MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(13/06-2006) – Les psychologues et les conseillers d’éducations lancent un avertissement : Le nombre de « PharmParties » chez les jeunes est en croissance. Une nouvelle subculture de toxicomanie aux médicaments monte en flèche. Il y a des raisons d’être inquiet.

La tendance est maintenant très prononcée aux Etats-Unis et il y de fortes chances pour que l’Europe suive le mouvement… Comme d’habitude.

Lorsqu’on voit qu’une série de comportement se répète dans le même ordre, on en déduit qu’on voit ici un comportement qui est répandu. C’est le cas de cette nouvelle mode.

Les toxicomanes de cette nouvelle culture ont créé leur propre terminologie sur Internet et on peut y retrouver des sites de rencontre et de parties dans lesquels on parle de « pharming », ce qui veut dire « ramasser des médicaments de la boîte à pharmacie familiale ». Un peu comme « shopping », avec la différence qu’on fait les armoires à pharmacie plutôt que les magasins.

Sur ces sites, on peut aussi y trouver différentes « recettes » prétendues avoir des effets intéressants ou bénéfiques qui, pour la plupart, envoient ces jeunes aux urgences, dans un état lamentable dû à un mélange de médicaments tout aussi hétéroclite que mortel.

Un sondage fait par le mouvement anti-drogue de Drug-Free America a indiqué que 19% des adolescents américains ont utilisé des analgésiques forts afin de planer. Comme ces médicaments contiennent souvent de la morphine ou des produits dérivés, il n’y a rien d’étonnant à cela.

Dans certains cas, les adolescents ramènent ce qu’ils trouvent à la maison et mélange le tout afin de s’éclater… Sans penser aux conséquences.

La mode, si elle est arrivée en France, n’est pas encore très répandue mais mieux vaut prévenir que guérir et se souvenir de garder les médicaments hors de portée des enfants – et les adolescents sont des enfants ! Ne leur en déplaise. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page