Déficit de l’attention: Découverte d’un lien fort entre la santé mentale et le TDAH

Déficit de l'attention : Découverte d'un lien fort entre la santé mentale et le TDAH !(18/01-2023) – Selon une nouvelle étude menée par des psychologues de l’Université de Bath au Royaume-Uni, les adultes présentant des niveaux élevés de symptômes de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont plus susceptibles de souffrir d’anxiété et de dépression que les adultes présentant des niveaux élevés de traits autistiques. Cette recherche révolutionnaire est la première à montrer que le TDAH est un prédicteur plus fiable des mauvais résultats en matière de santé mentale chez les adultes que d’autres troubles neurodéveloppementaux, tels que l’autisme.

Malgré le fait que le TDAH est une condition courante chez les adultes, jusqu’à présent, il y a eu un manque de connaissances sur les effets du TDAH sur la mauvaise santé mentale. Une grande partie de l’attention a été consacrée à l’impact de l’autisme sur la dépression, l’anxiété et la qualité de vie, ce qui rend difficile pour les personnes atteintes de TDAH d’accéder aux soins cliniques dont elles ont besoin pour gérer leurs symptômes. Cette recherche est une étape importante pour nous aider à mieux comprendre la relation complexe entre le TDAH et la santé mentale.

Les auteurs de l’étude espèrent que leurs découvertes déclencheront de nouvelles recherches sur le TDAH et amélioreront finalement les résultats de santé mentale des personnes atteintes de la maladie. Le TDAH est une condition neurodéveloppementale caractérisée par l’inattention et/ou l’hyperactivité et l’impulsivité. On estime que la condition affecte entre 3 % et 9 % de la population.

Les scientifiques savent depuis longtemps que l’autisme est lié à l’anxiété et à la dépression, mais le TDAH a été négligé.

Les chercheurs ont également eu du mal à séparer statistiquement l’importance du TDAH et de l’autisme pour les résultats de santé mentale en raison de la fréquence à laquelle ils se produisent ensemble.

L’objectif des chercheurs était de mesurer avec précision à quel point les traits de personnalité du TDAH étaient liés à une mauvaise santé mentale tout en tenant compte statistiquement des traits autistiques.

Avec les récents diagnostics des personnalités de la télévision britannique Johnny Vegas et Sue Perkins, de plus en plus de gens s’ouvrent sur le fait de vivre avec le TDAH.

Cette semaine, un effort de recherche en collaboration entre les universités de Bath, Bristol et Cardiff, et le King’ s College de Londres, a été publié dans la revue Scientific Reports (L’étude est disponible gratuitement ici – en anglais)

Cette recherche intervient à un moment où une plus grande sensibilisation au TDAH est nécessaire. En parlant de ce trouble, on peut approfondir la compréhension de la maladie et fournir de meilleures ressources à ceux qui gèrent leur santé mentale. Avec plus de recherche et de discussion, on pourra créer une société qui est mieux équipée pour soutenir les personnes vivant avec le TDAH.

Cette étude a utilisé un vaste échantillon représentatif à l’échelle nationale d’adultes de la population britannique. Tous les participants ont rempli deux questionnaires complets – l’un sur les traits autistiques, l’autre sur les traits du TDAH – afin de déterminer la corrélation entre les deux. Les chercheurs ont constaté que des niveaux plus élevés de traits de TDAH étaient significativement prédictifs d’une gravité accrue des symptômes d’anxiété et de dépression. Cela indique que les personnes ayant des niveaux plus élevés de traits de TDAH sont plus susceptibles de souffrir de graves problèmes de santé mentale.

Grâce à des techniques analytiques innovantes, les auteurs de l’étude ont en outre confirmé que le fait d’avoir davantage une personnalité TDAH était plus fortement lié à l’anxiété et à la dépression que les traits autistiques.

Ces résultats ont été reproduits dans des simulations informatisées avec un taux de reproductibilité de 100 %. Cela a démontré que les traits du TDAH sont presque certainement liés à des symptômes d’anxiété et de dépression plus graves chez les adultes que les traits autistiques.

Ces résultats suggèrent que la recherche et la pratique clinique devraient déplacer une partie de l’attention de l’autisme vers le TDAH.

Cela peut aider à identifier les personnes les plus à risque d’anxiété et de dépression afin que des mesures préventives – telles que le soutien aux enfants et aux adultes dans la gestion de leurs symptômes de TDAH – puissent être mises en place plus tôt pour avoir un plus grand impact sur l’amélioration du bien-être des gens.

Des recherches supplémentaires sont maintenant nécessaires pour approfondir la compréhension exacte des raisons pour lesquelles le TDAH est lié à une mauvaise santé mentale, en particulier en termes de processus mentaux qui pourraient conduire les personnes présentant des traits de TDAH à s’engager dans une pensée anxieuse et dépressive.

Il devient clair que le TDAH n’est pas seulement une maladie infantile mais qu’il persiste tout au long de la vie, il serait important d’accorder plus de ressources dans ce domaine afin de mieux comprendre le TDAH à l’âge adulte.

Les chercheurs ont découvert que les traits du TDAH étaient hautement prédictifs de la gravité des symptômes d’anxiété et de dépression : plus les niveaux de traits du TDAH sont élevés, plus une personne est susceptible de ressentir de graves symptômes de santé mentale.

Ceci veut dire qu’une bonne gestion du TDAH peut améliorer considérablement la qualité de vie de ceux qui en souffrent. Plutôt que de compter uniquement sur des traitements psychiatriques tels que les antidépresseurs et les anxiolytiques, enseigner aux individus comment reconnaître et gérer les symptômes de leur TDAH peut offrir des avantages réels et durables. Avec une éducation et un soutien appropriés, ceux qui vivent avec le TDAH peuvent mieux faire face à leur condition et mener une vie plus saine et plus productive. (Cyril Malka)

2 réflexions sur “Déficit de l’attention: Découverte d’un lien fort entre la santé mentale et le TDAH”

  1. Merci Cyril.
    Votre publication m’a fait réfléchir et a ouvert pour moi un champs plus large.

    Peut-être je vais très loin ou à coté, mais je réfléchis dans le sens inverse: anxiété, dépression —> Angelman santé mentale —> TDAH.
    Les personnes atteinte de Syndrome d’Angelman.

    C’est une maladie rare. Ces personnes, en situation de polyhandicap , peuvent être considérées comme TDAH, d’après mon avis et ma pratique.
    Votre recherche peut intéresser l’Association Française du Syndrome d’Angelman.
    Merci et bien à vous Cyril!

    1. Cyril Malka

      Merci beaucoup, Diana.

      Je ne connais pas du tout ce syndrome. Je vais aller faire un tour sur les études disponibles juste pour voir. Qui sait.

      Merci beaucoup pour votre commentaire, qui en plus me permet d’élargir mon champ et d’apprendre encore plus 🙂

      Amicalement,

      Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvel atelier de développement personnel à venir

Retour en haut