MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

​Dans ce texte qui parle d’une relation toxique, j’ai choisi l’homme personnalité toxique pour la bonne raison que c’est chez les h​ommes qu’on trouve la majorité de ces types de personnes. Mais cela ne veut pas dire que ce ne peut pas être une femme, car même si les hommes sont majoritaires dans ce genre de personnalité, ​la gent féminine est de toute évidence en hausse.​

​(12/07-2018) – Je me souviens de Sylvia. C'était une jeune femme qui était dans ma classe en sociologie et en maths lorsque je passais mon bac en cours du soir au Danemark.

Elle était allemande de naissance, elle était très gentille et elle n'avait jamais eu de relation sérieuse à qui que ce soit.

Alors, quand elle l'a rencontré, ça a été le grand amour. Lui, il était extroverti, il était un peu le clown de l'école et il était capable de charmer apparemment tout le monde (enfin, presque).

​La plupart des élèves et des professeurs l'aimaient bien et ne voyaient pas qu'il était une personnalité toxique.

Moi, je le savais, car je parlais beaucoup avec Sylvia et j'avais suivi l'affaire depuis le début et j'avais vu, sans pouvoir rien y faire comment Sylvia s'est transformée.

Elle était mignonne, gentille, douce, intelligente, studieuse, sérieuse et beaucoup la croyaient plus forte de caractère qu'elle ne l'était. En fait, elle manquait beaucoup de confiance en elle. Sa forte tendance perfectioniste n'était qu'un masque derrière lequel elle cachait ce manque de confiance en elle.

D'une part, elle manquait de confiance en elle, et d'autre part, elle n'avait pas tellement l'expérience de la vie de couple. Elle était très discrète sur le sujet, mais de toute évidence elle n'avait pas de petit ami et elle n'en avait pas eu pendant plusieurs années.

Ces deux éléments: le manque de confiance en soi et le manque d'expérience faisaient d'elle la cible parfaite pour un prédateur émotionnel, pour un manipulateur.

La majorité des prédateurs émotionnels ou les personnalités toxiques, reconnaissent une proie comme Sylvia de loin et très vite. Ils voient au travers du masque.

Ils font semblant de croire au masque juste le temps de déployer leur arsenal et de tout mettre en place.

Ce qu'elle croyait être de l'amour était une tentative de la contrôler. Comme beaucoup, elle ne savait pas vraiment ce qu'était une relation saine, elle n'avait aucune comparaison possible et vu son manque de confiance, elle ne s'imaginait pas pouvoir trouver mieux.

Sylvia a interrompu ses études, elle a paru de plus en plus vidée, elle a petit à petit coupé tous les ponts avec sa famille et ses amis et j'ai fini par perdre sa trace.

Sylvia a été victime d'un prédateur émotionnel, ou d'une personnalité toxique (qu'on l'appelle sociopathe, manipulateur, narcissique ou autre, peu importe, il s'agit d'une personnalité toxique.)

Là, il s'agissait d'une jeune femme étudiante, mais peu importe l'âge, le bagage socio-économique, la place dans la société et le chemin de vie… D'après les études faites sur le sujet, une femme sur quatre serait confrontée à ce genre de relation un jour ou l'autre.

C'est pour ça qu'il est important de connaître et de reconnaître les signes d'une relation toxique. Ce sont les signes de violence psychologique.

Certains signes doivent vous mettre la puce à l'oreille et  doivent allumer une lampe rouge sur votre tableau de bord psychologique. Ces signes vous indiquent une personnalité toxique. Un prédateur. Et si vous les voyez. Rompez au plus vite!

​1. Il vous isole de vos amis et de votre famille

​S'il vous aime, il comprend que vous ayez une vie en dehors de la relation avec lui. Celle-ci inclut des amis et une famille. Le partenaire abusif ne vous veut que pour lui. Tout pour lui. Et il fera des pieds et des mains afin de vous isoler. Il insultera vos amis, votre famille, créera des problèmes, travaillera à vous monter les uns contre les autres. Si vous voulez voir votre famille ou vos amis, il vous faudra vous cacher et faire bien attention à ne pas vous faire prendre.

​2. Il vous parle mal

​S'il vous insulte ou vous rabaisse et prétend que c'est “juste pour rire”… Non! Ce n'est pas pour rire. C'est pour tout, sauf pour rire. C'est sérieux. C'est même très sérieux. Il veut vous faire mal et vous contrôler. Une façon de le faire est de vous accuser de prendre les choses trop au sérieux ou d'être “hypersensible”. Non, vous n'êtes pas hypersensible. Vous ressentez en vous même que vous ne devriez pas être traitée de la sorte, mais le prédateur émotionnel vous fait croire que c'est un comportement normal et que vous êtes celle qui a un problème. Or, ce n'est pas le cas.

​3. C'est la faute des autres

​Rien n'est de sa faute. S'il flippe et se met dans une colère noire, c'est votre faute. C'est vous qui l'avez provoqué. S'il vous insulte, c'est à cause de quelque chose que vous avez dit. Tout a une excuse, une explication, une raison et, bizarrement, ça n'a rien à voir avec lui. Il est la victime. Il s'agit toujours des autres.

​4. Abus d'alcool ou de drogues

​Ceci n'est pas une condition sine qua non. Un prédateur émotionnel peut parfaitement être sobre la plupart du temps et ne pas boire d'alcool (ou prendre de drogue) du tout. Mais s'il abuse de la boisson ou de la drogue, il deviendra violent ou méchant la plupart du temps. Vous ne le verrez pour ainsi dire jamais juste s'amuser (à part si c'est pour vous rendre jalouse, bien entendu).

​5. Il fait certaines choses qui vous effraient

​Il collectionne les couteaux, les armes japonaises ou autres et vous signifie qu'il n'hésitera pas ​à s'en servir. Il peut parfaitement être violent envers les autres et vous faire comprendre que ce qu'il fait aux autres, il n'hésitera pas à vous le faire si vous allez contre lui. Si vous ressentez de la peur lorsque vous êtes avec lui, qu'il soit votre ami ou votre mari, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas du tout. Une relation amoureuse ne comprend pas la peur de l'autre.

​6. Si vous passez du temps loin de lui, il vous punit

​Ceci va de pair avec la technique de l'isolation du point 1. Si vous allez voir vos amis, votre famille quand il ne le veut pas, attendez-vous à des retombées désagréables: Insultes, bouderie, punitions de toute sorte.

​7. Il attend de vous que vous soyez sa servante

​pour le prédateur, il est normal qu'il soit traité comme un roi. Et il vous voit comme sa servante. Même si vous travaillez et lui non, attendez vous à ce qu'il s'attende à ce que vous fassiez le ménage, les courses, les repas, la vaisselle et que vous le serviez. Il ne se gênera pas pour vous le faire remarquer si vous ne faites pas le nettoyage suffisamment bien à son goût, ou si vous ne lui faites pas les plats qu'il aime (ou si vous brûlez le dîner… gare à vous!).

​8. Il est extrêmement jaloux de tous les aspects de votre vie

Il s'agit là d'une qualité fortement implantée dans toutes les personnalités toxiques: La jalousie. Non seulement il est jaloux de vos amis et des autres, mais il est jaloux de vos rêves, de vous envies, de vos qualités.

Il vous veut tout pour lui, à 100 %. “non, chéri, pas en ce moment, il faut que j'étudie pour mon examen” risque de finir en drame. Vos buts dans la vie l'enragent, car cela lui enlève une partie du contrôle qu'il a sur vous.

​9. Il utilise ses émotions pour vous contrôler

​Le prédateur émotionnel est un grand manipulateur. Il va bouder, menacer de vous quitter et vous punir émotionnellement pour ne pas faire ce qu'il veut. Il va faire de son mieux pour vous faire culpabiliser chaque fois que vous essayez d'être assertive ou de tenir bon. De temps à autre, lorsque vous lui dites que vous en avez assez, il va vous jouer la comédie et vous faire croire qu'il est désolé et donner l'impression de vous aimer très fort.

Vous le verrez plaider sa cause et vous verrez peut-être même ses larmes couler pendant qu'il vous promettra de changer. Oui, il vous le promet, en pleurant, peut-être même à genoux. Mais ces remords ne durent pas. Une fois qu'il sent qu'il a récupéré le contrôle de la situation, une fois qu'il est sûr de vous avoir récupéré, tout repart à zéro.

​10. Violence physique

​Ce n'est pas non plus quelque chose que vous verrez chaque fois, c'est un fait, mais il y a de fortes chances pour qu'il y ait ces tendances. Ça commencera doucement, donc vous risquez de ne pas y prêter attention ou de vous dire qu'il s'agit d'une erreur. Peut-être vous tire-t-il par les cheveux, ou il vous pousse, ou il vous attrape si violemment que vous aurez un bleu. Ce sont des signes qui veulent dire que vous misez sur une escalade. Si votre partenaire a un tempérament explosif, une tendance à faire des trous dans les murs, à réagir violemment, à casser des objets lorsqu'il est en colère, à entrer facilement en conflit physique avec les autres, dites-vous bien que vous prenez des risques dans une telle relation.

Si vous voyez ces signes, sortez de la relation au plus vite, même si vous croyez qu'il vous donne confiance en vous. Ce n'est pas le cas. Même si vous vous sentez bien dans ses bras. Il s'agit d'un piège et plus le temps passera, plus cela vous sera difficile. Ne perdez pas de temps! (Cyril Malka)

© 2014 – 2018 – Malka – Article du 15/08-2014 repris et mis à jour le 12/07-2018

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Scroll to Top