MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(Février 1995) – “- Imagine-toi un peu ! Je le dis à ma meilleure amie, que Kim (prénom changé) et moi sortons ensemble. Tu sais, il n’y a rien eu de sexuel entre nous ou rien d’autre (elle a seize ans et demi). Ben, imagine-toi qu’elle a été le dire à son père, qui est ancien. Il a été parler à mon père. Puis ils ont tous totalement flippé à la maison !

Ils ont dit que j’étais égoïste, que je gâchais tout pour mon père qui a travaillé dur pour devenir un ancien, et que ce que je ressentais ne valait rien. Maintenant, je n’ai même plus le droit d’utiliser le téléphone à la maison !”

Une petite pause.

“- Mais je m’en fous ! Je peux me débrouiller sans eux ! J’ai beaucoup d’amis ! Je sais où aller !”

Pour Brigitte (prénom changé), fille de Témoins de Jéhovah il n’y a pas loin de là où Elle est jusqu'à l’exclusion. Surtout si nous prenons en considération que sa famille n’est pas très riche ou importante à l’intérieur de la Watch Tower (L’organe central des Témoins de Jéhovah; Big Brother).

Brigitte a de grandes chances pour se faire expulser, et ceci, pour plusieurs raisons. D’abord, comme je viens de le nommer, Brigitte n’est pas membre d’une famille ‘clan’ dans la secte. Ceci veut dire que cette famille peut être sacrifiée sans perte pour la secte. Mais si la famille sacrifie Brigitte, le reste de la famille pourra rester Témoin de Jéhovah et même peut-être gagner du respect par cette action.

La grande soeur de Brigitte est ‘pionnière’, et il est très important pour la famille de garder son statut à l’intérieur de la société des Témoins de Jéhovah. C’est pour cette raison qu’on va sacrifier Brigitte. Car si Brigitte n’est pas exclue, ceci voudra dire que son père, bien qu’étant ancien, ne contrôle pas sa famille, et donc il ne pourra pas rester ancien, ou sa soeur ne pourra pas garder le respect qu’elle a gagné à l’intérieur de la communauté en étant pionnière ayant une soeur qui est ‘tombé à côté’. Ça veut dire qu’il vaut mieux pour cette famille qu’ils ‘excluent Brigitte de leur centre’ avant que la Watch Tower ne le fasse pour eux.

Un pionnier, chez les Témoins de Jéhovah, c’est quelque chose de spécial.

ange2On s’attend à ce qu’un Témoin de Jéhovah proclame (fait du porte-à-porte). Il n’y a pas de nombre d’heures minimales à la proclamation… officiellement, mais si on proclame entre deux et trois heures par semaine, on est considéré comme étant dans la moyenne. Le mieux est entre cinq et dix heures par semaine.

Il vaut mieux être ‘aide-pionnier’; c’est à dire aider les pionniers dans leurs proclamations. Ceci se passe généralement au cours de campagnes pour aide-pionniers surtout au printemps et en automne, mais bien sûr aussi plus au moins au long de l’année.

Un aide-pionnier s’engage à proclamer soixante heures par semaine. Ça n’est bien entendu pas obligatoire, mais c’est extrêmement bien vu, et il y a des campagnes intenses pour essayer d’inspirer autant de membres que possible à s’engager.

Les ‘vrais’ pionniers sont si zélés qu’ils se sont engagés à quatre-vingt-dix heures par mois. En plus de ces proclamations, il leur faut subvenir à leurs propres besoins, généralement à l’aide de travail à mi-temps.

Les pionniers spéciaux doivent proclamer cent vingt heures par mois. Ils habitent souvent chez leurs parents ou bien ils louent des chambres par cher chez d’autres Témoins de Jéhovah, tout comme ils mangent très souvent chez des membres différents, lorsqu’ils se trouvent dans leurs congrégations. Ces membres très souvent les aident en leur donnant des vêtements et autre.

Les pionniers et les pionniers spéciaux sont très bien vus dans la congrégation. Et les avoir à déjeuner ou à dîner est un honneur comparable à recevoir le prêtre à dîner. Tout comme c’est un grand honneur si un jeune pionnier veut bien étudier la bible avec les enfants.

Il y a beaucoup de prestige à avoir un pionnier dans la famille. Les enfants sont exhortés à devenir pionnier lorsqu’ils deviennent plus grands. “- Évitez de fonder une famille, servez Dieu lors de votre jeunesse” scandent les appels insistants de la Watch Tower.

Le père de Brigitte est devenu ancien depuis peu de temps seulement. Mais puis-ce que sa soeur a été pionnier pendant plusieurs années, tout ceci a poussé la famille plus en avant. Et l’envie, pour nous assez normale, de Brigitte d’avoir un petit ami à l’âge de 16 ans puis détruire la famille.

Nous parlons ici d’une société dans la société, d’un peuple à part. Un peuple avec ses propres règles et leurs propres normes en matière de valeur. Nous ne sommes pas toujours préparés à les comprendre.

Pour un jeune Témoin de Jéhovah, ces normes internes sont plus importantes et bien entendu ont plus de valeur que les normes de la “société extérieure”, qui de toute façon est condamnée à mort. Et lorsqu’on attire l’attention d’un jeune, comme dans le cas de Brigitte, sur son incapacité, et sur sa sentence capitale qui guette, beaucoup de choses deviennent sans importance!

Lorsque de tout de façon on est aussi terrible, on peut tout aussi bien s’amuser.

Le problème est que pour nous, qui recevons ces jeunes, tout ceci n’est pas toujours transparent. Nous ne pouvons pas juste “décoder” ou convaincre l’enfant que ses normes sont fausses et basées sur des mensonges et des inexactitudes !

Tout d’abord, car certaines de ces normes peuvent être très raisonnables. Et d’autre part, car cela correspondrait à enlever la colonne vertébrale des gens.

Une des choses fondamentales dès le premier contact avec ces enfants des Témoins de Jéhovah est de leur faire comprendre que les normes que nous utilisons dans la société en dehors du monde hermétique des Témoins de Jéhovah sont bien entendu différentes de celles auxquelles ils sont habitués, mais que ça ne les rend pas plus mauvaises pour autant. De plus, nous ne pouvons pas les éviter, car la société est bâtie autour de ces règles et de ces normes, que l’on soit d’accord ou non.

L’une des premières choses à faire : faites de manière à ce que le patient soit poussé à choisir lui-même. Toujours ! Faites choisir le patient. Même les choses assez bénignes. C’est, en effet, l’un des points par lequel la Watch Tower tient ses membres solidement. Tous les choix sont faits en avance au travers de la littérature de l’Organisation.

Si on aide le patient à choisir lui même, il sera plus facile d’obtenir un traitement psychologique satisfaisant.

Enfin, et comme une information, je peux dire que la Watch Tower avait 12 288 917 membres actifs dans 232 pays le premier janvier 1995. Le Danemark avait, après une baisse de 1 % 24 621 membres actifs.(1)

Si nous comptons les exclus renvoyés par l’Organisation de la Watch Tower ainsi que ceux qui sont partis d’eux même, ainsi que les familles dont un ou plusieurs des membres ont disparu dans cette secte, nous arriverons sûrement à un nombre quelque peu plus impressionnant !

Bientôt, l’une des plus importantes théories de la secte va tomber. Il s’agit de la théorie disant que la génération qui a été témoin de 1914 ne disparaîtra pas avant que la fin du monde arrive. Toute la secte est bâtie autour de cette théorie.

Son changement va mener à ce que nous allons recevoir beaucoup d’exclus et de renégats dans le système.

Lorsque le moment arrivera, il nous faudra être prêts à mener un combat contre l’une des sectes les plus puissantes au monde à l’heure actuelle pour chacune des Brigitte qui s’assoiront en face de nous.

© 1995 – Cyril Malka. Publié dans le journal professionnel: Socialpædagogen (l’éducateur spécialisé) (Danemark) no. 4 – Février 1995.

(1) “La Tour de Garde”; 1. Janvier 1995, pages. 12 ss.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page