MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(23/01-2019) – Si vous avez eu un passé dysfonctionnel (avec un ou des parents abusifs, par exemple), il y a de grandes chances pour que, en tant qu'adulte, vous acceptiez une forme de traitement que vous ne devriez pas accepter et que vous n'ayez pas suffisamment de confiance en vous pour oser vous rebeller ou passer outre.

Des fois, vous pouvez parfaitement reconnaître certaines façons d'agir, car vous les connaissez depuis l'enfance. Vous savez comment gérer ce genre de situations, car vous en avez l'habitude, donc vous ne les remettez pas en question. Vous savez que vous vous sentez mal par rapport à certains comportements, mais vous êtes un peu résigné.

Votre niveau de tolérance pour supporter l'inacceptable est haut, très haut et vous ne vous en rendez peut-être même pas compte tant vous avez l'habitude d'être un paillasson.Certaines choses, pourtant inacceptables, vous paraissent tellement normales que vous n'y pensez même pas. Ce sont des comportements que vos ami(e)s n'accepteraient jamais.

Même si vous avez pris l'habitude d'accepter ce genre de comportement, ça n'est pas gratuit. Il y a des retombées, même si vous n'en êtes pas conscient.

Peut-être, vous sentez-vous angoissé, déprimé, en colère ou même les trois. Peut-être avez-vous du mal à vous endormir, car vous ruminez la façon dont l'autre vous traite ou vous repensez à une situation négative récente.

Vous avez peut-être aussi du mal à vous concentrer, car votre esprit rejoue la dernière scène dérangeante, voire humiliante, qui s'est produite.

Vous avez peut-être aussi l'impression, au fond de vous, qu'il y a quelque chose qui ne va pas, qui n'est pas comme il devrait être. Vous êtes peut-être aussi quelque peu désespéré, car vous avez l'impression que votre relation va dans une mauvaise direction et vous vous sentez impuissant à l'arrêter. Vous ne savez même pas jusqu'où il vous faut aller (ou pas) avant de dire stop.

Vous avez peut-être l'impression de devoir marcher sur des oeufs auprès de votre partenaire, car le plus petit mauvais pas peut démarrer un drame. Vous vous attendez à ce que cela arrive à tout moment et vous espérez l'éviter.

Des fois, votre cerveau vous envoie des signaux qui vous disent que vous n'êtes pas bien traité, mais vu que votre façon de penser ou que vos croyances ont été biaisées et sont sûrement dysfonctionnels, vous ne savez pas s'il faut agir, vous n'avez pas l'expérience nécessaire pour agir et vous ne savez pas par quel bout prendre la situation. En gros, vous êtes submergé par la situation.

Dans mon texte sur les voyants rouges (“Un voyant rouge s'allume, que faire?” que vous pouvez lire ici) j'explique ces possibilités plus en détail.

Mais si vous n'avez pas l'habitude de voir la différence entre un comportement acceptable ou pas, il est difficile de savoir quand agir et quand laisser couler.

Je mets ici un petit guide très simple qui montre la différence entre les comportements acceptables et non acceptables.

Pour chaque comportement inacceptable dans la liste “inacceptable”, vous trouverez sa contrepartie acceptable dans la liste “acceptable”, ce qui vous permettra de comparer et de voir la différence.

Comportements inacceptables

  • Mensonges, quels qu'ils soient
  • Colère blessante dirigée vers vous
  • Toute forme de colère chronique
  • Vous rabaisser, remarques désobligeantes
  • Vous ridiculiser devant les autres
  • Refus de discuter les problèmes dans la relation
  • Refus de comportement affectueux ou de contact physique en guise de punition
  • Vous dire qu'il n'y a aucun problème alors que vous en avez identifié un.
  • Aucun intérêt pour votre vie, votre carrière, vos amis, vos rêves. Seulement intéressé en lui-même/elle-même.
  • Flirter et se comporter de façon inappropriée avec les autres puis prétendre que vous êtes fou/folle lorsque vous en parlez.
  • Pas disposé à parler finances dans la relation, est vague lorsqu'on parle argent.
  • Être en retard de façon chronique ou annule souvent des choses à la dernière minute.
  • A des secrets qui n'ont pas de sens.
  • Abus physiques, quels qu'ils soient (il n'y a pas de contrepartie acceptable dans la liste ci-dessous).

Comportements acceptables

  • Attendre le moment opportun pour vous dire quelque chose d'important
  • Colère situationnelle dirigée contre lui-même/elle-même
  • Rarement en colère en règle générale
  • Taquineries qui ne vous mettent pas mal à l'aise
  • Taquineries qui ne vous embarrassent pas
  • Refus de discuter des problèmes jusqu'à ce qu'il/qu'elle ait la possibilité d'y réfléchir calmement.
  • Refus de contact physique pour cause de besoin d'espace pour traiter une ou plusieurs informations conflictuelles. Traitement non permanent.
  • Ne comprend vraiment pas le problème, mais disposé à écouter et à essayer de comprendre
  • Être parfois trop fatigué ou trop occupé pour parler
  • Dit bonjour en faisant la bise ou en donnant une poignée de main.
  • N'évite pas de parler finances et est ouvert sur le sujet si nécessaire.
  • Devoir annuler des choses ou être en retard de temps à autre pour cause travail, imprévu ou quelque chose d'important.
  • Comportement secret autour de votre anniversaire ou fête quelconque.

Ces deux petites listes réunissent les points les plus courants, mais elles ne sont pas exhaustives, car il y a, bien entendu, une foule d'autres comportements qu'on pourrait y mettre.

Le but de ces listes est surtout de vous faire comprendre la différence entre les deux. C'est juste pour vous mettre sur les rails. Ensuite, une fois que vous avez vu et compris la différence, il vous sera plus facile de compléter cette liste vous-même.

Ces comportements (ceux de la liste “inacceptable”, bien entendu) devraient allumer un voyant rouge dans votre esprit.

Apprenez à vous écouter. N'acceptez jamais ce genre de comportement. Ne trouvez pas d'excuses à ce genre de comportement.

Peu importe si cette personne est narcissique, si elle a été abusée en tant qu'enfant, si elle est obnubilée par le contrôle ou si elle a un problème d'alcool.

Vous ne pouvez pas réparer les problèmes ci-dessus et cela ne vous apportera pas plus de gaieté ou une meilleure vie, peu importe comment vous tournez l'affaire.

Si vous aimez vraiment cette personne et qu'elle trouve de l'aide et change et si vous voyez que ça tient, parfait!

Mais d'après mon expérience, les individus qui ont ce genre de comportement inacceptable ne sont généralement pas prônes au changement. Ils préfèrent vous manipuler pour vous faire croire que vous devez changer ou que vous êtes fou ou folle.

Mais dans les deux cas, c'est faux. Ne les croyez pas! Avancez (sans eux). Vous avez sûrement perdu suffisamment de temps.

N'hésitez pas à vous faire aider par un psy qui connaît le problème pour vous soutenir et vous suivre dans la situation. (Cyril Malka)

© 2019 – Malka

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Scroll to Top