MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(16/07-2020) – Une nouvelle étude britannique révèle que la musique que nous avons écoutée lorsque nous avions entre 10 et 30 ans nous définit pour le reste de notre vie.

Des chercheurs de l'Université de Westminster et de la City University of London en Angleterre disent que la musique de cette période de notre vie – qu'ils appellent une «période de définition de soi» – nous relie aux personnes, aux lieux et aux moments qui sont importants pour nos identités.

Pour mener cette étude, les chercheurs se sont tournés vers Desert Island Discs, le programme radio le plus ancien de Grande-Bretagne. Ils ont demandé à 80 invités de l'émission radio de s'imaginer se retrouver sur une île déserte. Ils pouvaient choisir huit disques à emporter avec eux. Quels seraient les disques qu'ils choisiraient ?

Les chercheurs ont ensuite analysé les réponses pour déterminer comment les gens avaient choisi la musique qu'ils considéraient importante.

La moitié de tous les choix musicaux était de la musique qui était jugée importante alors que les sujets avaient entre 10 et 30 ans, une période qui est communément appelée la «bosse de la réminiscence», par les chercheurs.

Cependant, cette nouvelle étude révèle qu'il vaudrait mieux appeler cette période «période de définition de soi», car elle se caractérise par des souvenirs durables qui soutiennent notre sentiment d'identité, ont déclaré les chercheurs.

Ils suggèrent que l'écoute de la musique est généralement une caractéristique clé de cet âge et que la musique est intrinsèquement liée au développement de soi.

D'après cette étude, le pouvoir de la musique dans la formation de l'identité est démontré lorsqu'on étudie les raisons pour lesquelles les gens ont sélectionné certains disques à emmener sur cette fameuse île déserte.

D'après les interviews, la raison la plus fréquente pour choisir une chanson (17%) était qu'elle rappelait au sujet sa relation avec une personne bien définie, un parent, un partenaire ou un ami.

En deuxième position, la raison pour choisir une chanson définie était le souvenir d'une période de temps (16,2%) précis, comme se souvenir de son enfance ou «se souvenir d'écouter cette chanson en boucle».

La troisième explication la plus populaire pour choisir un disque était la connexion de la chanson à des souvenirs spécifiques liés à la formation de l'identité à travers des moments qui ont changé la vie (12,9%).

C'est cette raison qui a été donnée par Bruce Springsteen lorsqu'il a expliqué que la chanson des Beatles “I Want to Hold Your Hand” est la chanson qui l'a inspiré à se mettre à la guitare et à créer un groupe.

En conclusion, les sujets ont choisi des chansons parce qu'elles étaient liées à des souvenirs importants qui se sont produits pendant l'adolescence et la jeunesse. Cela est en phase avec les résultats d'études précédentes qui ont conclu que la musique qu'on écoutait à cette période a une signification particulière, principalement parce qu'elle se rapporte aux souvenirs de cette période de développement très importante de notre vie.

Sur une île déserte, huit disques? Je choisirais en tous cas Johnny, Genesis (période Peter Gabriel), David Bowie, Rammstein et Bach… Je ne sais pas pour le reste. Et vous? (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page