MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

Vous avez de l’argent ? Donc vous avez moins de compassion

(21/12-2011) — Est-ce que les riches sont insensibles ? Une étude qui vient de paraître dans Emotions tendrait à indiquer que c'est en effet le cas : Plus de richesse = moins de compassion.

En ces temps révolutionnaires par lesquels on occupe le boulevard Dizengoff à Tel-Aviv ou Wall Street, les 1 % les plus riches sont sous les projecteurs.

Comme si ce n'était pas suffisant, une étude de l'université Berkely (Californie) prétend que plus vous êtes riche, et moins vous avez de compassion.

Attendez avant de rigoler, car ceci toucherait aussi les classes moyennes (dans les tranches supérieures).

Le rapport de la psychologue, Jennifer Stellar a paru dans le trimestriel de l'APA, Emotion et est intitulé “classe et compassion : Les facteurs socioéconomiques prédisent la réponse à la souffrance” (Class and compassion: Socioeconomic factors predict responses to suffering – peut être téléchargé en PDF d'ici).

Jenifer Stellar a pris un groupe de 300 étudiants qui ont été sélectionnés d'après leur niveau social (ou plutôt, celui de leurs parents vu que peu d'étudiants sont riches, c'est pour ça qu'ils écrivent toujours à leurs parents pour leurs demander des sous).

148 de ces étudiants ont rempli un questionnaire qui portait sur la fréquence de certaines émotions : Joie, amour, compassion et crainte. Elle leur a également demandé de répondre à des questions du genre “Je remarque souvent les gens qui ont besoin d'aide” – d'accord/pas d'accord.

Bien entendu, le test est plus compliqué que cela, les psychologues savent parfaitement que très peu de personnes vont répondre honnêtement aux questions qui risquent de les faire passer pour des moins que rien, donc il y a des corrections incluses dans le questionnaire.

Après avoir analysé les résultats, Stellar et son équipe n'ont pas vu de grandes différences entre les étudiants, à part sur un point : la compassion. Moins la famille était riche, plus l'étudiant avait de compassion.

D'après les résultats enregistrés par Stellar, un électrocardiogramme et un questionnaire à remplir, encore une fois, les étudiants qui venaient de foyers plus modestes ont montré plus de compassion que les autres.

Une troisième étude portant sur une interview a donné les mêmes résultats.

Remarquez que le fait de ne pas ressentir autant de compassion ne veut pas dire qu'on n'a pas de compassion et qu'on n'est pas capable d'en avoir. Cela peut venir tout simplement du fait qu'on n'est pas attentif à ce côté de la personnalité de l'autre, mais tout s'apprend! (Cyril Malka).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page