MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

Infidélité émotionnelle ou infidélité sexuelle

(13/01-2015) – L'université Chapman (États-Unis) confirme ce que beaucoup de personnes pensaient jusqu'ici: les hommes et les femmes ne sont pas jaloux des mêmes choses.

L'université vient de faire une étude qui porte sur presque 64 000 personnes et examine la façon dont les hommes et les femmes (hétérosexuels, homosexuels et bisexuels) conçoivent l'infidélité sexuelle ou l'infidélité émotionnelle.

D'après les résultats de cette étude, les hommes hétérosexuels sont plus touchés par les cas d'infidélité sexuelle que les femmes hétérosexuelles (54 % des hommes contre 35 % des femmes). Par contre, les femmes hétérosexuelles sont plus touchées que les hommes par les cas d'infidélité émotionnelle (65 % des femmes contre 46 % des hommes).

Les participants de cette étude devaient imaginer ce qui les toucherait le plus: que leur partenaire tombe amoureux d'un ou d'une autre (mais qu’il n'ait aucune relation sexuelle avec cette personne) ou que leur partenaire ait une relation sexuelle avec une autre personne sans en tomber amoureux.

Les hommes hétérosexuels étaient donc en général plus affecté si leur partenaire avait des relations sexuelles avec un autre, même sans rien éprouver que si leur partenaire tombait amoureuse d'un autre homme… tant que rien de physique n'arrive.

Cette différence entre l'infidélité sexuelle et émotionnelle n'est présente que dans les couples hétérosexuels. Pour les couples homosexuels ou pour les bisexuels, il n'y avait pas cette différence.

Livrets de Psy - Quand je dis non...
Livrets de Psy - Quand je dis non...
Ce livre est au format numérique. Il est au format PDF - peut être lu sur n'importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. Cliquez ici pour plus d'informations sur le contenu.
Prix: €3.99

Pourquoi cette différence? On avance plusieurs théories. La perspective évolutionniste note que les hommes font face à un problème que les femmes n'ont pas: la sécurité de la paternité. Comme on dit vulgairement: Maman, c'est sûr. Papa, peut-être. Cela pourrait expliquer pourquoi les hommes réagissent plus violemment à l'infidélité sexuelle plutôt qu'à l'infidélité émotionnelle.

Du côté socioculturel, on pense plutôt que, même si du point de vue socioculturel, il n'y a pas de différences entre les hommes et les femmes, les hommes sont toujours et constamment socialisés afin de paraître plus masculins. Ceci inclut le fait d'être sexuellement performant. Si la partenaire d'un homme lui a été sexuellement infidèle, cela le menacera plus que si sa partenaire lui était émotionnellement infidèle.

La femme, elle, est socialisée à penser de façon relationnelle et à ‘être la nourrice émotionnelle de la relation. Si son partenaire commet un acte d'infidélité émotionnel, cela la menace plus que s'il lui était infidèle sexuellement.

Maintenant, l’infidélité, qu'elle soit sexuelle ou émotionnelle, nuit gravement à la vie de couple et mène a des foyers brisés, des émotions négatives, mais aussi à des brisures tragiques, qui des fois deviennent violentes. D'après une étude ethnographique menée sur 16 formes de sociétés, l'infidélité reste la cause principale de dissolution des couples. (Cyril Malka)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page