MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(19/06-2012) – L'utilisation intensive des portables serait liée au risque de dépression et aux troubles du sommeil chez les jeunes.

D'après les recherches menées par l'université de Göteborg (Suède), les jeunes qui utilisent beaucoup l'ordinateur et le mobile se plaignent également beaucoup de troubles du sommeil, de stress et de souffrir d'autres problèmes de santé.

Sara Thomée et son équipe ont mené quatre études afin de voir si les ordinateurs et les téléphones portables avaient un impact sur la santé mentale des jeunes.

Les chercheurs ont distribué des questionnaires à 4 100 jeunes (20 – 24 ans) et ont interviewé 32 gros utilisateurs de Nouvelles Technologies d'Information et de Communication (NTIC).

D'après les résultats, il y aurait un lien entre une utilisation intensive de portables et d'ordinateur et le stress, les troubles du sommeil et la dépression.

Mais les chercheurs n'ont pas encore identifié la cause du problème. On ne sait donc pas si les NTIC causent ces symptômes ou si les personnes qui ont une tendance à la dépression et aux troubles du sommeil utilisent les NTIC plus que les autres.

Thomée et son équipe ont suivi les volontaires pendant un an et elle présentera sa conclusion dans sa thèse qui est sur le point d'être publiée.

La conclusion est que l'utilisation intensive des NTIC a un impact sur la santé mentale des jeunes.

Dans le travail de recherche, on peut lire, par exemple, que l'utilisation intensive des téléphones portables est reliée aux troubles du sommeil chez les hommes et en une augmentation des symptômes dépressifs chez les hommes et les femmes.

Apparemment, les chercheurs ont constaté que le fait d'être constamment accessible au travers de téléphones portables mène au stress et de là, à plus de risques de développer des problèmes psychologiques.

Utiliser un ordinateur sans prendre de pause peut également mener au stress, à des troubles du sommeil et à la dépression chez les femmes. Les hommes, eux, s'en tirent avec des troubles du sommeil.

Avoir une utilisation intensive de ces deux technologies renforce le lien du stress, de la dépression et des troubles du sommeil.

D'après Thomée, on devrait conseiller les jeunes sur la façon de travailler avec les NTIC. Et cela veut dire, entre autres, faire des pauses après une utilisation intensive et mettre des limites à votre disposition (Cyril Malka).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page