MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(12/05-2005) – Washington (USA) – Les jeunes qui prennent du cannabis ont plus de risques de développer de sérieux problèmes psychiques. C'est ce qu'a expliqué une organisation gouvernementale américaine mardi dernier.

Des études médicales ont suggéré que les personnes fumant du cannabis ont plus de risques de développer des troubles psychiques comme la dépression et la schizophrénie.

Reste à savoir si les jeunes qui fument du cannabis sont prédisposés à ces dysfonctionnements ou si ceux-ci sont vraiment dus à l'utilisation de stupéfiant.

D'après le gouvernement américain, les nouvelles recherches indiquent plutôt une tendance à ce que fumer de la résine de cannabis soit un agent activateur de dysfonctionnement psychologique, spécialement la schizophrénie.

– De plus en plus d'études prouvent que la consommation de cannabis augmente considérablement le risque de problèmes de santé, a affirmé John P. Walters, directeur du bureau des stupéfiant de la Maison Blanche.

L'administration de la Maison Blanche se base sur plusieurs études, entre autres celle de l'Administration du Service de la Santé Américain qui a publié une étude d'après laquelle les personnes ayant fumé de la résine de cannabis avant l'âge de 12 ans avaient deux fois plus de risque de souffrir d'une maladie mentale sérieuse que ceux qui ont commencé à fumer après l'âge de 18 ans.

21% des personnes ayant fumé du cannabis avant l'âge de 12 ans souffraient de sérieux troubles de la personnalité contre 10,5% de ceux ayant commencé à fumer après l'âge de 18 ans. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page