MALKA

Coaching - Psychologie - Développement Personnel

(25/02-2014) – Dans le film Mytho-Man (The Invention of Lying) de 2009, on y voit un monde sans fausseté et sans mensonge. Tout le monde dit toujours et complètement l’honnête vérité tout le temps. Et tout ce qui est dit est vrai. Le mensonge n’existe pas. Mais dans ce monde à 100 % honnête, un homme, Mark Bellison (Ricky Gervais), qui vient de perdre son travail et est pratiquement à sec, décide pour se ressaisir financièrement de mentir.

Le film est amusant et la raison la plus importante pour cet amusement est que ce monde est parfaitement à l’opposé du monde dans lequel nous vivons (ou presque).

Vous imaginez-vous dire à votre amoureux que vous voulez casser parce qu’en fait, vous le trouvez moche ? Ou admettre à votre chef que vous avez lu ses mails privés ? Ou lorsqu’on vous demande comment vous allez, vous expliquez exactement comment vous allez ?

Non, on ne fait pas ça dans la société polie dans laquelle nous vivons, et la vie deviendrait vite assez impossible si nous le faisions. Si on casse avec quelqu’un, la plupart du temps, on fait de son mieux pour le faire aussi courtoisement que possible, on en cache souvent la vraie raison. Si on nous demande comment nous allons, nous répondons que nous allons bien pour ensuite rentrer et nous ouvrir une bouteille de vin. En d’autres termes : Nous mentons.

En règle générale, nous pourrions être fiers de nos mensonges. Le mensonge est considéré comme un signe d’intelligence et de flexibilité cognitive, car cela demande certaines aptitudes de savoir comment les choses fonctionnent et de créer un présent qui sera une réalité alternative.

Et nous sommes experts à cela. Bien entraînés! Dans une étude publiée dans Journal of Basic and Applied Psychology, les chercheurs ont trouvé que 60 % des participants ont menti au moins une fois lors d’une conversation filmée d’une durée de 10 minutes (lire cette étude — en anglais — ici)

Les chercheurs ont trouvé que tous les participants croyaient avoir été francs tout le long de la conversation et ce n’est qu’en revoyant le film qu’ils se sont rendu compte qu’ils avaient menti.

Le mensonge est le propre de l’homme. Non seulement nous mentons aux autres, mais très souvent, nous nous mentons suffisamment à nous même afin de croire certaines choses qui ne sont pas vraies.

Cela vient de ce que la motivation pour mentir est liée à l’estime de soi et à notre auto-préservation. Nous mentons afin de créer la meilleure version de nous-mêmes. Nous mentons pour ne pas avoir à faire face à certaines conséquences
causées par notre personnalité moins que parfaite.

Cela veut dire que nous pouvons en venir à mentir en parlant de nos qualités, de ce que nous sommes capables de faire, afin de donner une meilleure impression de nous-mêmes ou pour cacher nos erreurs, afin que les autres nous respectent plus. Nous mentons aussi pour cacher nos bêtises afin d’éviter une punition quelconque.

D’autres fois, nous mentons afin de ne pas blesser une autre personne, ce qui en plus peut rendre la personne plus positive à notre égard, ou tout simplement, elle évitera de nous casser la figure.

Nous mentons parce que ça marche et parce que cela nous apporte un bénéfice. Nous évitons la punition en mentant lorsqu’on nous demande qui a coloré le mur au marqueur, nous obtenons une augmentation en prenant l’honneur de dossiers, de tâches que nous n’avons pas faits, et nous obtenons de l’amour en assurant à notre amoureuse qu’elle n’est pas grosse dans ce jean et qu’il lui va bien.

Lorsque le mensonge est découvert et ne marche plus, et qu’il a plus d’apports négatifs que positifs (votre copain ne vous adresse plus la parole après avoir découvert votre aventure avec un autre homme), alors seulement, certaines personnes vont oser commencer à dire la vérité. Pas toutes, notez bien. Certaines vont tenir bon au mensonge.

Comme le mensonge apporte tous ces bons côtés (à celui ou celle qui ment), il est évident qu’il est important pour eux de donner l’impression de dire la vérité. Là, je parle bien entendu des mensonges qui sont des mensonges conscients. Et donc cette personne va tout faire pour vous ne vous en rendiez pas compte.

Il y a, heureusement, des techniques qui permettent de démasquer le mensonge. J’en ai décrit quelques-unes dans des textes que vous pouvez trouver sur malka.fr, mais ce n’était pas suffisant.

Il faut une certaine souplesse d’esprit, il y a beaucoup de choses auxquelles penser.

J’avais donc tenu des cours (une journée) pour apprendre à démasquer les menteurs. Depuis, j’ai fait tout un cours vidéo d’environ trois heures qui résument assez bien toutes les techniques et à quoi penser, à quoi être attentif afin de pouvoir démasquer un menteur. Il s’agit d’un fichier à télécharger qui contient plusieurs films et vidéos, « Comment détecter les mensonges » que vous pouvez trouver ici.

Livrets de Psy - Quand je dis non...
Livrets de Psy - Quand je dis non...
Ce livre est au format numérique. Il est au format PDF - peut être lu sur n'importe quel ordinateur, tablette ou smartphone. Cliquez ici pour plus d'informations sur le contenu.
Prix: €3.99

Alors, y’a plus qu’à.

Bon courage.

Amicalement,

Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de diffusion

Inscrivez-vous ici pour recevoir la lettre d'information gratuite

N.B. Pas d'adresses e-mail en free.fr ou en bluewin.ch car ces FAI filtrent mes mails, vous ne les recevrez pas.

Retour haut de page