MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(03/03-2015) – Tout le monde ment de temps en temps. On fait des petits mensonges pour faire plaisir à quelqu’un d’autre, ou pour éviter de leur faire de la peine. La plupart de ces petits mensonges ont en fait un rôle fédérateur ou apaisant et, même s’ils sont découverts un jour, ils ne portent généralement pas la relation à mal.

Mais des fois, certains peuvent mentir pour tromper une autre personne. Lorsqu’on ment sur des faits, on met la relation en danger. L’autre personne risque de ne plus croire ce qui lui est dit et on met un écran de fumé entre eux et la réalité.

Alors… Est-ce une bonne idée que de mentir ? Et quand on ment, sait-on quel style de mensonge on utilise. Eh oui, il y a mensonge et mensonge.

Dans ce texte, je vais me concentrer sur le mensonge pathologique et vous donner quelques explications et quelques astuces pour les reconnaître, les comprendre et que faire.

Qu’est-ce qu’un menteur pathologique ?

La définition la plus claire qu’on puisse donner est: “Lorsqu’une personne ment tellement qu’elle est incapable de contrôler son mensonge, cette personne est considérée comme ‘menteur/se pathologique' ”

Un menteur pathologique croit les mensonges qu’il dit et il peut aller jusqu’à avoir des problèmes de compréhension de la réalité. Le menteur pathologique va mentir sur tous les aspects de sa vie et chaque mensonge le mettra en avant (ou lui apportera quelque chose).

Alors comment pouvez-vous faire la différence entre quelqu’un qui ment de temps en temps, ou qui fait un petit mensonge de temps à autre et la personne qui est un menteur pathologique ?

Avant tout, il est important de comprendre ce qu’est le menteur pathologique: le menteur pathologique est une personne qui ment tout le temps. Pas seulement de temps à autre. Mais constamment.

Ce genre de comportement se développe lors de l’enfance, lorsque, toujours enfant, il comprend que mentir peut améliorer sa situation. Il en prend l’habitude et une chose en prenant l’autre, la vie fantaisiste étant plus passionnante que la vie réelle, le mensonge prend petit à petit le pas sur la réalité.

Vivent-ils dans la réalité ?

Non. Les menteurs pathologiques ne vivent pas dans la réalité et ils ont des difficultés à maintenir une consistance dans leur vie. Ils vont changer régulièrement d’emploi, auront des relations de courte durée seulement et peu de membres de leur famille les supportent, vu qu’ils en ont assez d’entendre des mensonges constamment.

Est-ce que leurs histoires tiennent debout ?

Un menteur pathologique va changer des détails à son histoire chaque fois qu’il la raconte. Posez-lui les mêmes questions plus tard (dans la journée ou le jour d’après) et voyez si leur histoire change. Souvenez-vous des détails et voyez s’ils changent souvent.

Livrets de Psy - Quand je dis non...
Livrets de Psy - Quand je dis non...
Ce livre est au format numérique. Il est au format PDF - peut être lu sur n'importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. Cliquez ici pour plus d'informations sur le contenu.
Prix: €3.99

Mentent-ils pour attirer l’attention ?

Le menteur pathologique aime être le centre d’attention et il fera tout pour y rester. Une fois qu’ils sont la vedette, le menteur pathologique se sent renforcé et ses mensonges deviennent plus grands.

Il peut y avoir une foule de raisons pour lesquelles ils veulent attirer l’attention. Cela peut être afin de se sentir supérieur, parce qu’il s’ennuie, car il n’a pas confiance en lui ou tout simplement veut de la sympathie ou de l’attention.

Quelle est leur réaction lorsqu’on démasque leurs mensonges ?

Un menteur pathologique qui est démasqué en train de raconter des bobards peut passer à la défensive. Il peut dire un autre mensonge afin de couvrir le premier mensonge ou il peut aussi chercher à se venger.

Quelques astuces importantes et bonnes à savoir sur les menteurs pathologiques:

  • Vous n’aurez jamais une histoire cohérente.
  • Après un temps, ils perdent la capacité de faire la différence entre les mensonges et la réalité.
  • Ils ont peu de confiance en soi et ressentent qu’ils ne sont pas importants (de là ce besoin de s’inventer une autre réalité).
  • Ils inventent des réalisations afin d’être valorisés.
  • Le mensonge pathologique peut mener à l’angoisse et à la dépression, surtout s’ils perdent leurs amis.
  • Ils vont exagérer tout ce qu’ils vous disent.
  •  Le menteur pathologique est également appelé “menteur compulsif” ou “mythomane”. Il touche les hommes ou les femmes à proportions égales, mais certaines études indiqueraient que plus de femmes que d’hommes sont touchées par ce syndrome.
  • Le menteur pathologique préférera parler du bon vieux temps, de temps heureux (passés) ou inventer des histoires afin de remplacer les expériences négatives. Ils n’admettent jamais que la vie est difficile.

Traitement

La psychologie cognitive et comportementale peut améliorer la situation. Les patients apprennent à identifier les situations et les pensées qui les mènent à mentir, comprendre pourquoi ils risquent de mentir et ils peuvent apprendre à gérer les situations différemment.

Si le patient n’est pas motivé pour changer, le traitement ne mènera nulle part. Si vous vivez avec une personne qui est menteur pathologique et qu’elle ne veut pas aller en thérapie ou remédier au problème, il vous faudra mettre vos limites en place afin d’éviter d’être blessé. (Cyril Malka)

© 2015 – Malka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page