Malka

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(29/10-2019) – La personne hypersensible a un système nerveux capable de saisir les subtilités de son environnement et elle est facilement submergée si elle est plongée dans un environnement très stimulant, où il se passe beaucoup de choses, avec beaucoup de bruits, de sons… Bref, de stimuli de toutes sortes.

L'hypersensibilité n'est pas une maladie comme on aimerait le présenter et ce n'est pas une condition qui fait partie d'autres pathologies. L'hypersensible peut parfaitement vivre en harmonie avec lui-même et avec les autres, il y a juste quelques petites choses à faire (et à ne pas faire) qui peuvent faire beaucoup avancer les choses.

La cause

La cause de l'hypersensibilité est génétique: le thalamus (dans le cerveau) ne filtre pas toutes les informations qui passent dans le système cognitif et qui donc doivent être traitées à un niveau plus profond.

Cela veut dire que l'hypersensible reçoit plus d'informations que ceux qui ne sont pas hypersensibles et qu'il lui faut plus de temps pour les gérer, les mettre en ordre, les vivre, les comprendre.

C'est le cas de 15% à 20% de la population ou de 15% à 25% de la population (ça dépend des études) et on trouve les hypersensibles dans plus d'une centaine d'espèces animales en dehors de l'être humain.

C'est donc quelque chose de relativement courant, ce n'est pas une pathologie ou un problème et cela ne fait pas partie d'une autre “maladie” ou condition. C'est un trait de caractère partagé par un cinquième, voire un quart de la population et dans cette tranche de la population, vous pourrez trouver des gens qui ont des pathologies diverses et d'autres qui n'en ont pas.

Les caractéristiques

Une des choses qui caractérise l'hypersensible, c'est qu'il se laisse facilement submerger et stresser par des choses telles que:

  • Les informations sensorielles: sons forts, lumières, odeurs fortes, environnements occupés, etc.
  • Le multitâche: Le multitâche est très surestimé. Les études démontrent que les choses faites en multitâche sont le plus souvent mal faites. Le multitâche est généralement une source de stress, mais d'un stress plus important pour l'hypersensible.
  • Situations où elles se sentent sous pression: Peu de gens aiment se sentir sous pression, les hypersensibles, encore moins que les autres.
  • La violence dans les films et dans les émissions de télévision: Même si elles savent que c'est truqué ou rien que le fait de leur raconter peut stresser une personne hypersensible.
  • Les effets physiques du sucre, de la caféine et de la faim: une personne hypersensible qui a faim ou très faim devient très vite très désagréable et beaucoup d'excitants (telles la caféine ou la théine) ont un effet stressant sur eux.

En gros, on pourrait dire que les hypersensibles ont une relation plus intense avec le monde extérieur et qu'elles perçoivent leur environnement de façon plus intense que les autres.

Cela veut aussi dire que puisque leur perception est plus riche, tout est plus intense pour eux et cela les fatigue plus. C'est pour cette raison que leur temps de solitude non seulement est nécessaire pour qu'ils puissent récupérer, mais qu'il est sacré. Ils en ont grand besoin après une journée de travail ou après une expérience ressentie comme intense, afin de pouvoir récupérer.

Je pense que maintenant, vous comprenez déjà que ces personnes vont être étiquetées comme étant “trop susceptibles” ou “trop sensibles”. Et cela peut devenir un gros problème pour elles, car toute leur vie, si elles ne savent pas ce qu'est l'hypersensibilité, elles risquent de vouloir changer “leur cerveau”.

Et cela ne sera pas possible.

Et pendant ce temps, elles risquent de perdre un temps précieux qu'elles devraient utiliser à se rendre heureuses.

Mais il n'est jamais trop tard pour commencer.

Que faire?

Si vous êtes hypersensible, voici cinq choses à faire.

1. Reconnaissance – Acceptation

Première des choses à faire, reconnaissez votre hypersensibilité et acceptez-la. Si vous avez des doutes, vous pouvez faire le test que vous trouverez en bas de l'article.

Si le résultat est positif, la seconde chose à faire est d'accepter ce fait et de comprendre, bien au fond de vous, que ce n'est pas un défaut. Ce n'est pas une pathologie. Ce n'est pas un problème. C'est un trait de caractère comme tant d'autres et en tant que tel, cela veut dire qu'il y a des côtés positifs et des côtés négatifs.

Oui, bien sûr, certaines choses peuvent être plus compliquées, mais d'autres sont plus simples. Si vous mettez certaines choses en système cela vous simplifiera votre vie.

2. Reconnaissez votre force

Comme dit plus haut, il s'agit d'un trait de caractère. Il y a certains côtés négatifs, comme stresser plus facilement, mais il y a aussi une foule de côtés positifs dont on ne parle que peu.

Il est important que vous compreniez, que le monde intérieur de l'hypersensible est également plus riche et profond. Oui, c'est vrai, ça fait que la faim les stresse plus, mais c'est en fait parce qu'ils ont une bien meilleure connexion à leur vie intérieure. Ils ont une imagination complexe et un potentiel créatif impressionnant.

Ils ont une extrêmement bonne intuition et leur facilité d'être empathique fait qu'ils sont de très très bons amis qui vous comprennent à demi-mot.

Ils ont d'autres qualités, par exemple, ils sont extrêmement consciencieux, ont un très bon sens des détails et cela en fait de très bons employés ou employeurs. Le plus souvent très créatifs (si on leur laisse l'espace physique et psychologique).

Bref, être hypersensible n'est pas seulement un côté négatif comme certains le disent, mais il y a beaucoup de qualités qui s'y rattachent et une foule de positif.

Donc, souvenez-vous, si vous êtes hypersensible, que vous avez beaucoup de qualités et beaucoup de points forts. Être hypersensible n'est pas un handicap! Loin de là!

3. Prenez soin de vous

Oui, je sais, ça peut paraître bateau de dire ça, mais non, c'est très sérieux.

Comme l'hypersensible réagit de façon intense aux stimuli et ressent des émotions intenses, cela veut dire qu'il lui faut du temps chaque jour pour récupérer.

Il faut vraiment prendre soin de vous.

Cela commence par une nourriture équilibrée, bien entendue et suffisamment d'heures de repos tous les jours, etc.

Mais cela veut aussi et surtout dire qu'il vous faut avoir un moment chaque jour où vous pouvez être seul et récupérer. Que ce soit en prenant un bain chaud, en méditant, en allant faire un tour dans un endroit désert, ou tout simplement vous reposer entouré d'huiles essentielles… Peu importe ce qui vous fait vous détendre et récupérer, faites-le!

Il vous faut vraiment prendre ces heures de récupération au sérieux, car c'est un besoin non seulement psychologique, mais aussi physique.

4. Identifiez vos déclencheurs

Prenez quelques jours pour mieux vous connaître et pour savoir quelles sont les choses qui peuvent vous mener à l'irritation ou au stress.

Il y aura certaines des choses que j'ai nommées au début de cet article, mais à part ça, il y a sûrement certaines autres choses qui vous sont propres.

Soyez donc attentif, pendant quelques jours, à votre environnement. Vous pouvez éventuellement utiliser un cahier ou un bloc-notes que vous utiliserez comme journal.

Lorsque vous voyez que quelque chose vous irrite ou vous met mal à l'aise, notez-le.

Par exemple, si vous arrivez dans le salon et qu'il est en désordre et que vous vous sentez mal à l'aise, ça veut dire que cela vous influence de façon négative. Notez-le.

Notez les choses qui vous mettent un peu mal à l'aise et celles qui vous dérangent franchement. Notez l'intensité des émotions que cela fait naître en vous.

Une fois que vous avez pris note de ces choses, vous pouvez alors planifier vos journées, vos routines et votre quotidien pour les éviter, ou, si vous ne pouvez pas les éviter, vous pourrez plus facilement leur faire face.

5. Apprenez à dire non

Bon, c'est vrai, ce n'est pas seulement un problème pour l'hypersensible. Mais c'est un plus gros problème pour l'hypersensible, car il risque de se sentir pris entre deux situations négatives.

Par exemple, si après une journée de travail qui a été riche en stimuli, vos collègues, pour se détendre, vous invitent à venir avec eux à la brasserie de la gare pour aller y prendre une bière.

La dernière des choses qu'un hypersensible peut s'imaginer est de s'enfermer dans un endroit bruyant avec un va-et-vient incessant pour se “décontracter”!

Mais il va être pris dans le piège de s'il dit “non”, il risque de leur faire de la peine, d'être insultant, de paraître bizarre, de…, de… et de… (à vous de mettre les expressions qui correspondent).

C'est donc pour cela qu'il est impératif à l'hypersensible d'apprendre à devenir assertif et à savoir dire non, merci de façon ferme et neutre.

Si vous en avez besoin, j'ai fait une formation en 21 jours pour apprendre à dire “non” (et tenir bon, gérer les contradictions, à dire ce qu'on veut, ce qu'on ne veut pas, etc.), vous trouverez cette formation ici: https://assertion.malka.xyz

Il y a d'autres choses qui peuvent aider les hypersensibles à une vie meilleure, bien entendu, mais ces quelques conseils devraient pouvoir leur donner un coup de main et un bon départ. (Cyril Malka)

© 2019 – Malka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page