Et si vous deveniez Coach de Vie Rationnelle ?

Si vous aimez aider les autres, si vous aimez soutenir, si vous aimez rendre les autres heureux, les aider à aller mieux, vous avez peut-être l’âme d’un coach. ​Alors, pourquoi pas une formation ?

Personnellement, je trouve mon métier de psy passionnant et j’ai voulu le partager. J’ai donc mis au point la formation de Coach de Vie Rationnelle.

Après une pause d’une dizaine d’années dans les formations (au Danemark, j’ai formé des psys, et des thérapeutes pendant une dizaine d’années), je me suis décidé à m’y remettre et à composer cette formation.

Il s’agit d’une formation courte composée d’au moins trois modules et de modules facultatifs supplémentaires (comme l’hypnose ou le travail par Internet). C’est une formation à distance composée de vidéos, de matériel écrit et d'entrevues Skype.

Lire le reste

Et si l’addiction aux smartphones était une addiction sociale?

(08/02-2018) - Oui, nous connaissons tous quelqu'un qui est incapable de rester tranquille sans vérifier son téléphone ou sa tablette pour chatter avec une copine, envoyer des textos ou discuter sur Facebook ou autre réseaux sociaux. Ça nous paraît antisocial lorsque ces personnes, en pleine discussion ou au milieu d'un dîner au restaurant, se détachent du groupe pour tapoter frénétiquement sur son smartphone.

C'est un phénomène que les médias ont baptisé "addiction aux smartphones" et plusieurs associations de consommateurs et même quelques investisseurs ont demandé aux géants de l'électronique de faire quelque chose pour y remédier... comme si c'était de leur faute.

Mais d'après le professeur Samuel Veissière, un professeur assistant en anthropologie cognitive, nous fixons peut-être sur le mauvais objet. Est-ce que cette fameuse addiction aux smartphones pourrait être un phénomène hypersocial plutôt qu'antisocial?

Lire le reste

Est-ce que la société occidentale favorise le narcissisme?

(01/02-2018) - Oui, si on en croit l'étude qui vient d'être réalisée en Allemagne. D'après les chercheurs, les gens qui ont grandi dans l'ancienne Allemagne de l'Ouest ont un plus haut niveau de narcissisme que ceux qui ont grandi dans l'ancienne Allemagne de l'Est.

L'Allemagne présente un environnement d'étude unique en son genre, car entre 1949 et 1989 (fin 1989 et début 1990), elle était séparée en deux. La vie en Allemagne de l'Ouest était caractérisée par une culture dite occidentale et par l'individualisme alors que la vie en Allemagne de l'Est était basée sur des principes de collectivité.

Chaque type de société a eu un impact majeur sur le niveau d'estime de soi et de narcissisme sur ses citoyens.

Lire le reste

La selfitis, vous connaissez ?

(24/01-2018) - D'après une nouvelle étude publiée dans International Journal of Mental Health and Addiction, si une ou un de vos amis ne peut pas s'empêcher de poster des selfies, cela pourrait être signe de problèmes psychologiques.

Les psychologues Mark D. Griffiths et Janarthanan Balakrishnan ont interviewé et observé le comportement de 225 étudiants dans des universités indiennes et ils ont défini trois niveaux d'addiction aux selfies: Borderline, aigu et chronique.

Lire le reste

Non, Mars et Vénus n’ont rien à voir là-dedans !

(18/01-2018) - Une étude, parue dans American Psychologist suggère que l'aptitude aux sciences et aux maths ne serait pas dépendante du sexe de l'enfant. N'en déplaise à ceux qui nous expliquent que nous venons chacun de notre planète!

Le docteur en psychologie Lawrence Summers avait suggéré que les hommes étaient supérieurs aux femmes dans le domaine scientifique de haut niveau et pour ce qui est des maths. D'après ses recherches cela était tout simplement génétique.

Lire le reste

L’OMS ajoute le trouble du jeu à sa liste

Gamer

(08/01-2018) - L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ajoute 6D11 - le trouble du jeu (gaming disorder) a sa liste de maladie et de trouble qui est à paraître.

Avec la montée en flèche des "e-sports" (sports virtuels) et de leurs compétitions, où est la limite entre le passe-temps et l'addiction?

Le trouble du jeu sera placé dans la catégorie "troubles dus à un comportement addictif". C'est la même catégorie que le trouble du jeu de hasard ou d'autres comportements addictifs sans substances (tels la drogue ou l'alcool).

Le trouble du jeu est similaire au DSM-5: Addiction au jeu internet.

Lire le reste

Le mari stresse sa femme deux fois plus que les enfants

(27/12-2017) - Beaucoup de femmes disent qu'elles voient leur mari comme un enfant supplémentaire. Aujourd'hui, d'après une étude menée par TODAY (article, en anglais, ici), il est prouvé que non seulement presque la moitié des femmes ressentent cela, mais en plus, que pour la plupart d'entre elles, pour 46% des mamans interrogées, le mari est vu comme une plus grande source de stress que les enfants.

Lire le reste

Papa, retrouve ton rôle

(23/11-2017) - Le rôle classique du père est en voie de disparition. Aujourd'hui, les stéréotypes ont disparu et papa devient de plus en plus comme maman. Mais d'après les experts, il est important que le père retrouve sa valeur.

Albert, un bambin de trois ans, tombe et se fait mal. Papa et maman voient ce qui se passe, mais c'est papa qui se lève et qui va le consoler.

Il y a une trentaine d'années, cela aurait été plus probablement le rôle de la mère d'aller consoler l'enfant, mais aujourd'hui, le rôle de parent a bien changé.

Lire le reste

Les fruits à coque améliorent le fonctionnement du cerveau

(16/11-2017) - Une nouvelle étude menée par les chercheurs à l'université Loma Linda a conclu que de manger des fruits à coque régulièrement renforcerait la fréquence des ondes du cerveau associées aux cognitions, à la guérison, l'apprentissage, la mémoire et autres fonctions clefs. Un résumé de cette étude a été présenté dans la section nutrition de la réunion sur la biologie expérimentale 2017 à San Diego (Californie) et a été publié dans le FASEB Journal. Vous pouvez trouver cette étude ici (en anglais).

Lire le reste
11/09/2017

Facebook et les dépressions des ados

(09/11-2017) - D'après un groupe de médecins, Facebook pourrait avoir une influence néfaste pour les adolescents fragiles et on devrait ajouter "Dépression-Facebook" à la liste des troubles psychologiques.

Autant le dire tout de suite : les chercheurs ne sont pas d'accord sur ce point. Pour certains, il s'agit d'une extension de la dépression déjà existante chez l'adolescent qui se développe jusqu'à inclure ce qui se passe sur la communauté Facebook.

Pour d'autres, comme le docteur Gwenn O'Keefe, pédiatre et auteur principal du guide des médias sociaux pour l'académie américaine de pédiatrie, il s'agirait de mettre Facebook comme facteur pouvant mener à la dépression. Facebook a des aspects qui lui sont propres et il peut être un paysage dangereux dans lequel évoluer si on est un adolescent qui n'a pas beaucoup de confiance en soi.

Lire le reste
1 2 3 25
>