MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

TikTok provoque-t-il des tics chez les adolescents?

TikTok provoque-t-il des tics chez les adolescents? - Illustration(24/10-2021) – Pas besoin d’être expert pour savoir que trop de médias sociaux peuvent être mauvais pour vous. Mais les choses vont plus loin: D’après les médecins, un peu partout dans le monde, une combinaison d’anxiété, de dépression et de TikTok pourrait être à l’origine d’une récente augmentation du nombre d’adolescentes se plaignant de tics.

Le phénomène semble avoir commencé lors du déclenchement de la pandémie de la COVID-19.

D’après les articles de plusieurs revues médicales ces adolescentes avaient regardé des vidéos de personnes qui prétendaient avoir le syndrome de Gilles de la Tourette sur la plate-forme de médias sociaux avant de ressentir les symptômes, elles-mêmes selon un rapport du Wall Street Journal.

Les tics, selon les médecins, sont similaires à ceux observés chez les personnes atteintes de cas bénins du syndrome de Gilles de la Tourette.

Cette maladie du système nerveux amène les gens à se contracter ou à faire des mouvements ou des sons incontrôlables et répétés, tels que des cris, des sifflements ou des jurons.

Les garçons sont plus susceptibles d’être touchés que les filles, et les symptômes commencent à se manifester alors qu’ils sont jeunes et augmentent avec le temps.

Selon le Wall Street Journal, certains centres médicaux ont signalé avoir vu jusqu’à 10 fois le nombre moyen de cas qu’ils voyaient avant la pandémie.

Auparavant, ils voyaient normalement un ou deux cas par mois et aujourd’hui, ils en en voient de 10 à 20 par mois.

Les médecins ont en outre noté que de nombreux patients avaient reçu un diagnostic de dépression ou d’anxiété, qui a été exacerbé pendant la pandémie.

D’après eux, les filles n’avaient pas en fait le syndrome de Gilles de la Tourette mais un trouble fonctionnel du mouvement.

Miriam Hall, neurologue pour enfants au Texas Children’s Hospital, a déclaré qu’une vidéo était peu susceptible de provoquer des tics, mais elle a noté que l’algorithme de la plate-forme de médias sociaux garantissait que les enfants regarderaient à plusieurs reprises des vidéos similaires sur TikTok.

Titok, tout comme YouTube, utilise un algorithme qui vous propose des « vidéos similaires ».

En septembre, le journal a rendu compte d’un rapport interne de Facebook qui a révélé que 32 % des adolescentes « ont déclaré que lorsqu’elles se sentaient mal dans leur corps, Instagram les faisait se sentir pire. Les comparaisons sur Instagram peuvent changer la façon dont les jeunes femmes se perçoivent et se décrivent. »

Le rapport indique en outre qu’en 2019, une présentation interne de Facebook a averti qu’Instagram « aggrave les problèmes d’image corporelle pour une adolescente sur trois ».

Pire encore, une autre présentation a révélé qu’un petit pourcentage d’utilisateurs d’Instagram britanniques et américains ont déclaré avoir commencé à avoir des pensées suicidaires à cause de ce que ce service leur faisait ressentir.

Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, est parfaitement au courant des conclusions, mais n’a pas fait de commentaires. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page