MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(30/10-2013) D'après une récente étude, les enfants qui n'ont pas d'heure précise pour aller au lit ont une plus grande tendance à avoir des problèmes comportementaux.

L'étude qui a été publiée le 14 octobre dernier démontre que si un enfant ne va pas au lit à des heures régulières, on peut interrompre le rythme circadien de l'enfant, ce qui mène à un manque de sommeil. Cela peut affecter la façon dont le cerveau de l'enfant mûrit et mener à un manque de contrôle de certains comportements.

D'après Yvonne Kelly, professeure à University College London Epidemiology & Public Health, le fait de ne pas avoir d'heure régulière pour aller au lit introduit un état entre le corps et l'esprit qui peut ressembler au syndrome du décalage horaire (lorsqu’on prend l’avion entre deux points très éloignés).

D'après National Sleep Foundation, les enfants entre trois et cinq ans ont besoin de 11 à 13 heures de sommeil chaque nuit, et les enfants de 12 ans ont besoin de 10 à 11 heures par nuit.

Les chercheurs ont étudié les données de 10 230 enfants. Les donnés ont été réunies alors qu'ils avaient trois, cinq et sept ans et leurs parents ainsi que leurs professeurs ont donné leur avis sur leur comportement.

Les enfants qui avaient des heures différentes chaque jour pour aller au lit ou qui allaient au lit après 21 h 30 étaient pour la plupart, des enfants venant de milieux défavorisés.

Dans tous les cas, les enfants qui n'avaient pas d'heure régulière pour aller au lit ont plus de problèmes liés à l'hyperactivité (souvent les problèmes commencent à une heure particulière), plus de problèmes de conduites et plus de problèmes émotionnels, souvent caractérisés par un trop-plein d'émotions et des difficultés à les gérer.

On a constaté une forte amélioration dans le comportement des enfants qui ont été mis au lit à une heure régulière.

Une étude antérieure, publiée dans Journal of Epidemiology and Community Healthy a indiqué que les jeunes filles qui étaient mises au lit à heure irrégulière avaient plus de risques d'avoir de mauvaises notes en mathématique, en lecture et en compréhension que ceux qui allaient au lit à la même heure chaque soir.

Yvonne Kelly a indiqué qu'il était évident que beaucoup de problèmes se résolvaient rapidement lorsque les parents mettaient une règle stricte pour l'heure du coucher. Les enfants changeaient rapidement de comportement.

Il ne faut pas oublier l'impact que le développement du cerveau peut avoir pour le futur de l'enfant et pour son développement. Les enfants sont rythmiques. Ils aiment les cadres fixes, les règles, et donc aussi, des heures régulières pour manger et donc… pour aller au lit (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page