Malka

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

​(01/08-2018) – Savez-vous ce qu'est la paréidolie?

La paréidolie, c'est lorsque les gens disent voir l'image de la Vierge Marie, de Jésus, d’Elvis ou de Johnny dans divers objets tels que des tâches sur le pain grillé, sur les vêtements ou dans les nuages.

On a pour habitude de rire des gens qui ont une imagination si galopante qu'ils voient toutes ces choses. Mais il s'agit là d'un phénomène tout à fait normal et explicable.

​Avant tout, certaines de ces tâches peuvent rapporter gros. Par exemple, une “impression” de la Vierge Marie dans une tranche de pain grillé a été vendue pour 28 000 dollars (environ 24 000 euros au cours du jour) sur eBay en 2004 (voir: https://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/4034787.stm).

Alors ça peut valoir le coup de jeter un oeil attentif à votre pain grillé avant de le beurrer.

Non seulement ça, mais il n'y a rien de bizarre ou de débile à voir ces visages dans ces tâches.

C’est la conclusion d'une étude menée par l’université de Toronto et une université partenaire chinoise.

D’après le professeur Kang Lee, de l’université de Toronto, il est tout à fait normal que nous voyions des visages qui n’existent pas, car nos cerveaux sont spécialement conçus pour reconnaître les visages. Et ce, à tel point, que même quelques traits avec peu de points communs avec un visage sera reconnu comme tel.

Même si la paréidolie est un phénomène bien connu, on en a, jusqu’ici, ignoré les causes.

Dans cette étude, première de son genre les chercheurs ont étudié les balayages de cerveaux et les réponses comportementales d’individus confrontés à des visages et à des lettres mises de façon à représenter différents motifs.

Ils ont constaté que la paréidolie n’est pas causée par une anomalie du cerveau ou par une imagination galopante, mais par le travail du cortex frontal du cerveau qui génère des attentes et envoie des signaux au cortex visuel supérieur afin que celui-ci renforce le signal extérieur.

Les chercheurs ont constaté que les gens peuvent être manipulés à voir différentes images comme des visages, des mots ou des lettres. Tout dépend de ce qu’ils s’attendent à voir. En fait, on devrait changer l’adage “voir, c’est croire” en son opposé “croire, c’est voir”.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans le journal “Cortex”. (Cyril Malka)

© 2014 – 2018 – Malka – Article du 07/05-2014 remanié et mis à jour le 01/08-2018

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top