MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

Ils attendent dans un enfer le paradis promis

(03/12-1992) – Les Témoins de Jéhovah imprègnent presque tout le monde avec le même modèle psychologique qui peut pousser les anciens Témoins au suicide, écrit un psychanalyste.

L'homme assis devant moi, baisse les yeux.

“- Bon, dis-je, que ressens-tu par rapport à ça ?”
“- Ben… d'un côté, on dit que ça ne peut pas être vrai, et d'un autre côté, ma raison me dit que…”
“- Je ne t'ai pas demandé ce que ta raison te dit, ni ce qu’”on” dit. Je t'ai juste demandé à toi ce que tu ressens personnellement. Donc, je répète : que ressens-tu par rapport à ça ?”
” -Pardon… Tu disais ?”

Ce genre de dialogue avec des anciens Témoins de Jéhovah (appelé “la Vérité “) se passe tous les jours dans ma consultation, malheureusement. Pour ceux qui sont partis d'eux-mêmes (appelé “renégats”) ou se sont faits rejeter (appelé “exclus “) leur vie sentimentale n'est rien d'autre qu'un énorme pêle-mêle.

Ceci ne veut pas dire que les Témoins de Jéhovah sont incapables d'avoir des sentiments, bien au contraire ! Mais ils n'ont pas l'habitude de leur donner un nom. À vrai dire, ils n'osent pas. Ils essayent de se fuir. Mais personne ne peut faire ça. Leur dernière défense est donc de ne pas comprendre ce que je dis. Ou ne pas entendre ce que je dis.

C'est le dernier bastion qui défend chaque sentiment, n'importe quelle opinion personnelle, n'importe quelle partie de la personnalité telle qu'elle était avant la rencontre avec les Témoins de Jéhovah.

Ce bastion est construit d'angoisse, de perception déformée de la réalité, de culpabilité et de surveillance. Il est construit par la société de la Watch Tower: L’organe central des Témoins de Jéhovah qui, dans le monde entier comprend à peu près 9 millions de personnes (y compris ceux qui sont seulement “intéressés”.)

Une alarme dans la tête

Je suis né en France, et j'ai grandi en Bretagne. Lorsque je suis arrivé au Danemark, j'ai passé mon Bac avec spécialité en Psychologie puis j'ai poursuivi mes études. C'est seulement là que je me suis décidé à devenir analyste. J'ai été analysé ici, au Danemark (il faut avoir été analysé soi-même avant de pouvoir devenir analyste) et j'ai continué mes études. C'est seulement après avoir fini mon analyse personnelle et mes études que j'ai rencontré les Témoins de Jéhovah.

J'avais, bien entendu, rencontré les Témoins de Jéhovah auparavant, à ma porte en France et au Danemark. Mais c'est seulement à cette époque que j'ai vraiment commencé à m'y intéresser. Il s'est avéré qu'une grande partie de la famille de ma (à cette époque “future”) femme, était Témoin de Jéhovah. (Ma femme a grandi dans cette croyance, mais n'a jamais été baptisée.) Bien entendu, ils ont essayé de m'intéresser à leur croyance.

Il n'y avait rien de mal à ça! J'ai lu leurs périodiques et leurs livres avec intérêt. Je suis allé à quelques congrès et j'ai écouté plusieurs “proclamer” pour moi. J'ai même commencé à étudier un de leurs livres sous l'instruction d'un Témoin de Jéhovah. Mais une alarme a commencé à sonner dans mon cerveau. Il y avait des dates erronées. Des traductions et des références de sources qui étaient manipulées. En même temps, j'ai vu que certains “manques” incompréhensibles dans la personnalité de ma femme se trouvaient également chez beaucoup d'autres Témoins de Jéhovah. J'ai pu remonter certains de ces manques jusqu'à la littérature de la Watch Tower.

Les Témoins de Jéhovah sont psychologiquement uniformisés

Lorsque je suis entré en contact avec l'Alliance d'Aide aux Anciens Témoins de Jéhovah, j'ai rencontré beaucoup d' “exclus ” et de “renégats” et tout a commencé à s'emboîter parfaitement ! Je me rappelle que ça me paraissait si évident, que je me suis dit que quelqu'un avait dû l'avoir découvert depuis longtemps. Tout est bâti autour de principes psychanalytiques et psychologiques. Mais non ! Personne ne s'y était apparemment intéressé.

C'est à cette époque qu'en plus de ma thérapie, j'ai commencé à écrire le premier tome d'une série de 5 sur la problématique des Témoins de Jéhovah avec Søren Bo Henriksen.

Il y a plusieurs différences essentielles entre les Témoins de Jéhovah et les autres religions, tout comme il y a plusieurs différences fondamentales entre la structure psychique d'un Témoin de Jéhovah et la structure psychique des autres. L'avantage est que du fait où tout le système des Témoins de Jéhovah est organisé par la Watch Tower, il y a donc un modèle déterminé qui se retrouve constamment. Bien sûr, il y a une différence d'un Témoin à un autre, mais il y a une certaine ligne, une certaine psyché qui est assez répandue, lorsqu'on le reconnaît lui-même ainsi que sa structure générale.

Les Témoins de Jéhovah peignent le monde en noir et blanc

Maintenant, je vais être obligé d'utiliser des images pour rendre tout ça à peu près compréhensible : si nous comparons la psyché de l'être humain avec le (à l'époque très populaire) “Rubicks Cube” (1), on pourrait dire que sous la croissance de n'importe quelle personne, le cube est changé d'ordre. Le résultat est donc, qu'il n'est pas toujours parfait. Le travail de l'analyste est donc d'aider le patient à remettre le cube dans le bon ordre de manière à ce que les “couleurs” soient du même côté. C'est un processus lent et difficile et, bien entendu, impossible à réaliser parfaitement… Heureusement ! On pourrait également dire que chaque côté a sa propre couleur et que les couleurs de chaque côté sont différentes, c'est-à-dire que les couleurs sont différentes d'une personne à l'autre, et ça, l'analyste ne doit surtout pas y toucher !

Si nous gardons cette comparaison avec le “Rubicks Cube”; donc, chaque personne du commun a plusieurs couleurs (une de chaque côté), mais chez la plupart des Témoins de Jéhovah, les côtés sont peints en noir ou en blanc. La seule chose que l'on peut voir est noir et blanc. Il est donc difficile de savoir quoi se relie où! Pour compliquer le tout, quelques-unes des pièces qui, une fois assemblées composent le cube, ont été “enlevées”. Ce sont les “manques” de la personnalité.

Il peut paraître impossible de résoudre ce mystère. Mais ça ne l'est pas. Pour plusieurs raisons. La première est que rien n'est parfait, et c'est pour cette raison que la société de la Watch Tower n'a pas pu “colorer” ou “décolorer” chaque petit morceau de manière égale. Deuxièmement, les “morceaux manquants” sont toujours les mêmes ou bien il y a, en tout cas, des répétitions. C'est à partir de ça que je travaille.

Les pièces blanches

Pour les Témoins de Jéhovah, il y a seulement deux possibilités fondamentales : quelque chose peut être bon ou mauvais. Leurs notions constitutives et leur notion de vérité sont propagées par la société de la Watch Tower. Cette société est pour les Témoins de Jéhovah, la même chose que la Bible. Ils ne peuvent pas voir la différence. C'est à dire que tout ce que la Watch Tower dit est clairement vrai et bon pour tout le monde. Toute la littérature de la Watch Tower est bonne, profitable, réjouissante et constructive. Elle est considérée comme une directive dans l'esprit de la Bible et de Dieu, comme une aide pour nous tous, humains pécheurs.

Maintenant, si tu sais que l'être humain est pécheur et imparfait ou quoi d'autre que nous pouvons dire, et que tu reçois en mains de la littérature qui, étayé de discours, de réunions et d'études, t'explique que Dieu veut que tu fasses comme ci ou comme ça, tu serais bête de faire autrement ! De plus, il est assez dangereux d'aller contre la volonté de Dieu…

Hé! Ne nous sommes-nous pas éloignés du sujet ? Si, exactement ! Du point de départ ; que la société de la Watch Tower édite de la littérature, l'Organisation est devenue Dieu en personne ! Les revues “La Tour de Garde”, “Réveillez-vous!” et autres littératures sont devenues les mots de Dieu sous forme écrite.

Revenons à notre “cube”: les “pièces blanches” sont donc tout ce que l'Organisation approuve. Bien sûr il y a des conceptions bibliques, tout comme que l'adultère est un péché, que Jésus était le fils de Dieu, etc. Mais ces principes sont enveloppés dans d'autres choses. Par exemple que l'être humain ne peut pas comprendre la Bible tout seul. Il lui faut de l'aide. Et il n'est pas suffisant de lire la littérature éditée par la Watch Tower, il faut également étudier des livres une fois par semaine, venir dans la “Salle du Royaume” deux fois par semaine. De plus, il y a les grands congrès d'été et des congrès plus petits en hiver. L'une des réunions est “l'école théocratique ” (2), où on apprend à raisonner à partir de la littérature de la Watch Tower et à prêcher.

Prêcher est une grande partie de la vie des Témoins de Jéhovah. Plus on prêche, mieux ça vaut. Sans prêche, pas de vie éternelle, et on ne peut prêcher sans littérature ! Voici le cercle fermé !

Toutes les “pièces blanches” dans la personnalité sont reliées à des conceptions et des actions qui n'existent que dans la société de la Watch Tower. Si on quitte l'Organisation, les “pièces blanches” sont rendues inactives et, de cette manière, toute la fragile balance qui était obtenue culbute. Ce qui suit est un exemple de ce qui peut arriver:

Un homme quitte l'Organisation. Il n'est plus Témoin de Jéhovah, donc, il ne prêche plus. Il ne va plus aux réunions, aux congrès, etc. Il n'appartient plus à la communauté. La littérature ne peut donc plus être utilisée du fait où la notion de Dieu et la notion de la Watch Tower sont entremêlées. Donc cet homme n'est plus chrétien (ressent-il.) Il ne peut/ne doit plus utiliser les principes chrétiens qui ne sont pas contraires à la politique de l'Organisation. Maintenant qu'il est devenu un “renégat”, il est devenu une personne immorale et impie qui s'est fait retirer et sa perception de Dieu et sa valeur, du fait où la valeur de l'être humain, d'après les Témoins de Jéhovah, se trouve seulement à l'intérieur de la communauté.

Les pièces noires

Les “pièces noires” du cube, représentent le monde dans lequel nous vivons, que nous soyons croyants ou non. Tant que nous ne sommes pas Témoins de Jéhovah, nous appartenons au monde. Ce monde qui est condamné à mort par Dieu. Là, se trouvent le mal et la racine du mal, par exemple l'adultère, l'homosexualité, l'habitude de fumer, l'abus d'alcool et de drogues, les guerres et la violence. Tout est rattaché aux “fausses religions”, c'est à dire : toute autre religion que la Watch Tower. Comme Témoin de Jéhovah, on voit toujours une relation entre tous ces termes, en tout cas, inconsciemment. Tous ces termes se résument en un mot : le monde !

Ce monde dont tu fais partie, cher lecteur, et où moi, en ma qualité d'analyste est même considéré (par les Témoins de Jéhovah) comme une force motrice ! ( Oh ben dit donc !). C'est par des personnes comme moi que les doctrines mensongères et l'immoralité sont répandues de par le globe. Je suis inspiré par des démons, et c'est pour ça que j'écarte les gens de la “vraie croyance” (les Témoins) à l'aide de ruses et de trucs. Irais-tu, après avoir lu cet article, entrer chez les Témoins de Jéhovah ? Non. Alors, tu vois bien !

Il est clair que du fait que le monde est si mauvais, impie, immoral et injuste, il ne peut durer ! Il n'était pas conçu dans ce but. C'est pour ça que Dieu va intervenir à la bataille de Harmaguédon et anéantir tous ceux qui sont du monde.

Lorsqu'un ancien Témoin de Jéhovah sort de son monde pour entrer dans le nôtre, du monde de la Watch Tower au monde de Satan, voilà que les “pièces blanches” deviennent passives et que les “pièces noires” entrent en fonction. Et alors, il est dans le pétrin !

Maintenant, il se trouve dans notre monde et s'est coupé de la seule possibilité de salut possible. Si nous autres nous rendons compte que quelque chose est inexact, nous pensons souvent que le contraire est vrai. Mais la Watch Tower a prévu ça : car si la Watch Tower a tort, cela voudrait dire que le monde a raison. Mais le monde est composé d'un grand nombre d'avis différents, de vérités et de mensonges, de morale et d'immoralité, de paix et de guerres, de bonheur et de malheur. Un ancien Témoin de Jéhovah va surtout remarquer les côtés négatifs ; le désespoir.

Lorsque nous autres disons :

“- Ces politiciens sont des fumistes. Ils promettent une chose, et une fois arrivés à Christiansborg (3), ils font le contraire.” ;

Un ancien Témoin va comprendre :

“- Ces politiciens sont du monde de Satan, et bien sûr, ils mentent. Bien sûr, ils ne peuvent pas résoudre les problèmes, seulement Dieu peut faire ça.”

Et il est dans le pétrin une fois de plus… L'angoisse retombe sur lui.

Les anciens Témoins de Jéhovah attendent la mort

La seule chose qu'un ancien Témoin va ressentir comme un secours, est le message que la Watch Tower a implanté dans les “pièces blanches” et qui a été abrogé à partir du moment où il est parti/sorti. Les “pièces noires” sont par contre en plein fonctionnement et elles sont équivalentes à la mort qui est juste au coin.

Un être humain, mortellement blessé après un accident, regarde passivement ce qui se passe autour de lui. Il n'a plus aucune influence, et il le sait. Il se contente d'attendre la mort. C'est aussi ce qu'un ancien Témoin de Jéhovah qui est exclu ou est renégat attend : la mort. C'est pour ça qu'il ne prend aucune décision. A quoi bon ? Et de plus, en n'agissant pas, on est plus sûr de ne pas faire d'erreur. Imagine… Si on prenait une mauvaise décision !

Si on ne motive pas un ancien Témoin à agir, à choisir de lui-même, à oser penser lui-même, il ne lui reste plus beaucoup de choix. Il peut revenir à la croyance, s'il ose, s'il peut, mais le mal est fait, quoi qu'on fasse ! Il peut sauter à pieds joints sur la première religion venue qui lui donne un filet social, un rapport d'appartenance et qui ne l'empêche pas de toujours penser comme un Témoin de Jéhovah.

Ou alors, il peut aller de psychologue en psychiatre, être qualifié de psychotique, recevoir des pilules, être éventuellement interné une ou plusieurs fois dans un service psychiatrique et, lorsqu'il s'est habitué à la pensé de la mort, lorsqu'il ne peut plus supporter la vie dans le monde de Satan, lorsque de toute façon il est déjà mort et perdu pour ceux qu'il aime et ceux qui l'ont aimé, alors, il donne un petit coup de main à la mort (4.)

Des fois ça marche, des fois ça ne marche pas.

La thérapie est longue, mais elle marche

On peut s'imaginer que la thérapie, qui est déjà une affaire longue et difficile devient, dans ces cas, un travail encore plus exigeant et douloureux.

rubicks1Dans mon travail avec les anciens Témoins, j'ai été également obligé de violer certaines règles psychanalytiques. Par exemple celle qui dit que le patient ne doit pas être en traitement médical pendant la thérapie. La plupart le sont déjà lorsqu'ils commencent chez moi, car beaucoup d'entre eux viennent à moi après un séjour hospitalier après lequel ils sont entrés en traitement à l'aide de médicaments. Il est évident que résultats les meilleurs et les plus rapides ont été obtenus avec ceux qui sont venus directement en thérapie. Quelques-uns l'ont fait. Heureusement !

Je ne peux malheureusement pas entrer en détail sur les résultats de mes recherches ainsi que les méthodes que j'ai utilisées. Cela demanderait plus de pages que je n'ai à ma disposition dans cet article.

Mais je peux expliquer certains points de la thérapie qui peuvent être compris à partir des exemples que j'ai utilisés ci-dessus. Reprenons les exemples tour à tour en partant de notre “théorie du Rubick's Cube”…

J'essaye de fendre les “pièces blanches” en deux. Tout comme un atome. Pour que le patient puisse comprendre que l'on puisse vivre de manière bien ordonnée, morale, même chrétienne sans être membre de la Watch Tower. Je dois essayer de faire voir au patient sa valeur en tant qu'homme et non en tant que membre d'une organisation. De se retrouver. De trouver ses qualités et de prouver qu'elles ne sont pas le produit de l'Organisation, mais sont propres à la personne, qu'elles appartiennent à la personne, même si cette personne veut se déplacer vers une autre croyance.

Le patient doit apprendre à voir au-delà du monde restreint par les notions de la Watch Tower. Ça ne vaut rien qu'il ne veuille pas commettre l'adultère parce que la Watch Tower dit qu'il ne faut pas. Le principe peut être juste, la raison ne vaut rien du tout ! Il faut soutenir le patient à avoir ses opinions propres avec ses propres raisons. Les concepts moraux doivent être mis sous un autre angle sous lequel la conscience n'est pas dirigée par la Watch Tower mais par la conception de la personne, que cette personne peut défendre. Cela peut seulement arriver le jour où la personne a obtenu une certaine balance psychique.

La notion de Dieu est assez spéciale du fait où elle se trouve dans les “pièces blanches” ainsi que dans les “pièces noires”. Mais contentons-nous des “blanches”. C'est le même principe : aider le patient à diviser la notion de Dieu de la notion de la Watch Tower. Garder le positif et le retenir. Il faut, ici, toujours retenir le fait qu'une partie des concepts moraux de la Watch Tower puissent être excellents et vrais. Le patient doit également admettre cela. Il n'y a rien de mal à croire en Dieu, à Jésus et vivre une vie paisible et harmonique, pas de mal du tout. Mais il faut constamment appuyer sur le fait que ceci peut être obtenu de beaucoup de manières différentes. Il faut ressentir et trouver que ce qu'on fait est correct. Il ne vaut rien de faire ça juste parce que c'est écrit dans “La Tour de Garde” et parce que le contraire abouti à une peine de mort.

Lorsque le patient passe par ce processus, il commence à recréer une des “pièces” que la Watch Tower avait “prises ” à l'époque : sa valeur personnelle. Ceci se développe pour devenir du respect pour soi-même, et de là du respect pour les autres, puis, la confiance en soi et enfin l'indépendance.

Bien entendu, ce n'est pas toujours dans cet ordre qu'on peut atteindre le patient. Mais l'important est que le patient, petit à petit recrée les “pièces” de la personnalité que la Watch Tower a gardée, au fur et à mesure que l'analyse avance. On peut dire que les “pièces blanches” commencent à se colorer. Bien entendu, le thérapeute doit faire bien attention de ne pas “colorer” les pièces de la couleur qu'il croit être la couleur appropriée ! Cela pourrait très bien être une “mauvaise” couleur pour le patient et tout est à recommencer !

En même temps, on travaille avec les “pièces noires”. Il faut les “gratter” avec beaucoup de précautions. Il est loin d'être suffisant de contredire la Watch Tower. Ça ne serait compris que comme une confirmation de ce qu'ils disent eux-mêmes : “Nous serons persécutés à cause de notre croyance” . Lorsque l'on connaît leur argumentation et leur manière de penser, on peut utiliser leurs propres méthodes contre eux, leurs propres arguments et leurs propres méthodes d'analyse.

Mais il faut faire attention à ce qu'on se met à combattre, car certains arguments peuvent développer de l'angoisse. Il faut doucement habituer le patient à voir une petite chose qui n'est pas vraie, puis une chose plus importante et ainsi de suite. Petit à petit, on arrive au “monde”, comme l'appellent les Témoins de Jéhovah et les autres religions. Il s'agit de trouver le positif et de le mettre en évidence de manière à ce qu'il soit évident, trouver le négatif et démontrer comment chacun peut le changer. Le patient doit apprendre à faire un choix, trouver sa conception de la vie, composer ses propres opinions, etc.

Les deux choses se produisent en même temps : le patient doit lui-même colorier les “pièces blanches” et gratter les “noires” de manière à ce que les teintes et les couleurs apparaissent pendant que les “pièces manquantes” sont recréées.

Enfin, et toujours en même temps que le travail avec les pièces “blanches” et “noires”, on “déplace” les couleurs aux endroits appropriés, tout comme sous une psychothérapie normale. En dehors de leurs vies comme Témoins de Jéhovah, ces patients ont, tout comme les autres patients, eu un développement psychosocial avec les crises qui en fait partie, etc. Il faut faire attention de ne pas mettre la raison de chaque problème, et de chaque crise sur le dos de la Watch Tower. Le patient doit prendre la responsabilité de certaines d'entre elles.

Dans mon travail de thérapeute avec les anciens Témoins de Jéhovah, je suis obligé de faire ces choses en même temps : aider à colorier, décolorer, déplacer, recréer, et, des fois, être totalement passif. Je n'ai jusqu'ici jamais vu de Témoins de Jéhovah qui n'aient pas eu ces symptômes à un grade plus ou moins élevé. Je ne connais aucun Témoin de Jéhovah qui puisse dire qu'il ou elle a été exempte d'un ou de plusieurs de ces symptômes. Malheureusement.

“Tu peux vivre éternellement dans un paradis sur terre”, claironne la Watch Tower dans un livre du même nom. En attendant, il y en a beaucoup qui se trouvent dans un enfer.

© Cyril Malka – 1992 – Publié dans IKON 1 – décembre 1992 (Danemark) et dans “Kristen Frihed 3” 1999 (Danemark).

Notes

(1) Cube populaire dans les années 80. Chaque côté a une couleur différente, et chaque côté est également composé de 9 petits cubes qui peuvent tourner. Il suffit de très peu de mouvements pour le mettre dans le désordre. Par contre, il y a plusieurs millions de combinaisons différentes pour le remettre dans l'ordre. (ajouté sous la traduction).
(2) Théocratie : société où l'autorité est exercée par les ministres de la religion. Chez les Témoins, le mot est devenu : “contrôlé par Dieu!” Amusant, n'est-ce pas ? (ajouté sous la traduction).
(3) Le parlement danois. (ajouté sous la traduction).
(4) Il est STRICTEMENT interdit à un Témoin de Jéhovah, de parler ou d'avoir contact avec un exclu ou un renégat. QUEL QU'IL SOIT, même s'il fait partie de la famille, sous risque de se faire expulser soi-même. (ajouté sous la traduction).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page