Category Archives for "Nouvelles et actualités"

Les suicides tuent plus de personnes que les guerres et les meurtres

201107061823.jpg (11/09-2006) – Les suicides tuent plus de personnes que les guerres et les meurtres ensemble, mais la plupart de ces suicides peuvent être évités a annoncé la Radio Suisse Internationale hier, dimanche 10 septembre à la troisième journée mondiale de la prévention des suicides.

Entre 20 et 60 millions de personnes tentent de mettre fin à leurs jours chaque année et un million de personnes y arrivent a annoncé le docteur Jose Manoel Bertolote.

On pourrait diminuer grandement le nombre de suicides si on limitait l’accès aux pesticides, aux armes et aux médicaments et si on améliorait le traitement de personnes souffrantes de dépression, d’alcoolisme et de schizophrénie, indique le président de l’Association Internationale de la Prévention du Suicide, Brian Mishara.

Lire le reste

La musique adoucit les moeurs – et améliore le Q.I. et les notes!

201107061819.jpg (21/08-2006) – Les leçons de musique améliorent non seulement le Q.I. des enfants, mais également leurs résultats scolaires, et plus ils étudient la musique, et plus l’effet est efficace.

C’est ce qu’explique le docteur Glenn Schellenberg. Les résultats d’une étude qu’il a publiée en 2004, démontre qu’i la été constaté une nette amélioration du Q.I. chez les enfants ayant suivi une formation musicale.

Ce que Schellenberg a essayé de voir est “Est-ce que l’effet des leçons musique va en s’améliorant après une année d’étude de musique?”.

Lire le reste

Écoutez maman et papa : les distractions vous rendent moins efficace

201107061715.jpg (27/07-2006) – Vos parents ont raison : n’étudiez pas en ayant la télé allumée. Le multitâche est peut-être une nécessité dans le monde d’aujourd’hui, mais la recherche moderne indique que les distractions ont un effet néfaste sur l’apprentissage, il est difficile de réutiliser ce qu’on a appris.

L’étude menée à l’Académie Nationale des Sciences de Washington (États-Unis), nous donne des idées sur le pourquoi du comment des choses. Ce qui est important est que même si vous pouvez parfaitement apprendre tout en étant distrait, ce que vous apprenez vous sera moins accessible, moins efficace et moins utile.

Lire le reste

Les personnes ayant des tendances dépressives sont réceptives

201107061632.jpg (29/01-2006) – Les résultats de recherche d’une équipe de psychologues de Kingston portent à penser que les personnes souffrant de légère dépression sont plus réceptives que les autres.

Même si les dépressifs sont plus enclins à avoir des problèmes dans leur vie sociale, justement entre autres car ils ont une grande tendance à ne pas être attentifs aux codes sociaux, les personnes souffrant d’état dépressif léger (aux tendances dépressives) sont apparemment plus réceptives que les autres.

Lire le reste

Prozac ne change rien aux problèmes d’anorexie

201107061706.jpg (15/06-2006) – Prozac est un des antidépresseurs souvent utilisé pour traiter l’anorexie. Mais les chercheurs ont découvert qu’il n’empêchait pas les jeunes femmes de s’affamer.

Les scientifiques ont fait une étude et ont constaté que la plus de la moitié des femmes qui ont pris du Prozac et plus de la moitié des femmes ayant pris un placebo ont abandonné le traitement. Les quelques-unes qui ont continué le traitement on pu garder leur poids au dessus de la ligne dangereuse. Ce résultat plutôt médiocre indique la difficulté de traiter les troubles alimentaires.

Lire le reste

Les scientifiques identifient le gène de l’intelligence

201107061651.jpg (03/05-2006) – Des scientifiques en psychiatrie de l’Institut de Recherches Médicales Feinstein à Glen Oaks (New-York – Etats-Unis) annoncent avoir trouvé un gène qui apparemment a une influence sur l’intelligence.

C’est en travaillant au Centre de Génétique de Boston que l’équipe de recherche Feinstein a été porté à examiner la carte génétique de personnes souffrantes de schizophrénie (une maladie neuropsychiatrique caractérisée par des déficits cognitifs) et l’a comparée à la carte génétique de volontaires ne souffrant pas de cette maladie.

Ils ont découvert que le gène dysbindin-1 qui est relié à la schizophrénie, peut également être lié à l’habileté cognitive.

« – Une multitude de preuve tangibles suggèrent que les habiletés cognitives, en particulier l’intelligence, soient très influencées par des facteurs génétiques » a annoncé l’auteur principal de l’étude, Katherine Burdick. Elle note que depuis un certain temps, plusieurs données évoquent que la dysbindin influence les cognitions.

« Nous avons observé une multitude de variations dans le gène dysbindin et nous avons trouvé que celui-ci est associé de façon signifiante avec un manque d’habileté cognitive chez le porteur du risque lorsqu’on le compare avec des non porteurs », a-t-elle ajouté.

L’étude paraîtra dans l’édition du 15 mai 2006 du magazine Human Molecular Genetics. ( Cyril Malka )

L’intelligence aide

201107061646.jpg (17/04-2006) – Les personnes intelligentes ont moins de risques de souffrir de maladie mentale annonce l’université de Cambridge.

Un QI élevé peut diminuer le degré de sévérité de certains problèmes psychologiques comme la dépression et la schizophrénie nous annonce des chercheurs de l’université de Cambridge.

« – On a longtemps su que l’intelligence pouvait nous protéger contre la démence et les suites de lésions à la tête » a annoncé une des porte-parole de l’université.

Les chercheurs du département psychiatrique de l’Université de Cambridge ont maintenant trouvé que l’intelligence peut faire « tampon » et diminuer les conséquences de problèmes neuropsychiatriques tels que la schizophrénie.

Lire le reste

Les cochons en dépression

201107061643.jpg(12/03-2006) – Les expériences conduites au Danemark, où l’on a administré la drogue Ecstasy à des cochons pourraient expliquer les dépressions dont sont victimes les personnes qui utilisent ce stupéfiant.

Une étude commencée il y a trois ans à l’hôpital d’Århus, au Danemark, a démontré que l’Ecstasy menait les cochons du laboratoire droit à la dépression.

Les chercheurs ont injecté des différentes doses d’Ecstasy à des cochons afin d’étudier les effets de cette drogue sur leur cerveau, le cerveau du cochon étant très proche de celui de l’être humain.

– Nous avons prouvé que l’Ecstasy libère de la sérotonine dans le cerveau, et nous savons que cette substance joue un rôle dans la dépression, explique le Docteur sérotonine Kristian Olsen de l’hôpital d’Århus. Les personnes usant de cette drogue risquent de devenir dépressives.

Les chercheurs ont également noté que les cochons qui étaient piqués à l’Ecstasy perdaient le contrôle de leur régulation de température. C’est un effet qui a également été remarqué lors des overdoses d’Ecstasy. (Cyril Malka)

Alzheimer frappe vers le haut

201107061641.jpg (16/02-2006) – De nouvelles recherches indiquent que la maladie d’Alzheimer évolue plus rapidement chez les personnes ayant un haut niveau d’études.

Jusqu’ici, on avait cru que justement, le fait d’avoir et de beaucoup étudier, retardait la maladie d’Alzheimer. En utilisant son cerveau, on le garde « bien huilé » et donc on a cru jusqu’ici, que cet entraînement retardait la maladie.

Mais de nouvelles recherches publiées dans le Journal of Neurology Neurosurgery and Psychiatry indique le contraire : Le fait d’avoir un haut niveau d’étude fait apparemment progresser la maladie une fois que celle-ci est déclarée.

Lire le reste

Ça va pas la tête ?

201107061638.jpg (14/02-2006) – Il y a un grand risque d’être mal compris lorsqu’on écrit un courriel (un courrier électronique – « mail » en anglais).

Des psychologues américains ont prouvé que ce genre d’incompréhension démarre les “Flame-War” (“Guerre de flammes”, lorsque les internautes s’insultent par courriel).

Lorsque vous envoyez un courriel, il y a 50% de chance pour que le contenu soit mal compris. Les destinataires, par contre, sont persuadés d’avoir compris le contenu correctement dans 90% des cas.

Lire le reste

>