MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(15/10-2019) – D’après les statistiques, 48 % des Français pensent que la tromperie est impardonnable. Néanmoins, 45 % à 55 % des Français ont trompé leur conjoint. Statistiquement parlant, il y a donc nécessairement des recoupements.

L’infidélité est cause de bien des maux comme la dépression, la violence, le divorce, voire le meurtre.

Si on considère un instant les effets négatifs des suites de l’infidélité, on peut se demander pourquoi les gens sont infidèles. Il y a-t-il du vrai dans l’expression “infidèle un jour, infidèle toujours”? Est-ce génétique?

Commençons par considérer les raisons pour lesquelles les gens sont infidèles. Il y a des livres écrits sur le sujet, ceci n’est qu’un texte, donc je vais faire court et la liste n’est donc pas exhaustive:

Les raisons individuelles

Vous connaissez peut-être le dicton: “infidèle une fois, infidèle toujours”? Celui-ci parle des raisons individuelles. C’est une des qualités de la personne d’être infidèle ou pas. C’est inscrit dans son ADN… Ce n’est pas tout à fait vrai. C’est seulement vrai dans peu de cas. Néanmoins, les chercheurs ont trouvé d’autres facteurs importants, d’autres raisons individuelles pour lesquels on peut être infidèle, entre autres:

– Le sexe de l’individu: Les hommes ont une plus grande tendance à être infidèles que les femmes. La testostérone aurait une bonne partie de responsabilité dans ce cas.

– La personnalité: Les gens qui ont moins de scrupules et les personnalités à tendance moins agréables sont plus facilement infidèles que les autres.

– La religion et l’appartenance politique ont une influence: les gens très religieux et d’orientation conservative sont en général plus fidèles, car leurs valeurs sont plus rigides.

Les raisons relationnelles

La tendance à l’infidélité peut aussi être causée par des problèmes relationnels. Si la relation dans laquelle on se trouve n’est pas satisfaisante, l’infidélité devient plus tentante. La solution, dans ce cas est de travailler sur son couple, car plus on est dans une relation dans laquelle on se sent bien, et moins on est tenté par l’infidélité.

Les chercheurs ont constaté que lorsque les facteurs de la tentation apparaissent, si les sujets sont dans une relation qui bat de l’aile sur le point relationnel ou sexuel (ou les deux), le risque de passer par la case infidélité est bien plus élevé que si la relation est harmonieuse.

Enfin, plus il y a de différences entre les partenaires — pour ce qui est de la personnalité, du niveau d’étude et autres facteurs — et plus il y a de risques d’infidélité.

Les raisons situationnelles

D’autres peuvent tromper leur partenaire tout simplement à cause de la situation dans laquelle ils se trouvent. Une personne peut ne pas avoir de tendance à être infidèle et peut être dans une relation parfaitement heureuse, mais quelque chose dans son environnement la place dans une situation à risque. Certaines situations sont plus tentantes que d’autres. On sait que passer beaucoup de temps entouré de personnes séduisantes peut avoir une influence à la longue.

La nature de l’emploi peut aussi avoir une influence. Si on travaille dans une profession qui nous fait entrer en contact physique avec les gens ou qui mène à de longues discussions personnelles, ou encore plusieurs situations de discussions en tête à tête, on augmente considérablement le risque de faire un faux pas.

Finalement, les statistiques indiquent qu’il y a plus de risque de tromperie si l’on vit dans une zone urbaine que dans une zone rurale. Il y a plusieurs raisons à ça: les gens qui habitent dans les grandes villes ont généralement une attitude plus libérale vis-à-vis des relations extra-conjugales. Les grandes villes sont des environnements plus anonymes et il y a plus d’habitants, donc les tentations tout comme le groupe de partenaires potentiels sont bien plus importants.

Comment se protéger?

La première des choses à faire est de parler avec votre partenaire et de cadrer la définition d’infidélité. Trouvez un point d’accord. N’oubliez pas qu’”infidélité”, c’est un terme élastique. Certaines choses seront considérées par l’un comme infidélité et pas par l’autre.

La plupart des gens penseront que coucher avec quelqu’un d’autre, c’est tromper. Mais même sans aller aussi loin, où sont les nuances? Où sont les limites?

Est-ce que le fait d’aller manger avec un ou une collègue, c’est de l’infidélité? Est-ce que d’avoir une session de chat sexy avec un inconnu est de l’infidélité? Est-ce que d’aller au cinéma avec un ancien camarade d’école avec qui on a flirté est de l’infidélité? Est-ce que d’aller à la piscine avec une amie, c’est de l’infidélité? À la plage?

Il est important de comprendre ce qui peut heurter votre partenaire et de trouver des règles ensemble. Il faut en parler ouvertement, oser parler de ses émotions et se mettre d’accord sur les règles à suivre. Il est important de trouver un terrain d’entente.

Si vous avez des problèmes dus à l’infidélité (que vous en soyez la victime ou le participant), il est important de comprendre qu’”infidèle une fois, infidèle toujours” n’est pas nécessairement vrai dans votre cas et que cela peut se travailler. Vous pouvez vous documenter sur le sujet ou même entamer une thérapie pour travailler de façon plus concentrée sur le problème. (Cyril Malka)

© 2014 – 2019 – Malka – Texte du 01/07-2014 remanié et mis à jour le 15/10-2019

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Scroll to Top