MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(11/09-2006) – Les suicides tuent plus de personnes que les guerres et les meurtres ensemble, mais la plupart de ces suicides peuvent être évités a annoncé la Radio Suisse Internationale hier, dimanche 10 septembre à la troisième journée mondiale de la prévention des suicides.

Entre 20 et 60 millions de personnes tentent de mettre fin à leurs jours chaque année et un million de personnes y arrivent a annoncé le docteur Jose Manoel Bertolote.

On pourrait diminuer grandement le nombre de suicides si on limitait l'accès aux pesticides, aux armes et aux médicaments et si on améliorait le traitement de personnes souffrantes de dépression, d'alcoolisme et de schizophrénie, indique le président de l'Association Internationale de la Prévention du Suicide, Brian Mishara.

D'après Bertolote, environ un tiers des personnes qui se suicident utilisent des pesticides.

Les dentistes, les vétérinaires et les médecins sont les personnes ayant le plus de risque de mettre fin à leurs jours. Pas parce qu'ils sont plus stressés que les autres, mais tout simplement, car ils peuvent facilement avoir accès aux produits toxiques et ils savent comment les utiliser, explique Bertolote.

Il y a un plus grand risque de suicide chez ceux qui tout d'un coup perdent leur travail que chez ceux qui vivent dans de mauvaises conditions pendant un certain temps, ajoute Bertolote.

Les habitants de pays où le suicide est illégal, par exemple Singapour, le Liban et l'Inde n'osent pas chercher de l'aide s'ils ont des idées suicidaires par peur d'être sanctionnés, explique Mishara, ces lois n'ont aucun effet dissuasif, mais interdisent aux personnes suicidaires de trouver de l'aide, explique-t-il.

Ces 45 dernières années, le nombre de suicide dans le monde a augmenté de 60 %. Le suicide est une des trois premières causes de décès chez les personnes dans la tranche d'âge de 15-44 ans.

Le profil type du suicidaire a jusqu'ici été celui de l'homme mûr, mais ces dernières années, le nombre de jeunes s'étant suicidés a tant augmenté qu'ils sont maintenant la population à risque la plus importante dans un tiers des pays du monde, annonce l'OMS.(Cyril Malka)

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

Inscrivez-vous ici pour être averti par mail lorsqu'il y a une nouveauté en ligne.

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Ceci est un site sécurisé