Fréquenter un sociopathe

(18/05-2017) - La relation avec un sociopathe commence toujours plus ou moins de la même façon et, malheureusement, finit également toujours plus ou moins de la même façon.

La relation vous laissera telle une épave échouée au bord de la mer: vide.

Comme les sociopathes suivent toujours le même modèle, on peut relativement facilement faire une esquisse de leur caractère type et des relations types.

Comment se développe une relation avec un sociopathe? À quoi pouvez-vous vous attendre?

Il y a des femmes sociopathes, mais d'après les statistiques de la clinique Mayo aux États-Unis, entre 3 % et 5 % des hommes sont atteints de sociopathie contre environ 1 % de femmes. Je vais donc parler d'un cas d'un sociopathe masculin, mais les mêmes principes correspondront à une femme aussi.

Alors : Fréquenter un sociopathe, comment ça se passe?

More...

Au départ, le sociopathe va vous sonder. Il va trouver qui vous êtes et la façon dont vous fonctionnez. Que valez-vous? Que va-t-il pouvoir tirer de vous?

Il va vous écouter attentivement, mais pas pour la raison que vous croyez. De votre côté, c'est un homme attentif qui vous écoute. Une âme sœur... Enfin!

Collecte d'informations

La relation va évoluer rapidement. Très rapidement. Peut-être même plus rapidement que vous ne le désiriez. Même si vous ne vous sentez pas tout à fait prête. Ceci peut vous faire vous demander s'il y a quelque chose qui ne va pas chez vous du fait où vous pouvez trouver que les choses vont un peu vite... Vous pouvez risquer de penser que « peut-être je devrais accepter de faire ces quelques pas en avant. C'est peut-être moi, qui suis trop peu sûre de moi ».

Il va vous dire les choses les plus agréables et les plus fantastiques. Beaucoup de ces choses seront le reflet de ce que vous lui avez déjà dit. Il fera tout ce qui est possible pour vous séduire totalement.

Vous avez des problèmes d'argent? Pas de soucis! Il va vous en donner pour vous aider. Vous ne vous sentez pas au top? Vous n'avez pas suffisamment d'estime de vous? Pas de soucis : Il vous dira comme vous êtes intelligente, belle, fantastique.

Vous avez des doutes quant à la franchise de l'autre? Vous venez de sortir d'une relation qui s'est mal passée et vous avez du mal à faire confiance à un homme? Pas de soucis, il vous dira comme il est honnête, franc et droit. Il rebâtira cette confiance perdue.

Vous avez des problèmes au quotidien? Des choses difficiles à gérer? Pas de soucis : Il sera là pour vous. Il vous écoutera et vous aidera.

Le sociopathe pourra aller loin, très loin pour vous apprivoiser.

Pourquoi?

Parce que c'est un prédateur et vous êtes sa proie du moment.

En vous posant toutes ces questions, et des fois en vous fixant d'une façon qui peut vous mettre mal à l'aise, l'espace d'un instant, il trouve vos points faibles. Pendant que vous lui confiez vos peurs, vos angoisses et vos soucis, il les engrange et il s'en souvient.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

Love bombing et isolation

L'étape suivante est le « love bombing », un peu comme dans les sectes. Il va vous bombarder d'amour. Il va passer le plus clair de son temps avec vous. Il va vous ensevelir dans une tonne d’amour et de petites attentions. Vous vous sentez au centre de son monde.

Dans la période qui suit, il utilisera ce qu'il sait de vous pour vous utiliser et pour vous drainer. Pour tirer de vous tout ce qu'il peut tirer de vous. Mais vous ne vous en rendrez pas compte.

Ce n'est pas parce que vous êtes spécialement stupide, non. C'est tout simplement, car il sait très bien comment faire et vous, vous n'êtes pas vraiment préparée à voir ce genre de choses. Surtout venues d'une personne dont vous êtes tombée amoureuse.

Au début, vous n'allez pas vraiment remarquer qu'il y a un manque de liens dans son passé : il n'y a pas vraiment d'amis ni de famille. Les connexions habituelles ne sont pas là. Par contre, lui, il verra qui sont les personnes importantes dans votre vie et vos liens.

Petit à petit, il va vous isoler de vos amis et de ceux qui vous supportent habituellement. Il va faire des commentaires ou dire des choses qui vont semer la zizanie entre vous et vos amis ou votre famille. Il préfère vous isoler des autres afin de vous avoir à sa merci. Il va travailler à vous isoler afin que vous ne risquiez pas de parler à des gens qui pourraient vous avertir.

Vous êtes trop précieuse, vous êtes, en ce moment, son prix. Vous êtes source de vie pour lui alors qu'il n'en a aucune. Vous lui donnez ce qu'il n'a pas : argent, famille, attention et un toit.

Au départ, vous ne remarquez pas qu'il prend, et prend, et prend.

Souvenez-vous que le sociopathe est un menteur pathologique. Il sera prêt à dire et à faire n'importe quoi pour protéger ses mensonges.


La phase "jeu"

Après un certain temps, plus ou moins long, cela dépend des personnes et des situations, vous commencez à comprendre que cette relation commence à paraître à sens unique : vous donnez et donnez, et lui, il prend et prend. Vous commencez à sentir un vide, et vous faites objection.

C'est le coup de feu pour le départ de la phase suivante. La phase de séduction a touché à sa fin.

Le sociopathe entre maintenant en phase « jeu ».

Il a votre confiance et vous êtes amoureuse. Il a le contrôle et il peut jouer avec vous comme il en a envie. Il va mentir à toute vibrure. Il va parler vite, à 100 à l'heure et vous, vous êtes perdue. Vous perdez le fil. Vous ne suivez plus. Si vous faites des objections, il vous dira que vous êtes folle.

Logiquement, lors de cette période, vous avez perdu le contact avec vos amis et éventuellement avec votre famille (en tous cas, avec la plupart des personnes ayant une importance pour vous).

Vous n'avez personne aux environs avec qui vous pouvez faire un « contrôle de la réalité ». Qu'est-ce qui est vrai, qu'est-ce qui ne l'est pas? Êtes-vous en train de devenir folle? Comment est le reste du monde, en fait?

Le sociopathe a tout le contrôle.

Vos amis ou votre famille ont peut-être essayé de vous prévenir, au début. Mais, à cause de lui, vous avez claqué la porte à ces amis. Bah oui! Ils n'étaient que jaloux, méchants, envieux, égoïstes... Ils ne pouvaient pas comprendre, car ils n'avaient pas ce que vous aviez ensemble.

Lorsque vous repensez à tout cela et à toutes ces choses qui tout d'un coup ne vont plus ensemble, vous commencez à vous poser des questions par rapport à votre santé mentale.


Fin du jeu

Petit à petit, avec un peu de chance, vous commencez à voir un rai de lumière. Vous commencez à comprendre qu'il y a des choses incohérentes. Des mensonges qui ne correspondent à rien.

Le sociopathe voit aussi que vous commencez à comprendre et que le jeu touche à sa fin. Mais il va essayer de frapper un dernier coup : il peut aller loin pour se couvrir et il vous dira que vous êtes paranoïaque et que vous n'avez aucune confiance en vous (cette deuxième assertion peut être parfaitement vraie, tout du moins, à ce moment précis de la relation, mais ce n'est pas anormal, loin de là).

En tous cas, vous décidez maintenant que ceci doit s'arrêter. Vous avez la nette impression de foutre votre vie en l'air. Vous avez peut-être perdu votre travail, financièrement, vous ne vous y retrouvez plus, vous avez peut-être aussi perdu des amis et de la famille lorsque vous le défendiez.

Vous avez tant investi et vous avez tant perdu. Ceci ne peut pas être vrai... Vous ne voulez pas avoir tout investi et avoir tout perdu pour rien. Donc vous allez essayer de faire marcher cette relation coûte que coûte. De façon à ne pas avoir tout perdu.

Mais lui, il sait que le jeu touche à sa fin et que la vérité émerge.

 Délibérément, il vous dira ce qui vous est arrivé et à quel degré vous avez été bête. Vous allez vous sentir embarrassée et honteuse que ceci vous soit arrivé.

Vous allez donc essayer de reconstruire votre vie. De rentrer en contact avec vos anciens amis, votre famille, ceux avec qui vous avez rompu toute relation. Vous allez tout faire pour revenir à une vie normale et à une vie sans lui.

Mais ce ne sera pas facile.


Après coup

Vous souvenez-vous de ce que vous lui avez dit? De tout ce qu'il sait de vous. De tout ce qui s'est dit lors du premier stade de votre relation? Lorsqu'entre lui et vous, c'était le grand amour? Lorsque vous croyiez en vous deux? Et qu'entre lui et vous, c'était pour la vie?

Le moment est donc venu pour que toutes ces choses remontent à la surface. C'est à ce moment que ces choses vont être utilisées contre vous.

Attendez-vous à ce qu'il commence une campagne de dénigrement. Il n'a plus rien à perdre maintenant et il ne veut surtout pas que les autres sachent ce qu'il est ou qui il est. Les sociopathes aiment connaître leur victime, mais ne veulent pas qu'on sache qui ils sont.

Il va donc reparler de choses que vous avez dites ou faites lors de la phase jeu. Il va contacter ceux qui vous connaissent et va tenter de vous discréditer.

À la fin de votre relation, il va vous bombarder, mais cette fois, ce n'est pas du « love bombing ». Il va vous suivre, garder un œil sur vous. Il s'accroche au dernier petit morceau de contrôle qu'il a et il va continuer jusqu'au jour où quelqu'un d'autre entrera dans sa vie. Il arrêtera le jour où il aura trouvé une nouvelle victime ou le jour où il aura compris qu'il a perdu tout contrôle.

Vous? Vous sentez seule. Vous vous sentez blessée et déstabilisée. Que s'est-il passé?

Il est difficile d'en parler vu que plusieurs personnes vous avaient averti et la dernière chose que vous avez envie d'entendre est : « Ha! Je te l'avais bien dit, que c'était un malade, ce mec! »

De plus, il peut être difficile de renouer des contacts avec des personnes que vous avez évincées en le défendant. De toute façon, ils risquent de ne pas comprendre. De ne pas vous croire.

Vous vous sentez seule, et votre vie finie. Vous faites des recherches sur le net pour trouver des réponses. Que s'est-il passé?

Vous voulez comprendre. On s'est joué de vous pendant si longtemps que cela peut être difficile à croire.

En naviguant de site en site, vous recherchez des réponses. Vous trouvez des pages qui parlent de psychopathes ou de sociopathe. Est-ce que le portrait lui ressemble? Est-ce lui? Vous ne voulez pas que ce soit vrai.

Mais si vous reconnaissez la description de votre partenaire ou ex-partenaire dans ces lignes, c'est fort probablement vrai (Cyril Malka).

© 2013 - 2017 - Malka - Article du 24/06-2013 remanié et mis à jour le 18/05-2017

Partagez ici
  • MB says:

    merci pour cet article, qui m’a néanmoins un peu effrayée…
    je sors d’un mariage de 9 années avec un pervers narcissique et la description du début de relation ressemble à ce que je vis en ce moment avec mon compagnon, qui a été mon meilleur ami pendant plus de 10 ans… est-ce que ce n’est pas propre à tout début de relation que d’être un peu “âme soeur” et “tout feu tout flamme”?

    • Cyril Malka says:

      Si, il y aura des ressemblances. Néanmoins, il y a également des différences un peu difficiles à expliquer (j’en parle plus en avant dans mon nouveau livre, “Élever un sociopathe”), mais si vous vous distancez un peu de vos propres émotions et si vous essayez d’observer l’homme un peu vu de l’extérieur, vous verrez certains petits détails qui vous mettrons la puce à l’oreille. Généralement, du fait où l’autre partie est amoureuse, elle ne pourra pas prendre la distance nécessaire et ne remarquera rien. Tout portera à penser à une rencontre avec l’âme sœur.

      Dans la toute première phase, oui, il est presqu’impossible de le discerner d’un homme très amoureux de vous. Il sera attentionné, il vous écoutera, etc. La différence est la raison: Le premier est tout simplement car il aime vous écouter et car vous vous comparez, vous vous unissez, le sociopathe, ce sera pour la collecte d’informations.

      Le voile ne commencera à se lever qu’après les premiers mois, lorsqu’il commencera à vouloir vous isoler. Ce sera, le cas échéant, le moment de réagir car vous le pouvez toujours et vous pouvez relativement facilement vous débarrasser de lui à moindre frais à ce moment là. Après, ça devient plus compliqué.

      Amicalement,

      Cyril

      • Elle says:

        Bonjour,
        Mon future ex mari représente des signes de pervers narcissique et d un sociopathe. C est moi qui ai fait la demande du divorce. Il a toujours eu un comportement agressif et dernièrement violant avec moi. Nous avons un petit garçon ensemble. J aimerais que notre séparation se passe au mieux pour notre fils. Absent et pas disponible pour son enfant, aujourd hui le père de mon fils revendique ces droits et me mence. Je reste correcte quand a mes propos et actions envers lui, mais rien y fait: il est toujours grossier et désagréable avec moi.
        Pourriez vous me donner un conseil de conduite à avoir avec ce type de personnage, afin que mon fils et moi en souffrent le moins?
        Merci beaucoup….

        • Cyril Malka says:

          Bonjour,

          Il est difficile de donner des conseils en ayant si peu d’information. Vous dites que votre futur ex mari présente “des signes”, mais vous ne dites pas lesquels et il n’est pas sûr que cela en soit. Il n’y a pas besoin d’être sociopathe pour être violent, menaçant et agressif.

          Ceci n’empêche pas que c’est un gros problème, bien entendu. Mais de là dépend quand même pas mal de choses par rapport à vous et votre façon de réagir.

          Une réponse risque d’être très longue et ne pas correspondre du tout car je n’ai que très peu d’informations. Il me faudrait au moins une ou deux heures de thérapie (ou de contact téléphonique) avec vous, beaucoup plus de détails et d’informations avant que je ne puisse cadrer le sujet et donner une réponse.

          Dans tous les cas, il vous faudra garder votre constance: Ne vous laisser pas provoquer, continuez à vous comporter correctement comme vous le faites afin de garder la tête froide et de ne pas risquer de jeter de l’huile sur le feu.

          Mais si votre futur ex est sociopathe, attendez-vous à ce que ce divorce vous coûte cher: émotionnellement parlant et économiquement. Il vous faudra accepter de perdre une bonne partie de vos biens.

          Amicalement,

          Cyril

          • hatimi says:

            Bonsoir,

            Sa fait un an que suis avec un sociopate, il me ment sur son identité, j’ai découvert qu’il parler plusieurs langues, il a toujours la bonne parole pour mettre en confiance les gens.

            Cette relation me fait tellement mal au coeur car je me sens violer dans tout les sens du terme.

            J’ai une petite fille de 2mois avec lui, pas un seul encouragements, pas de félicitations.

            Je pencer l’aider, je fesais toujours se qu’il voulait même si tout les jours je l’insulter tellement il me retourner le cerveau.

            Il ma fait pitier.

  • Zoé says:

    Bonsoir,

    Votre article me bouleverse car je suis à la fin d’une histoire avec ce genre de personne et je suis exactement comme vous me décrivez entrain de chercher sur le net comme sortir de ce cauchemar.
    Je suis restée 12ans avec un sociopathe qui a passé 6ans en prison, on a un petit garçon, je lui ai tout donné, le meilleur de moi-même, il m’a berné, utilisé, fais croire qu’il serait toujours là contrairement à mon père qui m’a abandonné et au final, maintenant que je me suis rendue compte de qui il était, il me quitte sans scrupule avec une jeune fille de 18ans et renverse tous les principes fixés pour notre enfant, on avait toujours dit qu’on ne l’exposerait pas en cas de rupture, qu’on prendrait le temps de lui présenter nos compagnons etc.

    Le problème c’est qu’il bat le chaud et le froid il dit qu’avec toutes ces années il est très attaché à moi, je suis devenue sa stabilité, son miroir, il essaye de m’embrasser dés que possible puis le lendemain me nie comme un chien.

    Émotionnelle ment, ça me tue et j’ai tellement peur pour la santé mentale de mon fils car il n’a jamais su le gérer… Et maintenant il gère une gamine de 18ans et veut mon fils en plus… En montrant mon fils à cette fille il va me tuer et on dirait qu’il le fait exprès..

  • Deborah says:

    Cet article a probablement sauvé ma vie, car j’ai réussi à sortir de la relation au bon moment. L’article m’a ouvert les yeux, merci.

    • Cyril Malka says:

      Au plaisir 🙂 Mieux vaut se rendre compte de ce genre de chose avant qu’il ne soit trop tard.

      C’est moi qui vous remercie.

      Cyril

  • gghaert says:

    Comment ai-je pu avoir confiance en lui… Je suis sorti des mois avec lui et il me disait que j’étais l’amour de sa vie etc.
    Je suis dans la phase où je viens de découvrir sa sociopathie mais il m’harcèle et se fait passer pour la victime… Que faire malgré cet harcèlement? Comment réagir?

    Merci beaucoup pour cet article qui m’a éclairci!

    • Cyril Malka says:

      Bonjour,

      Je suis heureux que mon article ait pu vous éclaircir.

      Mais votre question, “comment réagir au harcèlement?” est néanmoins un peu trop vague pour pouvoir être répondue. Là, il vous faudra éventuellement être suivie par un thérapeute qui pourrait vous conseiller et vous soutenir le long du chemin.

      Vous pouvez trouver des informations sur la sociopathie, ses signes et comment gérer quelques situations dans mon nouveau livre, “Élever un sociopathe” que vous pouvez trouver ici => http://amzn.to/182wGQQ

      Mais un soutien psychologique avec un thérapeute connaissant la problématique de la sociopathie vous serait très bénéfique.

      Bon courage.

      Cyril

  • Mo says:

    Bonjour,
    Votre texte me conforte car je viens de vivre un cauchemar qui a duré que 4 mois mais ca a suffit pour faire des dégats. Je suis sortie avec une fille que j avais plus vu depuis plus de 15 ans ca c est trés bien passé au début, c était une fille douce à l écoute, trés intelligente, tout mon entourage était sous le charme, on été sur la meme longueur d onde on hésité pas l un et l autre à faire des allers retours pour se voir ( distance ) elle me disait que j étais la personne qu elle attendait depuis toutes ces années moi je ressentais aussi quelque chose de fort pour elle, elle était prete à venir ammenager avec moi et la derniere fois que je suis partie pour la voir elle a completement changé en me disant qu on voyait les choses différements, que j aurais du mal a accepter son travail ( relationel) qu elle se voyait pas venir habiter avec moi et qu il valait mieux arreter alors qu une semaine avant elle me parlait encore de tout ca, m envoyait des je t aime…
    Aprés ca j étais vraiment pas bien j arrivais pas à comprendre donc je suis retourné 1 semaine aprés sans rien dire et je me suis rendu compte qu elle avait quelqu un!
    J ai eu une conversation avec elle à ce sujet et elle a nié m avoir trompé m a fait passer pour un fou alors que j avais des preuves dont une photo ou on la voie de dos avec ce type ( une relation du travail qui pourrait lui apporter). Elle a était froide agressive, aucune ampathie,comme si il ne s etait rien passé entre nous, j étais devenu un inconnu
    Je pense avoir reconnu toutes les étapes de la sociopathie mais j aimerais quand meme avoir votre avis.
    Merci

    • Cyril Malka says:

      Bonjour,

      La sociopathie est une structure de personnalité. C’est-à-dire, une personnalité complète qui peut être plus ou moins intense et donc, il y aura également des écarts. Ce n’est pas à vrai dire une maladie avec des symptômes précis. Cela met du temps de poser un tel diagnostic et c’est donc impossible à faire après quelques lignes venant d’un tiers (vous le cas échéant).

      Ce que je veux dire c’est que vous, vous la trouvez par exemple froide, agressive et sans empathie, mais elle ne l’était peut-être pas autant que ça. Du fait où vous aviez des sentiments pour elle, vous pouvez parfaitement avoir été un peu trop sensible à son comportement.

      Donc avant de pouvoir poser le diagnostic, il faut beaucoup d’épisodes, de diverses sources et une constatation faite par un professionnel. Maintenant, n’importe qui peut réagir de façon froide, sans empathie et agressive sans pour autant être sociopathe. Il en faut plus que ça.

      Donc non, je ne peux pas confirmer votre hypothèse. Je ne peux pas l’infirmer non plus. Vous avez peut-être raison, ou peut-être pas. Il me faudrait beaucoup plus que ça… et encore (je ne poserais pas un tel diagnostic sans avoir rencontré la personne).

      Encore une fois, c’est parfaitement possible que vous ayez raison et dans ce cas, vous l’avez échappé belle. Pour en être plus sûr, vous pouvez lire mon livre: Élever un sociopathe que vous pouvez trouver sur amazon (ici), qui en dit plus long sur le sujet et qui va plus en profondeur. Vous pourrez plus facilement être sûr de ce qu’il en est.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • AB says:

    Bonjour;

    J’ai quitté mon compagnon, laissant tout, maison et affaires, début juillet suite à des coups et blessures.
    En faisant le test ‘sociopathe’, j’obtiens 34/36. Le doute est donc minime quant à sa maladie. Des traits de pervers narcissique sont très visibles également.
    Malgré une récolte d’une dixaines de petites amies en 6 mois de temps, depuis ce mois de novembre il revient à la charge, à besoin de moi, me fait des crises de jalousie, je lui manque, il m’aime etc etc …
    Quelle est la raison pour qu’il revienne selon vous? Je n’arrive pas à y voir clair…
    Y – a – t’il une explication claire qui pourrait m’aider à rester forte, et ne pas ‘retomber’ dans cette prison dorée? Malgré tout le mal qu’il m’a fait, j’avoue ne pas comprendre pourquoi je suis encore si faible quant aux sentiments envers lui.

    Merci

    • Cyril Malka says:

      Bonjour AB,

      Pervers narcissique est le mot que les psychanalystes utilisent pour parler de ce qu’on appelle, en psychologie classique, les sociopathes ou les psychopathes. En gros, il s’agit de trois mots pour définir le même comportement. On dira que le mot utilisé dépend, le plus souvent, de la raison pour laquelle on pense que ces personnes ont cette structure de personnalité.

      S’il est sociopathe, il peut y avoir une foule de raisons pour laquelle il revient vers vous, mais en aucun cas parce qu’il vous aime. Le sociopathe est incapable d’avoir des sentiments pour une autre personne. Alors cela peut être parce qu’il pense pouvoir tirer plus de choses de vous (argent, confort, sexe, nourriture, un endroit chaud…) ou parce qu’il se sent blessé dans son amour propre que vous lui échappiez.

      S’il est sociopathe, retourner avec lui veut dire, tout simplement, redevenir son esclave et continuer à vous laisser exploiter jusqu’à ce que vous soyez totalement vidée de toute substance et parfaitement inutilisable. Auquel cas, il s’en ira trouver une autre victime.

      J’ai écrit un livre sur le sujet, il parle en priorité des enfants, mais les symptômes sont les symptômes montrés par les adultes et les techniques dont je parle (ainsi que raisons de la maladie et autre) sont parfaitement utilisables par rapport à un adulte.

      Vous pouvez trouver mon livre, Élever un Sociopathe, sur Amazon (au format papier ou kindle — lisible sur n’importe quels ordinateur, tablette ou smartphone), plus exactement en cliquant ici.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • Sarah says:

    Bonjour Cyril,
    Malheureusement,en vous lisant ,tout correspond à mon histoire avec mon ex mari .Nous avons divorcé en 2007 et nous avons une fille de 10 ans .Nous sommes restés “amis” car nous nous connaissons depuis l’enfance ,nous avons des passions communes( moto,danse, littérature)De plus,notre fille lui est très attachée et ce bien qu’elle soit parfaitement consciente du comportement anormal de son père. Elle fait comme moi ,je pense,elle fait avec, car comment faire autrement? Elle et moi en parlons souvent.Elle me demande souvent comment fais-je pour rester “amie” avec lui bien que je ne lui fasse plus confiance. Je précise qu’il m’a fait et continue à me faire des choses inadmissibles.Je ne suis pas dupe ,je le mets devant le fait accompli ,je crie parfois .Je lui parle calmement mais fermement souvent. Il se fâche puis regrette et recommence ensuite. Inlassablement.Autour de lui,tout le monde lui pardonne,parents,copains,collègues, il les charme. Il a déjà consulté des psychologues à qui ,selon ses dires,il ment aussi.Pour le coup,là je le crois.Il est intelligent,hélas. Il réussit à tourner les choses à son avantage et devient la victime.Il est tout penaud quand il le reconnait devant moi mais je suis certaine qu’au fond,il se vante de manière détournée. Il dit vouloir changer pour regagner notre estime,notre confiance mais je ne suis pas si naïve pour ignorer que ce sont des velléités.

    Ma fille va finir par ne plus le respecter ,cela commence déjà tout doucement.Comment faire pour qu’enfin,il prenne conscience qu’il peut détourner sa fille de lui? Rien ne semble le faire réagir ,aucun déclic . Personnellement,j’en souffre pour elle et pour moi.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Sarah,

      Je me suis permis de fondre vos deux commentaires en un.

      Si votre ex-mari est sociopathe, il n’est pas penaud lorsqu’il reconnaît quoi que ce soit devant vous. Il s’agit là, tout simplement, d’un comportement appris et dont il connaît la portée. Dans ce cas, vous calmer et pouvoir reprendre le dessus.

      Toujours dans le cas où il serait sociopathe, il ne pourra pas changer. Les sociopathes manquent de plasticité psychologique et ne changent pas. Dans quelques cas rares, certains donnent, avec l’âge, l’impression de mieux s’adapter à la société, mais c’est assez superficiel. En privé, c’est toujours la même chose, ils ont juste moins de conflits. Pour l’heure, on ne connaît pas la raison de cette légère adaptation.

      Si votre ex-mari est sociopathe, il ne peut pas prendre conscience qu’il peut détourner sa fille de lui. Au cas où cela finit comme ça, cela ne lui importera pas. Si, peut-être un peu, car il aura une personne de moins à manipuler et son ego risque d’être blessé. Donc il peut risquer de devenir désagréable. Mais il ne fera absolument rien pour empêcher cela et cela ne lui fait émotionnellement ni chaud ni froid. Le sociopathe ne connaît pas les émotions autres que la colère.

      Il est souvent difficile de comprendre cela et de l’accepter, car les sociopathes sont de très bons acteurs. C’est seulement avec le temps qu’on peut finir par voir et ressentir qu’il n’y a, en effet, aucune émotion derrière les expressions du visage et le ton de la voix. C’est avec le temps et en les connaissant qu’on finit par voir que ce n’est qu’une façade et lorsqu’on s’en rend compte, on a du mal à saisir qu’on y a cru. Cela fait penser à ces dessins “deux en un”. Vous savez, un cheval et si vous regardez attentivement, vous voyez un visage de femme (par exemple). Une fois qu’on a vu la deuxième “image”, on ne voit plus qu’elle et on a du mal à revoir la première.

      Dans la rencontre avec un sociopathe, c’est un peu la même chose: lorsqu’on a vu ce qui se cache derrière le regard, on ne peut plus voir ce qu’on avait vu au départ.

      Apparemment, vous et votre fille n’êtes pas encore tout à fait arrivées à ce point ou vous êtes dans la phase où vous vous dites qu’il va bien voir qu’il est en train de tout planter et qu’il va réagir.

      S’il est sociopathe, ne comptez pas dessus. Il ne réagira pas. Il ira droit dans le mur. Ni vous ni votre fille ne pourrez rien y faire.

      C’est une situation difficile à accepter, surtout car le sociopathe donne l’impression d’être “normalement constitué”, suffisamment intelligent et adapté, etc. Il n’est pas “fou” comme les psychotiques qui ont des illusions, des amis imaginaires, des voix dans leurs têtes, etc. Et apparemment, rien ne l’empêche de comprendre, d’agir, de changer.

      S’il est sociopathe: si. Sa construction psychologique l’en empêche. Il est sans conscience et sans émotion. Il ne réagira donc pas et si les choses vont mal, ce sera de votre faute ou de la faute de votre fille ou d’un tiers. Vous ne pouvez avoir aucune influence.

      J’ai écrit un livre sur l’enfant sociopathe, mais la description des symptômes, du mode de vie, de la structure psychologique et de la façon de réagir vis-à-vis du sociopathe est parfaitement utilisable par rapport à un adulte. Vous trouverez mon livre, Élever un sociopathe, au format papier ou kindle (possible à lire sur kindle ou n’importe quel ordinateur, tablette, smartphone etc.) sur amazon.fr en cliquant ici.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • Sarah says:

    Merci pour votre réponse qui m’éclaire beaucoup.Je viens de commander votre livre et je le lirai attentivement .Merci encore.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Sarah,

      Au plaisir. J’espère qu’il vous sera utile.

      Je suis en ce moment en train d’en préparer un autre sur le sujet. Si vous vous abonnez à ma lettre de diffusion (colonne de droite du site), vous serez avertie lorsqu’il sortira.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • toutseul says:

    Bonjour Cyril,

    J’avais posté ce message sur votre autre blog (dans la tête d’un sociopathe), je me permet de le mettre sur celui ci qui me semble peut être plus adapté à ma situation.

    Est-il possible de devenir sociopathe du jour au lendemain? Ou du moins très rapidement (quelques semaines) après un choc émotionnel?

    Je m’explique, je suis en couple avec ma petite amie depuis 10 ans (nous avons 29 et 30 ans) il y a de ça 2 mois nous avons perdu notre chien ce qui fut un vrai drame à nos yeux (sans enfant nous avions reporté tout notre amour sur lui), j’ai tenu ma petite amie responsable de cet accident, pris de tristesse et de colère je n’ai pas été correct avec elle , je l’ai culpabilisée, je lui en ai beaucoup voulu et ne lui ai pas parlé pendant plusieurs jours, c’était comme si je la détestais pendant cette période, elle m’a dit après coup que mon attitude l’avait “choquée”. Ma la douleur s’effaçant je suis revenu à la raison et lui ai pardonné, je pensais que tout allait redémarrer normalement.

    Et c’est là qu’est arrivé le problème, alors que tout redevenait normal elle m’a annoncé qu’elle avait changée, qu’elle ne m’aimais plus ou du moins qu’elle n’était plus amoureuse de moi, qu’elle voulait vivre seule, faire ce qu’elle veut quand elle veut, elle dit aussi être devenu égoïste et narcissique, elle dit n’aimer plus qu’elle, elle ne veut vivre que pour elle seule sans se soucier de moi ni de sa petite sœur dont elle est la tutrice, ni de personne d’autre, elle veut changer de vie, vendre la maison etc…. Ces révélations me font profondément souffrir mais on dirait qu’elle y est complétement insensible. Plus rien ne l’intéresse à part son travail dans lequel elle se plonge à 300%.

    Je précise qu’elle est soignée pour une dépression depuis maintenant 2 ans, elle est sous antidépresseurs et anxiolytiques (EFFEXOR depuis 10 mois maintenant + MINIDRIL), j’imagine que cela joue un rôle également.

    Je vous ai décrit le personne qu’elle devient, mais il est important je pense que vous sachiez qui elle était jusqu’en Décembre. C’était une fille douce, gentille, attentionnée, souriante, drôle, pour qui le simple fait d’être avec moi (et le chien) suffisait à la rendre heureuse, elle n’aimait pas être seule, elle avait toujours une petite pensée pour les autres, elle voulait absolument que je l’épouse…. En résumé l’opposé de ce qu’elle est aujourd’hui.

    Nous avons entamé depuis lundi une psychothérapie avec une psychologue, le premier RDV s’est bien passé mais je ne sais pas si la psy a bien compris l’ampleur du problème, elle croit que c’est juste un problème de couple, mais le problème de couple n’est que la face visible de l’iceberg, le vrai problème est que la femme que j’aime a disparu et qu’une femme froide et sans cœur est dans son corps. Son premier conseil a été de faire chambres à part pour que ma petite amie se retrouve seule et respire, c’est ce que nous faisons depuis 3 jours, elle est donc isolée, quand elle me croise elle ne me parle plus, ne me regarde plus. Nous retournerons chez la psy tous les 15 jours (je trouve ça un peu long..), mais je ne sais pas si elle y va dans l’espoir d’aller mieux, ou pour que la psy m’aide moi à avaler la pilule.

    J’ai essayé de condenser au maximum, je sais que l’on ne se connait pas et qu’il est difficile pour vous de donner un avis par internet, mais pourriez-vous svp essayer de répondre à ces 3 questions:
    – Est-il possible qu’elle soit devenue sociopathe si rapidement?
    – Si son traitement antidépresseur ne lui convient plus est-il possible qu’il soit à l’origine de cette métamorphose?
    – pensez-vous qu’il y ait une chance que tout revienne à la normal?

    Merci d’avance de votre retour, je suis dans une peur permanente depuis bientôt 3 semaines et je n’ai aucune réponse.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour,

      Oui, j’ai bien vu votre commentaire sur l’autre post, mais je ferme vendredi, samedi et dimanche et, à part urgence, j’attends le lundi pour répondre. Je me suis permis d’effacer votre autre post afin que nous n’ayons pas de doublon.

      Votre question est longue et je ne peux donc pas répondre dans tous les détails, mais je peux vous apporter des éléments. Il y a plusieurs choses dans tout ça, donc prenons-les une après l’autre:

      – Non, on ne peut pas devenir sociopathe du jour au lendemain. C’est une structure de personnalité, une personnalité bien définie. On né sociopathe. Les premiers à s’en apercevoir (s’ils veulent le voir) sont les parents et dans une vie de couple, l’autre s’en aperçoit petit à petit. Même si ça peut prendre du temps à accepter. Donc ou votre petite amie est sociopathe et l’a toujours été, ou non. Mais on ne change pas de cette façon et à ce niveau.

      – Vous écrivez que vous êtes ensemble depuis dix ans. Si votre amie avait été sociopathe, il y a bien longtemps que vous vous seriez aperçu que quelque chose clochait. Comme ce n’est apparemment pas le cas, et comme on ne devient pas sociopathe. Il y a de fortes chances pour que votre amie ne le soit pas.

      – D’après d’autres descriptions que vous donnez de votre amie (auparavant), cela ne cadre pas du tout avec la sociopathie. Donc, même si je ne peux pas (et ne veux pas) faire de diagnostic basé sur un post, je dirais que non, votre amie ne donne pas l’impression d’être sociopathe ou même à tendance sociopathe.

      Donc réponse à votre première question, “Est-il possible qu’elle soit devenue sociopathe si rapidement?” est en deux parties: Non, ce n’est pas possible et non, elle n’est le plus probablement pas sociopathe.

      Maintenant, la “métamorphose”, c’est autre chose:

      – Il se peut que le traitement antidépresseur ait une influence. Sûrement pas à l’origine du changement en lui-même, mais peut avoir une influence, oui. Mais ça, il faudra le voir avec le praticien qui lui a prescrit. Je n’ai pas le droit d’intervenir dans cette relation.

      Maintenant, est que les choses reviendront à la normale? Pas sûr. Je n’ai pas trop compris ce qui s’est passé, car j’ai cru comprendre que vous l’avez “culpabilisé” et plus parlé pendant un certain temps et qu’ensuite vous lui avez pardonné? Mais bref, vous dites que vous n’avez pas été “correct” avec elle et que vous ne lui avez pas parlé pendant une période et que c’était comme si vous l’aviez “détesté”. D’après elle, vous l’avez choqué, donc émotionnellement, cela a dû être fort. Ajouté à la douleur qu’elle avait elle-même lors de la perte du chien, alors qu’elle avait sûrement besoin d’autre chose que votre silence et culpabilisation… Il se peut fort qu’elle ait beaucoup souffert.

      J’ai un peu l’impression qu’après avoir souffert de votre comportement, elle s’est ressaisie et s’est orientée dans une autre direction. Et oui, si elle a été tutrice pour sa sœur et sent qu’elle a fait beaucoup pour vous pour s’en prendre plein la tronche lorsque votre chien est mort. Il y a de fortes chances que cela l’ait mené à penser un truc du genre “mais pourquoi je me concentre sur tout ce monde alors que je pourrais penser à moi?” C’est donc ce qu’elle explique en disant qu’elle est devenue “égoïste, narcissique”. C’est tout simplement pour vous dire qu’elle va maintenant s’occuper d’elle et elle utilise les mots dont on va l’accuser afin de les “désamorcer”.

      Ce serait consistant avec sa réponse lorsqu’elle vous dit qu’elle ne vous aime plus (ou n’est plus amoureuse). Attention, il se peut qu’elle vous dise “plus amoureuse” alors qu’en fait elle ne vous aime plus, mais, ou par votre insistance ou pour vous ménager, elle y va graduellement.

      Si elle n’a plus d’émotions pour vous ou si elle ne vous aime plus, ce serait la raison pour laquelle elle démontre de la froideur à votre égard. Ce n’est pas là de la sociopathie, mais une prise de conscience de certaines choses. Ce qui, de plus, est très courant chez les femmes autour de la trentaine.

      Est-ce que votre couple peut être sauvé? Rien n’est moins sûr, ça, seul le thérapeute que vous voyez pourra vous le dire. Je sais que dans les thérapies de couple que j’ai eu (en cabinet ou à distance), on se rend compte assez rapidement de la façon dont les choses peuvent ou ne peuvent pas évoluer et au cas où on peut voir que le couple ne peut pas être sauvé, il est bon de bosser sur une rupture aussi correcte, fair-play et supportable que possible. Je ne sais pas comment votre thérapeute travaille et donc je peux pas me prononcer.

      Bon courage,

      Cyril

  • Touméchappe says:

    Merci Cyril pour votre retour,

    Cela m’aide à y voir plus clair, mais ça ne me rassure pas, malheureusement je crois que vous avez parfaitement raison en disant qu’elle y va graduellement pour me ménager.

    Je comprends maintenant que j’aurais due moi aussi la ménager, mais je ne savais pas qu’elle était si mal dans sa peau, je n’ai rien vu, sans quoi mon attitude aurait été bien différente sur de nombreux points. Mais comment aurais-je pu voir tout ça? Elle n’a jamais rien laissé paraitre…

    Elle vient de me faire une nouvelle révélation: 15 jours avant son “pétage de plombs” elle a arrêté ses anxiolytiques pour les remplacer par du cannabis…. C’est peut être aussi une explication? Aujourd’hui elle m’a promis de reprendre le traitement correctement, j’espère que ça fonctionnera et qu’elle reviendra à la raison, mais je n’y crois plus vraiment puisqu’elle a quitté la maison ce weekend.

    Vu qu’elle n’arrive pas à parler de ses sentiments elle m’a écrit, dans son courrier elle se qualifie de “toxique” pour son entourage et de “cinglée”, je pense qu’elle souffre énormément, qu’elle a toujours beaucoup souffert mais qu’elle le cachait ce qu’elle n’arrive plus à faire maintenant, du coup elle explose.

    Finalement mon histoire ne colle plus vraiment avec votre blog mais vous écrire me fait du bien, je me sent si seul en ce moment, mon monde s’est écroulé. Je n’ai jamais été croyant ni superstitieux mais ne sachant plus quoi faire je me met à prier et à faire des vœux…. Mais cela ne m’aidera pas j’en suis conscient.

    Merci encore pour votre message.

  • Aïcha says:

    Bonjour,
    Est-il possible d’avoir plusieurs sociopathes dans une même famille?
    Merci,

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Aïcha,

      Oui, il est parfaitement possible d’avoir plusieurs sociopathes dans une même famille car la raison est premièrement génétique. Si vous voulez en savoir plus, je vous propose de lire mon livre, “Élever un sociopathe” qui justement traite de ce sujet. Vous pouvez le trouver sur amazon, en cliquant ici.

      Amicalement,

      Cyril

      • Aïcha says:

        Bonjour,
        Je le suis peut-être alors?
        J’ai été victime d’un manipulateur pervers que j’ai démasqué difficilement, c’est lorsqu’il m’a fait des menaces que j’ai compris qu’il s’amusait avec moi (il s’agit d’un escroc qui s’est marié avec moi juste pour les papiers,mais il ne les a pas eu, et d’ailleurs je n’arrive pas à imaginer ce qu’il m’aurait fait dès les papiers en poche.
        Et j’ai ma famille (j’appelle ça mes boureaux,des terroristes) les parents tout d’abord, que je ne souhaite plus revoir,car j’ai l’impression que je suis surtout la femme de ménage, et ils m’ont mis des battons dans les roues lors du mariage) bref, trop compliqué à comprendre.
        Et mes soeurs, on dirait qu’elles m’en veulent mais je ne sais pas de quoi,elles me créent des problèmes alors que je suis une fille discrète qui déteste les problèmes.
        Et mes frères qui eux, sont pareils, comme les autres.
        Quelle misère.
        J’ai décidé d’arrêter tout contact avec cette famille destructrice.
        Là mes parents sont partis au Maroc, mais ils restent les autres et j’ai peur qu’ils me créent des problèmes.

        • Cyril Malka says:

          Bonjour Aïcha,

          Je ne peux, bien entendu, rien affirmer, du fait que je ne vous connais pas très bien. Tout dépend du bien-fondé de ce que vous dites: si ce que vous écrivez là est en partie inventé ou déformé et n’est pas ce qui s’est passé, oui, il y a des chances.

          Si ce que vous écrivez là est véridique (et je pense que ça l’est, en tous cas, je vais partir du principe que vous écrivez la vérité), non, vous n’êtes pas sociopathe. Les sociopathes ne sont jamais victimes, mais toujours bourreaux.

          Avant de pouvoir estampiller toute une famille comme famille de sociopathes (ce qui est parfaitement possible), il faut bien plus de détails et d’observations que cela, bien entendu (et heureusement, d’ailleurs).

          Mais même si votre famille n’est pas sociopathe, les conditions de vie y paraissent, en effet, plutôt toxiques, dures et difficiles et vous faites sûrement bien de couper les ponts.

          Maintenant, après avoir coupé les ponts “physiquement”, il va vous falloir vous concentrer à travailler sur vous pour vous libérer psychologiquement. Si vous vous concentrez dessus, cela peut se faire en l’espace d’un an ou deux, éventuellement avec un thérapeute qui connaît le problème des relations avec des personnalités toxiques.

          Bon courage.

          Cyril

      • Aïcha says:

        Rebonjour,
        J’ai lu le descriptif de votre livre, mais mes parents sont aussi sociopathes je crois. Ils ont battu ma soeur lorsqu’elle vivait encore chez eux,car elle rentrait tard, et d’après mes sources, elle mentait, elle faisait n’importe quoi avec des mecs.
        Mais là ma soeur mariée (elle a été mariée de façon rapide,mes parents se sont débarrassée de ma soeur..)mais elle vit pas loin,et le mari de ma soeur n’a pas de problème avec ma soeur, si dernièrement, il l’a foutu dehors,et elle a réagit comme une soumise,sans se défendre, mais il l’a repris,et j’ai vu comment elle a tout fait pour que son mari la reprenne. J’ai toujours vu que ce couple est malsain, et que j’ai surtout un problème avec elle, elle cherche à me nuir.Je la trouve bizar.
        Comment expliquer qu’elle soit mariée (même si ce mariage n’est que façade pour moi).
        Merci,

        • Cyril Malka says:

          Rebonjour, Aïcha,

          Un sociopathe (ou une sociopathe) peut parfaitement se marier si cela est nécessaire à ses plans. Cela n’en fera pas un “bon époux” ou “bonne épouse” et la manipulation continuera. Mais oui, c’est parfaitement possible.

          Amicalement,

          Cyril

  • louisa says:

    Bonjour,

    Une question à propos du : est ce que ceci explique cela ?
    J’ai une mère sociopathe, ici c’est délicat car une mère ne se quitte pas comme un petit ami. Son comportement destructeur et manipulateur que j’endure depuis plus de 40 ans fait que je distingue difficilement le bien du mal. d’autant plus que je comprend le mode opératoire de ma mère depuis très peu de temps.
    Mon père a une personnalité également très complexe, écrasé par ma mère mais du genre passif agressif.
    il m’a toujours demandé d’être compréhensif, à la fois de plaint de son comportement mais également, se laisse mener par elle .. le vent tourne vite.
    de façon incroyable, je me prend compte que depuis que je suis en âge de fréquenter des garçons, je n’ai choisi comme compagnon que des êtres avec lesquels je pense réparer quelque chose et qui me font énormément souffrir. le père de mon fils est un handicapé affectif, et mes 2 dernières relations de vrais sociopathes que j’ai mis assez longtemps à démasquer.
    D’où ma question, est ce que le fait d’avoir des parents toxiques favorisent la rencontre ultérieure ou d’être la proie de sociopathes ?

    Merci Cyril pour votre aide
    Louisa

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Louisa,

      Une mère peut parfaitement se quitter comme un petit ami, un mari ou quiconque d’autre. Beaucoup de personnes le font. Mais vous ne l’avez pas (encore) fait.

      Ceci pourrait être en adéquation avec ce que vous dites un peu plus loin, lorsque vous écrivez que vous vous rendez compte que vous avez eu plusieurs relations avec des personnes toxiques.

      Pour répondre à votre question: non. Le fait d’avoir des parents toxiques ne favorise pas les rencontres ultérieures de sociopathes. Ni favorise, ni défavorise.

      Ce qui importe, c’est la façon dont vous avez géré, et dont vous gérez ces relations et les principes de base que vous avez embrassés. Certaines personnes prendront de la distance avec tout ce qui, de près ou de loin, pourrait ressembler à une relation aussi peu toxique soit-elle. D’autres non. Vous, apparemment, vous l’avez géré d’une autre façon. Peut-être vous êtes-vous dit un jour que vous ne pourriez pas être aimée par un autre genre de personnalité que cela? Peut-être avez-vous pris un idéal?

      C’est difficile à dire sans s’en être entretenu avec vous.

      Mais en aucun cas l’enfance ne pose les règles de notre comportement futur. Et donc, pas non plus dans ce cas précis.

      Amicalement,

      Cyril

  • nana says:

    Je viens de quitter un sociopathe qui a été traiter pour trouble de la bipolarités. Excès de jeux, de sexes sous toutes ses formes, alcoolique,vol, plusieurs condamnations pour vol escroquerie (10 en tout et plusieurs années de prisons) surtout un mythomane. S’invente des vies, ne veut pas travailler, dépense et dépense TON argent. A semer la zizanie dans ma famille, je n’ai jamais osé laisser mon chien avec lui de peur qu’il lui fasse du mal. Rentrait dans des colères monstres jusqu’à vouloir me tuer lorsque je tombais sur ses larcins et lui prouvais ses mensonges. J’ai eu tous les jours des lettres d’huissiers pour impayés, il s’en fichais, continu et continu. Actuellement rechercher par la police mais cela ne le dérange pas, n’a jamais pleurer ou éprouvé une émotion . Décidait si je pouvais dormir, manger, contrôlait et piratais régulièrement mon adresse mail, mes réseaux sociaux, à toujours critiqué mes amies. Lui n’a ni amis et n’est plus le bienvenu dans sa famille. M’injuriai régulièrement, faisait toujours des promesses qu’il va changer et le lendemain volais dans un bar ou je suis connu, bref, à été en spychiatrie le temps que j’explique tout çà et me répondait que s’il me bat je dois appeler la police et on repartait avec du dépakote qu’il ne prenait jamais. Lorsque je voulais le quitter il disais vouloir se suicider en m’envoyant des photos et qu’il était malheureux (la réalité était qu’il faisait la fête dans un bar de nuit avec des prostituée)Bref c’est dur pour moi car il m’a charmé par sa gentillesse bref un manipulateur que j’ai aimer et que j’aime toujours mais que j’ai réussi à quitter car il me détruit

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Nana,

      Oui, une histoire triste qui vous a coûté cher (pécuniairement comme émotionnellement). Maintenant, il va falloir penser à vous rebâtir. Cela va prendre un peu de temps, mais le plus dur est fait.

      Amicalement,

      Cyril

  • Scarlett says:

    Bonjour
    Waouhh belle description je suis tombe sur un homme comme cela un collègue de travail 12 ans a le côtoyer réunion de travail et un jour je suis tombe dans le panneau
    Vulnérable en couple depuis 18 ans enfants lassée par la routine la quarantaine besoin de me rassurer sortir du quotidien je sais pas bien moi qui avait plein de valeurs morales il les enlevait une à une me faisant croire que son anormalité était une liberté une vérité
    Dans votre article tout ce que j ai vécue est représentée phase séduction un pure délice pour une personne qui a toujours manque de confiance en elle
    Jusqu au jour ou j ai ressentie et vu que quelque chose clochait et j ai décidé de cesser cette relation toxique il me suivait le midi pour me retrouver par surprise ou j étais
    Parfois un mois sans nouvelles il m avait dis pour mon anniversaire je t offrirais un parfum m a fait entrer dans la parfumerie et a acheté un parfum pour lui mettant les points sur ma carte me disant en sortant tu vois mon amour tu auras au moins les points sur ta carte 🙂
    Me faisant des sms du genre à toi qui donne sans compter ect…tellement de choses blessantes et humiliantes
    Cela s est terminée avec une main courante je demande a ce qu il change de service
    Cela fait 4 ans que c est fini il a changé de service mais toujours dans l entreprise je l ai vu lundi il rode car j ai changé de service et a travaillé avec la personne pour qui je travaille mais peu importe sa petite provocation de comptoir son dénigrement car je possède une photo de lui dénudė qu il m avait envoyé plus une main courante et le policier qd il m a entendu sur ces propos note dans des sms alors la vieille c est qui le patron ou fais attention tu vas te retrouver au chômage etc et vu cette photo m a demande de déposer plainte je n ai pas eu le courage pour cela
    Mais c est surtout que mon conjoint a qui j avais avoué cette relation car il sentait que je n allais pas bien à su avoir la patience de me faire ouvrir les yeux sur ce que je croyais être de l amour et qui n’en était pas la suite n a pas été facile pour nous deux reproches mais je peux comprendre la blessure que j ai pu lui infligée sur une partie de ma vie ou je me suis montrée irréfléchie et impulsive juste par égoïsme
    Voilà ce type aurait pu briser ma vie il n a pas réussie mais il rode toujours et encore mais peu importe j aurais grâce à lui beaucoup appris sur moi et sur ces personnes oui ils existent bien et cet article parmis pleins que j ai lu est très bien décrit
    Désolée pour la longueur de ce post mais si ça peut aider
    Et le seul moyen est de tout couper et de se montrer indifférente ne pas faire caisse de résonance il peut toujours roder faire son paon je sais qui il est cela me suffit
    Cette relation une addiction et j ai cru par moment ne jamais pouvoir me passer de lui
    Mais avec le temps la patience le soutien de proches on y arrive surtout ne restez pas isolée parlez lisez renseignez vous car c est tout et n importe quoi sauf de l amour
    Et merci pour cet article

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Scarlett,

      Merci pour votre commentaire. Il est important car il donne un parfait exemple de ce qu’on peut attendre et surtout qu’on peut s’en sortir. Même si c’est difficile et que cela peut prendre du temps.

      Merci pour votre témoignage.

      Amicalement,

      Cyril

  • Carolee says:

    Bonjour, je suis enceinte d’un perver narcissique, j’ai longuement douté et je suis entré en contact avec une de ses ex compagne qui a vécu quasiment la même histoire, une histoire vraiment de fou, j’ai cru que j’étais LE problème.. Au départ il a tout fait pour me séduire, j’étais distante, il ma redonné confiance pour me rabaisser, m’insulter, m’isoler, il utilisait le double langage, ne supporte aucune critique et se positionne toujours en victime, il raconte selon les gens des versions différente mais ça va extrêmement loin. Je me rends compte qu’il ma mentir sur tout du début à la fin, qu’il était sadique, violent verbalement au point de me détruire comme si j’avais été dans une secte, mon problème est le suivant je suis enceinte, je l’ai quitté mais il me menace car il veut me forcer à avorter, est ce qu’un perver narcissique peut l’être des la naissance? Ou selon l’éducation qu’on lui donne? Et comment éloigner ce fou définitivement car j’ai peur. Y’a t’il un endroit pour se déconditionner car n’assimile vraiment ça a de la manipulation, la moindre décision me paraît énorme, il me manque malgré son comportement de sociopathe. Merci beaucoup.

    Ah oui et j’oubliais il n’a aucun sentiment pour qui que ce soit, il a dit à toutes les femmes qu’il a connu que c’était les femmes de sa vie, moi également… Il se positionne toujours en victime et ment avec un applomb.. J’espère que vous mapporterez une réponse car je suis dépersonnalisée et qu’il a réussi à me faire penser au suicide chose que je n’aurai jamais imaginé à l’époque.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Carolee,

      Je me suis permis de fondre vos deux messages en un, afin de garder un fil.

      Oui, votre description correspond assez bien au profil du sociopathe.

      Quant à vos questions: Oui, un sociopathe est sociopathe de naissance. Ce n’est ni le manque d’amour, ni trop d’amour, ni les mauvais traitements, ni les bons traitements qui font les sociopathes. Il s’agit d’une structure de personnalité et on nait avec. L’environnement a une influence sur le genre de sociopathe qui en découlera. L’éducation ne peut pas changer un sociopathe et l’éducation ne peut pas transformer un enfant “normal” en sociopathe.

      J’ai écrit un livre sur le sujet qui décrit le pourquoi du comment de l’affaire et qui donne aussi quelques conseils: Élever un sociopathe, que vous trouverez chez Amazon, ici => http://www.amazon.fr/

      Pour ce qui est de l’éloigner, c’est plus difficile, je n’ai que peu de connaissances sur la législation.

      Pour ce qui est de se déconditionnement. Que je sache, il n’existe pas de centre en France. Il vous faudra voir avec un thérapeute qui connaisse le problème et puisse vous soutenir. Cela peut prendre de six mois à un an, voire un an et demi si votre thérapeute et vous bossez sur le sujet. Bien entendu, vous vous souviendrez toujours de ces expériences comme quelque chose de désagréable, amis elles n’auront plus cette influence sur votre vie.

      Je suis en train d’écrire un livre sur ce sujet: Comment se reconstituer après une rencontre avec un sociopathe ou une personnalité toxique, mais il ne sera pas fini avant cet automne, je suppose.

      Personnellement, je vous conseillerai, dans l’entre temps, de vous mettre en contact avec un thérapeute qui connait le problème et qui sera passible de vous aider à avancer.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • Anna says:

    Bonjour,
    Je suis depuis 12 avec un homme qui pourrait être une “sociopathe”, ceci dit je ne trouve que quelques symptômes en lui qui permettent de le penser. J’aurai besoin de votre expérience et de compétences pour mieux comprendre et agir.
    Alors, mon époux manque des sentiments de remords, oui. Il considère que ce qu’il fait est bien et justifié, de ce fait il ne se reproche jamais rien. Je sais qu’il a eu un enfance difficile et a été ignoré par sa mère, humilié même et puis également par son père. Mon époux est une personne impulsive et coléreuse. Mais absolument indépendante et constructive, a savoir il a des projets concrets pour le future, il ne m’a jamais utilisé et a toujours trouvé les solutions afin de gagner de l’argent ou construire un patrimoine. C’est quelqu’un qui est travailleur, intelligent, passionné (par son travail et il a des hobbies définis). Il ne s’ennui jamais. Ceci dit c’est quelqu’un qui se met en colère quand on le contrarie, ou quand la situation est critique. Les colères peuvent aller jusqu’aux injures, envie de tout casser, car il perd contrôle de ses émotions. Très souvent il s’éloigne pour pouvoir se calmer. Il essaie de se retrouver seul et injoignable afin de se calmer. Il peut se refugier dans une autre pièce ou carrément m’ignorer. Actuellement je cherche du travail, nous sommes dans une situation financière assez fragile. Cela accentue ses crises de colère et de l’angoisse. Pendant ces crises il m’accuse d’être responsable de la situation. Ce qui est malheureusement vrai sur le plan “pratique”, mais par sur le plan “personnel”. Car oui, je n’arrive pas a trouver le travail, mais pas parce que je ne le souhaite pas. Il y a quelques année c’était la même situation. Problèmes d’argent. Peur de tomber dans les dettes. On dirait que les situations critiques l’angoissent et ne lui permettent pas de les supporter. Il est incapable de supporter les difficultés. Alors, il perd la patience, il devient agressif, il a envie de tout abandonner, de me repousser comme la source de ses problèmes, de changer sa vie, de s’isoler. Dès que la crise d’angoisse est passée, il est de nouveau plein d’énergie, plein de projets etc… Alors ces crises ne sont pas très fréquentes, mais basées soit sur les fortes contradictions soit sur les situations “difficiles a vivre” (perte de travail, problèmes d’argent etc). Qu’en pensez vous? Merci de votre réponse.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Anna,

      Je ne fais pas de diagnostic en ligne pour la bonne raison qu’il faut que je parle moi-même avec la personne, que je pose certaines questions, etc. Et surtout pour un diagnostic aussi important.

      Néanmoins, d’après ce que vous dites, il n’y a pas beaucoup de signes qui pourraient porter à penser à la sociopathie, non. Au contraire, plusieurs choses pourraient indiquer que votre époux n’est pas sociopathe. Par exemple e fait d’angoisser ou d’avoir peur est parfaitement inconnu des sociopathes. Peur, angoisse, limite sont des choses qu’ils ne connaissent pas. Le fait d’avoir des hobbies également… Bref… Rien ne pourrait laisser penser à la sociopathie dans cette description.

      Oui, bien sûr quelques problèmes. Problèmes qui sont peut-être gérables ou possibles à travailler. Quelques problèmes qui vous apportent peut-être, à vous, lui et votre couple, certaines difficultés, mais pas beaucoup de signes qui pourraient indiquer une sociopathie quelconque.

      Encore une fois, prenez mon commentaire avec les grains de sels nécessaires. Il s’agit d’une opinion formulée d’après ce que vous écrivez. Elle est donc très subjective et imprécise.

      Amicalement,

      Cyril

  • Arthur says:

    Bonjour,
    Je crois que ma meilleure amie est une sociopathe. On est sorti ensemble, je l’aimais et je continu de l’aimer plusieures années après même si je me rends compte qu’elle m’a apporté plus de souffrances qu’autre chose. Et le pire c’est que je suis devenu dépendant, je sais que je vais souffrir mais je ne peux pas me passer d’elle. Aujourd’hui je crois que je pourrai avoir le courage de la bannir de ma vie mais j’ai besoin d’en être sur. Je n’ai presque plus d’amis, c’est elle qui compte le plus pour moi. Maintenant que je regarde avec le recul je vois qu’il y a beaucoup d’incohérence dans son passé, dans ce qu’elle m’a raconté. Y’a-t-il un moyen de la confondre, de vérifier à 100% qu’elle est effectivement une sociopathe, qu’elle me veut du mal? Je dois en être sûr!

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Arthur,

      La seule façon de vérifier à 100 % qu’une personne est psychopathe et au travers de plusieurs séances avec un thérapeute qui connaît bien la problématique ou plusieurs rencontres avec la personne en question. Quelques dialogues avec son entourage peuvent aussi participer à cerner le problème (quoique pas vraiment sûr, car ceux-ci seront forcément subjectifs.).

      Si vous voulez en savoir plus vous même, vous pouvez lire de la littérature spécialisée sur le sujet et voir si les descriptions correspondent. J’ai écrit un livre sur le sujet et, même s’il est concentré sur les enfants, il y a une description assez précise de la personnalité du sociopathe. Vous pouvez le trouver sur amazon.fr, ici.

      Et en ce moment, je suis en train d’écrire un livre qui traite de la relation avec un sociopathe. Comment se forme cette relation et, surtout, que faire une fois qu’on s’en est tiré pour se remettre d’aplomb. Il y en a plus sur le sujet et un petit extrait du livre ici => http://malka.fr/1440/ecriture/

      Si vous êtes abonné à ma lettre de diffusion (côté droit de la page), vous serez averti lorsque le livre sortira.

      Mais livre ou pas, la seule façon d’être sûr à 100% est au travers d’un professionnel.

      Amicalement,

      Cyril

  • MM says:

    Bonjour,

    Je vous remercie pour cette description vraiment détaillée et réaliste, j’étais à deux doigts de me dire que j’étais complètement folle même ma propre famille pensait que j’en rajoutait à son sujet.
    Je suis restée 1 an et demi avec ce fou furieux lorsque je me suis rendue compte de sa vraie personnalité il était trop tard cet homme était déjà bien installé dans ma vie je dirais même qu’il avait prit toute la place.
    Par je ne sais quel moyen il a réussit à m’éloigner de tous les gens qui m’entourai, il a tenté de m’étrangler à 2 reprises (par surprise bien sûr ) et m’a même séquestré plusieurs fois dans mon propre appartement, durant ces moments de folie on aurait dit une autre personne, car le seul visage que je connaissais de lui était complètement différent il était tendre très à l’écoute, très serviable comme si il voulait se rendre irremplaçable .
    Lorsque j’ai tenté de m’en deffere à cet instant il a révélé son vrai visage aucune compassion, calculateur, vicieu; menteur, paranoïaque , il restait des heures à écouter derrière ma porte d’entrée (c’est lui même qui me l’a dit le jour où il a tenté de m’étrangler il avait passer plus de 6h cacher entre mon couloir et la cage d’escalier) effrayant comme comportement! !
    Cela fait plus d’un an que je ne suis plus avec, je pensais en être débarrassée pour de bon cependant depuis plus d’une semaine il vadrouille dans mon quartier où plus précisément en bas de chez moi!
    Et à tout fait pour que saches qu’il était de retour, je dois dire que je suis un peu perdue, je ne sais pas trop quoi faire.
    Je n’avais plus peur de lui mais le fait de le voir rôder tout près me fais penser qu’il a une idée derrière la tête.
    Vous qui connaissez ce genre d’individu n’hésitez pas svp à me conseiller et svp dites moi comment se fait il qu’il soit revenu

    Je vous remercie d’avance

    MM

    • Cyril Malka says:

      Bonjour M.M.,

      Pour ce qui est de rôder près de chez vous, il y a là un problème légal dont je sais trop peu (voir pas du tout), mais j’imagine que vous ne pourrez rien y faire. S’il se contente d’être dans l’espace public, ce n’est pas illégal et de ce côté, il n’y a pas grand-chose à faire.

      Les sociopathes préfèrent généralement rester avec leur proie jusqu’à ce qu’ils s’en débarrassent (généralement en en trouvant une autre). Ils prennent très mal qu’on les vire. Ils voient cela comme un échec. Apparemment, il n’a pas digéré son échec et tente de rentrer dans la danse.

      Maintenant, j’en sais trop peu sur votre relation avec lui, et j’en sais trop peu sur lui pour pouvoir donner un avis sans faille. Logiquement, après l’avoir éjecté, vous avez travaillé sur vous pour vous en remettre. Avez-vous vu un thérapeute pour vous remettre d’aplomb? Si oui, il (ou elle) devrait en savoir plus sur lui, sur votre relation et votre thérapeute devrait pouvoir vous conseiller mieux que moi.

      Parce que tout dépend du genre de sociopathe dont nous parlons: est-il du genre violent? A-t-il fait de la prison? A-t-il été violent? Cherche-t-il en ce moment à vous récupérer ou à vous effrayer?

      J’en sais beaucoup trop peu sur lui, sur vous, sur votre relation pour pouvoir donner un avis. Il me faudrait plusieurs heures de conversation avec vous avant de pouvoir en parler. Le mieux serait de demander au thérapeute qui vous suit ou qui vous a suivi lors de la rupture ou juste après.

      Amicalement,

      Cyril

      • MM says:

        Merci de votre réponse Cyril,

        Pour répondre à vos questions je n’ai pas été voir de thérapeute mais en effet c’est un homme qui vit très marginalement, il jongle entre la prison et la liberté.
        De plus il a été très violent verbalement et physiquement c’est pour sa que je me méfie de lui comme de la peste.
        Mais la question qui me taraude c’est que veut il, pourquoi revenir dans les parages c’est une personne tellement imprévisible qui peut passer du bien au mal en un clin d’oeil un je ne sais plus quoi penser.

        Cordialement

        • Cyril Malka says:

          Bonjour M.M.

          Hum, dommage que vous n’ayez pas vu de thérapeute. Il est toujours temps, il n’est jamais trop tard, et il serait bon de remettre des choses d’aplomb. Une expérience comme celle que vous avez décrite (et encore, vous n’avez pas tout dit, j’imagine) laisse des traces qu’il est important de travailler. De plus, un thérapeute qui vous a suivi pourrait plus facilement vous conseiller.

          Mais oui, s’il peut être violent, gardez vos distances.

          Pourquoi revenir dans les parages? Il peut y avoir beaucoup de raisons et seule vous pourrez me donner les éléments nécessaires pour mieux cerner le problème. Je puis vous donner des idées et après, à vous de voir ce qui pourrait correspondre le mieux. Peut-être même une combinaison:

          – Il peut avoir eu “pas de chance” avec sa conquête suivante et essayer de vous “reconquérir”. En ce moment (je suppose qu’il est extrêmement jaloux), il se peut qu’il soit en train de tâter le terrain pour voir si vous avez quelqu’un d’autre. Le cas échéant, il risque de vouloir vous contacter par écrit ou par téléphone.

          – Il se peut également qu’il veuille vous faire du mal d’une façon ou d’une autre. Au départ, il est obligé de reconnaître les environs pour voir si vous avez un ami ou une amie qu’il peut suivre, à qui parler ou autre pour essayer de vous casser du sucre sur le dos.

          – Il se peut aussi qu’il n’ait pas d’idée précise lui-même, mais soit en train de roder et d’observer afin de voir ce qui se passe, votre quotidien, vos habitudes et aviser de là. Tout dépendra alors de ce qui se passera et de quelle idée lui passera par la tête à ce moment.

          Il peut y avoir bien d’autres explications, mais pour en savoir plus, il faudrait en savoir plus, bien plus, sur votre relation, la rupture, ce qui s’est passé avant, pendant, après… Enfin, bref: Beaucoup plus qu’il n’est possible d’écrire comme commentaire à un blog.

          Bon courage.

          Amicalement,

          Cyril

  • val says:

    Bonjour,
    je vie avec un sociopathe et j’ai un enfant d’une précédente union.
    J’ai plein de questions et malheureusement pas beaucoup de réponse.
    Il est a mon avis alcoolique et il est tres irritable je voulais savoir si vu la configuration des choses il pouvais passé des paroles aux actes de violences???
    Et comment faire pour éviter de passer pour une idiote de service? ? Car en plus de tout cela il a un qi supérieur à la normale.
    J’ai lu votre article et c’est tout a fait cela mais je ne laisse pas faire non plus du coup c’est souvent des disputes.
    Pourriez m’éclairer s’il vous plaît! !
    Cordialement

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Val,

      Je ne peux pas vraiment juger la situation d’après ce que vous écrivez. D’une part, il n’est pas suffisant de décréter quelqu’un comme sociopathe pour qu’il le soit. C’est un diagnostic compliqué à poser. D’après ce que vous écrivez, il est alcoolique (à votre avis) et irritable. Bien que ceci puisse poser problème, j’en conviens, ce n’est pas suffisant pour diagnostiquer une personne sociopathe.

      Avant de pouvoir dire s’il peut devenir violent, il me faudrait beaucoup plus d’informations que cela. Mais en théorie, une bonne partie de la population peut devenir violente, même si nous ne parlons pas de sociopathes.

      Donc en gros, je n’ai que peu d’éléments et je ne peux pas juger de la situation. Mais si elle est si tendue que cela, il vous faudrait vous allier avec un thérapeute qui connaît ce genre de problème qui pourra alors vous aider à prendre vos décisions. Je crains que ce ne soit pas le genre de choses possible à faire depuis quelques lignes d’un commentaire sur mon blog.

      Je vous conseillerais de prendre contact avec un thérapeute qui connaît le problème et avec qui vous pourrez parler, qui pourra poser les questions qui s’imposent et qui pourra vous conseiller au fur et à mesure.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • Aïcha says:

    Bonjour,

    Je reviens vers vous, je vous avais déjà parlé de ma soeur que je trouve sans coeur, bizar, et menteuse. Elle me cherche des problèmes, elle lance des rumeurs, raconte des conneries à sa belle famille sur moi. Elle fait tout pour que je m’énerve.
    Je sais pas pourquoi elle fait ça, je l’avais invité à mon mariage et je le regrette car elle s’est permise de me dénigrer quelques jours après.
    Elle divulgue des choses de ma vie aux autres, comme sa vieille belle soeur qui a osé me juger alors que je ne la connais pas,. Elle me manque de respect, je sais pas ce que je dois faire, des moments j’ai envie de la tuer, car c’est trop difficile ce qu’elle me fait.
    Elle remonte les gens contre moi, elle me salie…
    Que dois-je faire? c’est pas la première fois qu’elle m’énerve.
    Merci,

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Aïcha,

      Il est difficile, voire impossible, d’empêcher d’autres personnes (fut-ce votre sœur) de vous salir, et en fait, vous n’êtes “salie” seulement si vous vous voyez salie.

      J’avais fait une vidéo sur le sujet… Attendez, je la recherche…

      En fait elle était sur Viddler, puis je l’ai mise sur YouTube, mais je ne l’avais pas activée, elle était donc invisible… C’est réparé. Jetez un œil ici => http://youtu.be/r-84PvjZLYY

      Il s’agit ici d’une personne qui se sent jugée et qui se sent salie par son ex, mais nous jouons sur les mêmes principes.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • L.S says:

    Bonjour,
    Suite à la lecture de ces quelques lignes et avec un peu de recule je suis persuadé d’être une énième victime de ce genre d’individus.
    Voici mon histoire : j’ai rencontré cet individus lors de mon hobby (qu’on avait en commun) il y a près de 15 ans nous avons partagé une “amourette” de 2 mois. Etant victime déjà de narcissiques dans mon entourage proche, la confiance en moi fut déjà bien estompé…J’avais vu en lui déjà a l’époque que j’étais sous une emprise surdimensionnée. Il a décidé de rompre car il retournait avec sa victime… Presque 10 ans après nous nous sommes retrouver grâce à l’Internet. Très vite nous nous sommes revus et bien entendu commencé une nouvelle histoire. Au début, tout était rose et il me parlait que d’enfant “je veux etre pere jeune!” Je voulais patienter, mais 2 mois après nos début je suis tombée enceinte sous pullule…j’étais heureuse mais très peur de sa réaction. Lorsque ce que j’ai annoncé a mon ex la nouvelle, il fut content, heureux et même il alla l’annoncer à son pere. Étant donné que j’étais plus souvent chez lui vu qu’il le réclamait, j’emmenais petit a petit mes affaires chez lui. Le premier indice que j’aurai du voir que c’était pas le bon c’est tout d’un coup il devenait violent pas physiquement mais il blessa mon animal domestique pour une broutille. Le caractère changea de minutes en minutes. Nous avons décidé de prendre un appart en vue de notre nouvelle vie de parents. Peu de temps apres, il parti qq jours pour se lancer dans un nouveau projet SEUL. J’ai averti sa famille et une semaine après il revenait avec l’aide de sa famille. Durant ce temps d’absence j’ai découvert plein d’éléments qu’il n’allait pas travailler, qu’il passait son temps à tchatter avec des individus en couple mais etant “bi-sexuels”. Plus je découvrais, plus je voyais que je ne le connaissait pas si bien! Lors de son retour, j’ai essayé de parler avec lui mais il fuyait habillement le sujet. Du coup pendant 2 mois il faisait tout pour me faire oublié cet épisode. Nous nous sommes marié car j’ai voulu y croire. Deux après notre mariage notre enfant est né. Cet ange fut juste magnifique. Ce jour fut le plus beau jour de ma vie! 2 jours après la naissance les autorités ont voulut m’aider, mais naïve et sous l’emprise de cet homme j’ai réussi a m’en débarrasser. Arrivé à la maison avec notre enfant, c’est parti de plus belles. Rabaissements incessants, insultes, il commençait meme a s’énerver verbalement des que notre enfant pleura. J’était seule en apparence mais deux personnes furent la pour moi. Notre enfant avait 5 mois et nous avons déménager a l’étranger mais je gardais contact avec ces deux personnes autant que je pouvais. Ensuite ayant retrouvé du travail, petit ange fut garder par l’un de mes deux anges gardiens la journée. Je donnais tout et recevais le néant. Constamment entrain de critiquer mes contacts, ma famille, les collègues etc. Nous nous sommes séparé une semaine au bout de 4 ans d’enfer et après etant tjrs sous son emprise ait demandé de revenir (ma plus grosse erreur) tout allait bien pour trois semaines et c’était reparti. 3 mois passèrent et un jour j’ai reçu un téléphone qui a tout détruit car cela touchait notre enfant (insupportable pour moi) et à ce moment la j’ai écrit a mon mari pour dire “c’est fini, notre enfant et moi pouvons plus”.
    Du coup nous nous sommes séparer et deux semaines après il fut “officiellement” avec sa nouvelle victime. Il a réussi a me rendre dépendante de lui, peureuse de lui. Maintenant ça fait une année que nous sommes séparer et c’est maintenant que je me libère grace a mes deux anges gardiens… Mais j’ai tout vécu pour en arriver, menace de mort, agression physique, une plainte et il ne prend pas ses responsabilités. Je sais qu’il a pas fini son travail, donc reste vigilante. Actuellement on se voit une fois tout les 15 jours pour notre enfant, et il joue a me “donner envie de sa vie” au début ça fait mal, mais maintenant je sais qu’il reproduira toujours et encore le meme Chema a un ou deux trucs pres.

  • Greg says:

    Coucou ! Merci pour cet article, pour cet éclairement, je suis enfin certain que mon ex est bien un sociopathe :O

    Je vais expliquer un peu la situation, nous vivions ensemble depuis 7 mois, au départ il a fait tout me faire tomber amoureux, je lui ai donc proposer de venir habiter chez moi (il habitait chez sa mère et était malheureux là-bas), en gros il m’a fait pitié et je lui ai dit de venir chez moi.. Au départ ça se passait bien, je tombais amoureux peu à peu… et au moment où j’ai vraiment commencé à lui dire que je l’aimais, il m’a quitté, il s’est soi-disant lassé et détaché.

    J’ai une question un sociopathe peut-il quitter sa victime ? car il sentait que je commençais à avoir des doutes sur lui, sa personnalité.. donc en gros il m’aurait quitté pour pas que je découvre et divulgues son identité ou alors il m’a quitté pour me faire souffrir simplement ? Ou encore il m’a quitté car il a senti que il serait jamais à ma hauteur ? (là je crois que c’est la partie encore amoureuse de lui qui me fait parler !!)

    Est-ce qu’un sociopathe a conscience de sa maladie ? j’ai lu sur certains endroits que non, d’autres oui…

    Merci d’avance de m’éclairer je suis perdu, bien qu’aujourd’hui nous ne soyons plus ensemble, il va maintenant vivre chez une de mes meilleures amies et je me demande si je devrais l’avertir (même si je sais qu’elle va pas y croire au départ..) ?

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Greg,

      Oui, un sociopathe peut parfaitement quitter sa victime. Il y a, en gros, deux genres de victimes: Celles qui sont triangulées, ce sera sur le long terme et tout le processus peut durer plusieurs années et il y aura toujours “une autre” ou “un autre” dans la périphérie. La victime prendra la place d’une autre, mais la première victime ne disparaîtra pas totalement de la circulation. Un peu plus tard, une fois la phase de charme finie, une autre personne entrera dans la danse. Ce sera la prochaine victime. Donc oui, dans ce cas, le sociopathe quittera sa victime (tout en la culpabilisant, bien entendu, ce n’est pas de sa faute à lui, mais la faute de la victime).

      Dans d’autres cas, entre ces périodes de triangulation, le sociopathe peut parfaitement avoir des relations de relativement courtes durées juste pour le plaisir de descendre une personne. Il n’ira pas jusqu’à la triangulation. Juste lui promettre monts et merveilles, la faire souffrir puis la quitter.

      Donc dans tous les cas: Oui, un sociopathe peut parfaitement quitter sa victime.

      Le sociopathe n’a pas conscience de sa “maladie”. Ce n’est pas à proprement parler une maladie, mais une structure de personnalité différente. Oui, il a conscience d’être différent des autres, mais il voit cela comme un avantage. Comme une qualité. Il se voit comme supérieur, même si, pour attirer la compassion, il peut laisser croire qu’il se sent inférieur.

      Non, cela ne servira à rien d’avertir votre amie. Au contraire, vous risquez d’être utilisée comme triangulation. La première des choses à faire est de couper tout contact avec le sociopathe. Par tout contact, c’est tout contact: Pas de téléphone, pas de SMS, pas de Facebook (non, n’allez pas sur sa page ‘juste pour voir’, car des statuts vous seront destinés — indirectement bien sûr), n’allez pas aux endroits que vous savez qu’il fréquente et où vous risquez de le rencontrer. Et donc, évitez votre amie. Cela, jusqu’à ce que vous ayez eu le temps de faire un travail sur vous. On en a bien besoin après une rencontre avec une telle personne.

      Je suis en ce moment en train de travailler sur un livre, qui sortira dans quelques mois, sur la relation avec un sociopathe et comment faire pour s’en sortir. Si vous vous abonnez à ma liste de diffusion (entre autres, dans la colonne de droite sur la page), vous serez avertie lorsque ce sera fait (en plus de recevoir un message lorsque je mets quelque chose de nouveau en ligne).

      Bon courage et joyeuses fêtes de fin d’année.

      Amicalement,

      Cyril

  • Greg says:

    En premier lieu, merci pour la réponse !

    J’ai pas résisté, j’ai avertis mon amie, qui par miracle commence à me croire, j’habitais à Montpellier, mais j’ai fait un AVC et je suis maintenant de retour en Suisse donc pas de risque de le croiser, je l’ai supprimé de mes amis etc

    Je sais que cela est probablement néfaste pour mon bien-être de se venger mais je ne peux pas le laisser faire surtout pas avec ma meilleure amie qui est aussi gentille et naïve que moi, bref voilà….

    Hâte de lire votre livre et encore merci pour cette page qui est excellente !

    • Veronylh says:

      Attention avec un Pn il faut rester neutre
      Ne pas jouer les sauveuses je sais c est dur mais c est le problème de votre amie sa prise de conscience personnelle
      Ne vous inquiétez pas elle se rendra vite compte que quelque chose cloche chez le gars en question

  • Ginny says:

    Bonsoir,

    Je suis en couple avec une personne qui se dit sociopathe (je précise que nous sommes tous deux adolescents), qui se REVENDIQUE sociopathe, et qui m’en a même averti lorsque j’ai voulu commencer ma relation avec lui.
    Toutes (du moins quasiment) les informations que je peux trouver sur les sociopathes sont vraies à son propos, mais pas à mon encontre. Je veux dire par là que je sais qu’il ne supporte pas les autres, par exemple quand nous sortons avec mes amies il s’isole car il ne les aime pas, et les rares personnes avec qui il semble normal sont celles de qui il peut tirer des choses. Mais avec moi il est lui-même! Quand je lui demande s’il m’aime vraiment il dit que oui, il m’a même présenté comme exemple de ce qu’il pourrait ressentir pour moi l’attention que Sherlock arrivait à porter à Watson malgré sa sociopathie (dans la série “Sherlock”).
    Et ceci n’est qu’un exemple du fait qu’il est sociopathe mais qu’il arrive à avoir une vie de couple. Du coup je me demandais, est ce possible pour un sociopathe d’aimer quelqu’un malgré sa maladie? Dois-je cesser cette relation au plus tôt, ou puis-je tenter de la continuer malgré tout?
    Je précise que je suis quand même sa plus longue relation pour le moment, et de loin.

    De même il a très peu d’amis proches, mais ceux qu’il a il y tient comme à la prunelle de ses yeux et ferait tout pour eux

    Merci beaucoup d’avance

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Ginny,

      D’après ce que vous écrivez, la personnalité de ce garçon ne correspond pas au profil du sociopathe. D’une part, un sociopathe ne se revendique pas comme tel. Il se sent différent, bien entendu, mais plutôt supérieur et plutôt comme quelqu’un qui a “trouvé le système de la vie”. Un sociopathe ne vous avertirait jamais avant d’entamer une relation avec vous, bien au contraire. Pourquoi vous mettrait-il en garde?

      D’autre part, un sociopathe est parfaitement incapable d’aimer. Un sociopathe qui dit qu’il “aime” ne le fait que pour reproduire un comportement dont il sait qu’il peut en obtenir quelque chose: le dévouement de sa cible, une facilité de manipulation ou autre.

      De même, un sociopathe n’a absolument aucun ami, et surtout personne de proche, car personne ne peut approcher, ne doit approcher sa personnalité. Pour cette raison, lorsqu’une personne ou des amis deviennent trop intimes, le sociopathe prendra ses distances avec cette personne.

      C’est pour cette raison que les sociopathes changent régulièrement d’entourage et d’amis.

      D’après ce que vous écrivez, il s’agirait là d’un garçon ayant un comportement antisocial, mais pas d’un sociopathe. Loin de là.

      La sociopathie n’est pas une maladie, mais une structure de personnalité. Donc le sociopathe ne peut pas “guérir”. Il ne peut pas changer, il ne peut pas évoluer. Il est bloqué dans cette personnalité et répète les mêmes schémas à n’en plus finir.

      Oui, un sociopathe peut avoir une vie de couple, et même pendant longtemps s’il trouve une cible qu’il peut manipuler comme il le veut. Cela détruira la cible, petit à petit, mais peu lui importe.

      Donc le fait que la relation soit longue ou courte ne veut pas dire que le sociopathe aime ou n’aime pas. Cela veut tout simplement dire qu’il a trouvé une victime plus ou moins facile à contrôler.

      Mais, encore une fois, d’après les quelques éléments que vous mettez dans votre commentaire, votre ami ne semble pas sociopathe.

      Amicalement,

      Cyril

  • daizosafi says:

    Bonjour,
    J’ai une petit question: est ce que les personnes qui aiment la solitude et vivre seul et ne font pas trop de confiance sont plus immunisés contre les sociopathes et les pervers narcissiques que les personne plus “ouvertes” ?
    Un grand merci a vous..

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Daizosafi,

      Oui, de par la force des choses, d’une part (moins de contact avec les autres en général) et du fait où elles font moins confiance aux autres d’autre part.

      Donc oui, il y a moins de risques pour les solitaires.

      Amicalement,

      Cyril

  • maniez says:

    Bonjour, j’ai vécu avec un homme qui ma détruite socialement. Je me suis éloigné de ma famille et mes amis sous son contrôle, me faisant croire qu’ils nous empêcher d’être heureux. Il m’a aussi fais croire de nombreuses fois qu’il travailler a tel ou tel endroit, alors qu’il avait était viré. Quand il a compris que je ne croyais plus a son petit jeu, il nous a séquestré mes enfants et moi. Ma question aujourd’hui c’est !!!! mon fils de 14 ans présente les même caractéristiques, je suis bien évidemment séparer du papa est j’ai refais ma vie, mais mon enfant a cette même puissance de mensonge sur mon conjoint, il est suivi par des professionnels qui l’on diagnostiqué hyperactive, je n’en croix pas un mot. J’ai aussi deux filles qui me raconte des choses mal seine, on lui donne du concerta 36 mg mais pour moi, il surjoue sa guérison , il dupe tout le monde mais moi il ne m’aura pas et pourtant je suis pour lui très importante au yeux des professionnels. Je suis prisonnière de mon enfant qui se fait bien voir de tout le monde. Il est intelligent, il fait du synthétiseur, est croit qu’il est meilleur que tout le monde , il dessine, est croix qu’il dessine mieux que tout le monde, personne n’est plus intelligent que lui , je vois son jeu et mes filles avec . Mon conjoint commence a ouvrir les yeux mais que faire lorsque le psychiatre me dit c’est de l’hyperactivité ???????

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Stéphanie,

      Oui, d’après ce que vous écrivez, je vois mal le rapport entre les mensonges et l’hyperactivité. Malheureusement, en France, vous êtes bloquée par rapport au système et je crains qu’officiellement, vous ne puissiez pas faire grand chose.

      Si votre fils est sociopathe (je ne peux pas juger de la situation par un commentaire, bien entendu), la seule chose possible à faire est de vous protéger, ainsi que votre conjoint, psychologiquement afin de pouvoir passer cette période avec le moins de mal possible. Trouvez des soutiens et des gens avec qui parler qui connaissent ce problème et avec qui vous pouvez échanger.

      Vous pouvez vous procurer mon livre, “Élever un sociopathe” sur amazon. Plus précisément ici => http://www.amazon.fr/Elever-sociopathe-Cyril-Malka/dp/1491085819/

      Vous y trouverez des détails et des conseils pour vivre avec un enfant touché par cette personnalité.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

  • hannah says:

    Bonjour,

    Je me demande si je fréquente un sociopathe. Mon histoire est assez singulière. Je l’ai rencontré il y a un peu plus d’un an.
    Je recherchais un partenaire pour vivre une expérience bdsm, ayant découvert que j’étais masochiste (sexuellement excitée par la douleur). Il est lui-même sadique mais ne souhaite faire de mal qu’à des personnes consentantes. Je l’ai rencontré sur un site de rencontre. Il est très intelligent et c’est une qualité qui me plait chez les hommes.

    Nous avons commencé à nous fréquenter à raison de 1 jour par semaine, lui étant en couple et moi sa maitresse. Nous nous voyons chez lui pendant qu’elle part travailler.

    Il m’a avoué être un très bon manipulateur, avoir été diagnotisqué par un psy “sociopathe éprouvant de l’emmpathie” (est-ce possible ?), être devenu paranoïaque à force de manipuler son entourage et d’avoir peur que les personnes de son entourage de différents milieu se rencontrent par hasard et découvrent “la vérité”. Il m’a aussi dit que j’étais la seule avec
    laquelle il s’autorisait à être réellement lui-même, et la seule à qui il ne mentait pas. Que notre relation lui faisait énormément de bien car elle lui permettait de ne pas être vu comme un monstre, et que ses besoins sadiques puissent être assouvis tout en étant bénéfiques pour moi.
    Je l’ai vu à de nombreuses reprises mentir à sa compagne, par téléphone, avec un aplomb qui me glaçait. Ainsi qu’à sa mère qui se tracasse pour lui car il n’a pas de travail. Il est totalement dépendant de sa compagne, financièrement. Il a aussi un égo assez encombrant, il aime se gargariser de ses qualités. Il peut aussi faie preuve d’énormément d’arrogance (pas envers moi, mais envers les autres).

    Au bout de plusieurs mois, je lui ai avouée être tombée amoureuse de lui et avoir envie de plus.
    Il m’a affirmé m’aimer, mais aimer également sa compagne, et m’a proposé un délai de 3 ans pour régler la situation avec elle afin qu’elle m’accepte et pouvoir vivre une sorte de ménage à 3. En soi le concept du ménage à 3 ne me choque pas, je suis pour le polyamour et ce n’est pas un problème pour moi.
    Ce qui me dérange c’est la manipulation de sa compagne, et le non-consentement forcé de celle-ci. Et cette histoire de réussir à la faire changer d’opinion sur un tel laps de temps.
    Je vous passe les détails mais j’ai d’abord refusé, essayé de le quitter, sans y parvenir, lui, trouvant toujours les bons mots pour me retenir. J’ai finalement pris le parti de rester “pour voir”, sans réellement croire en sa promesse. Bien sûr je l’aime énormément et je rêve de construire un jour ma vie avec lui.

    Je me sens déstabilisée et je ne sais quoi penser.

    D’avance merci pour votre réponse

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Hannah,

      Comme vous pouvez vous en douter, je ne peux pas être sûr la précision de ma réponse en partant de votre description, celle-ci étant subjective et vous n’êtes pas attentive aux mêmes détails que moi. Donc, prenez mon opinion avec un grain de sel ou deux, okay?

      Dans votre description, plusieurs choses ne collent pas avec le sociopathe.

      D’abord le fait qu’il ne désire faire mal qu’à des personnes consentantes. Au contraire, pour le sociopathe, roi de la manipulation, il est plus intéressant de faire mal à des personnes non consentantes.

      Un “sociopathe éprouvant le l’empathie” n’existe tout simplement pas. La qualité primaire du sociopathe étant de ne pas être capable d’éprouver de l’empathie. C’est une des conditions pour poser le diagnostic. Si un psy a dit une telle ânerie, c’est un psy qui ne connaît pas la description de l’état de sociopathie (ce qui est parfaitement possible) ou que ce n’est pas un psy (ou que le psy n’a jamais dit cela et que votre ami l’a inventé).

      Ensuite, un sociopathe ne contacte pas de psy, ne va pas en thérapie et ne suit pas une thérapie à moins d’y être obligé (ou pour des raisons qui pourraient aider à un plan bien précis). Le cas échéant, ce sera toujours fait en parfaite connaissance de cause et il y a de fortes chances pour que le sociopathe manoeuvre le psy que le contraire (à moins que le psy soit aguerri à ce genre de cas, ce qui est rarement le cas). Dans tous les cas, les sociopathes sortent de thérapie (s’ils y ont été forcés, donc) en devenant encore plus dangereux qu’ils ne l’étaient auparavant, car ils auront appris des méthodes de manipulation supplémentaires.

      Un sociopathe ne s’inquiétera pas de paraître parano ou de ce que les autres pensent de lui en règle générale (à part s’il veut les manipuler) et il ne s’inquiète pas de comment il est perçu. Au contraire, le fait d’être perçu comme un monstre l’amusera beaucoup.

      Un sociopathe ne jouera pas sur un ménage à trois à moins de faire souffrir alternativement l’une ou l’autre de ses victimes. Mais pour ce faire, il vaut mieux que celles-ci soient séparées afin de mieux pouvoir manipuler. La triangulation est utilisée par le sociopathe pour faire souffrir la personne avec qui il est (dans ce cas ce serait sa partenaire) en utilisant la nouvelle (vous). Puis de bazarder la première (elle) et par la suite d’utiliser une troisième pour faire souffrir la numéro deux (vous) (si sa partenaire est toujours sous son emprise, elle pourra peut-être faire l’affaire un certain temps). Mais il ne prendra pas le risque d’un ménage à trois. Ceci n’est pas consistant avec l’état d’esprit du sociopathe.

      Bref, il n’y a pas grand-chose dans votre description qui pourrait laisser penser à un sociopathe.

      Maintenant, il n’a pas besoin d’être sociopathe pour être décalé de la réalité, manipulateur, menteur, ou pour avoir des tendances narcissiques comme cela paraîtrait être le cas. Et même s’il n’est pas sociopathe, cela ne veut pas dire que les choses ne risquent pas de déraper un jour ou l’autre.

      Donc d’après votre description: Non, vous n’avez pas à faire ici avec un sociopathe, même si la personnalité de ce monsieur avec ses manipulations et autres idées pourrait laisser penser que vous risquez d’y laisser des plumes.

      Bon courage.

      Amicalement,

      Cyril

      Coaching, psychologie et développement personnel: http://malka.fr

      Réalisez vos rêves en trois mois avec ce programme: http://malka.fr/reves

      FaceBook – http://on.fb.me/HYQDMm

  • alex roy says:

    Bonjours, je m’appel Alexandre Roy, je suis très confus en ce moment, je lisais sur le sujet car ma nouvelle copine m’a confronté par rapport a mes mensonges compulsif et j’ai seulement tout avouer. je me recconais sur certains points de la description, mais je sais pas si c’est seulement car j’ai peur de l’etre. ece que quelqu’un peut m’aider je suis perdu.

    merci.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Alexandre,

      Il est bien entendu difficile de juger sur quelques lignes mais au premier abord, on ne penserait pas à la personnalité du sociopathe. Mais si vous avez une tendance à mentir beaucoup ou même à être menteur pathologique, ces deux problèmes peuvent être résolus à l’aide de psychologie cognitive et comportementale. Voyez cet article sur le sujet qui correspond peut-être plus à votre situation => http://malka.fr/1765

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Réalisez vos rêves en trois mois avec ce programme: http://malka.fr/reves

      FaceBook – http://on.fb.me/HYQDMm

  • Rose says:

    Bonjour, est-ce qu’un homme montrant une incapacité à :
    – exprimer ses émotions physiquement et verbalement (s’il en a),
    – d’avoir peur,
    – de se remettre en question,
    – de considérer qu’il a un problème avec autrui,
    – de vous défendre d’un danger physique ou psychologique
    – de vous donner son opinion personnelle
    – de vous dire se qu’il ressent pour vous
    – d’empathie
    – de respect pour vous
    – d’aller vers vous pour “un geste tendre ou un petit calin” spontanément
    – d’être fière de vous
    – de vous consoler si vous pleurez
    peut il être suspecté d’être un sociopathe ?
    Un homme qui ne baille pas devant vous alors que vous si, est-ce une preuve de sociopathie ?
    Un homme suspecté d’être un sociopathe peut il protéger les méfaits psychologique de sa mère sur sa femme (qui est la victime) ?
    Un sociopathe peut il identifier un autre sociopathe ?
    Quel professionnel faut-il voir pour savoir si c’est un sociopathe ? sans que le dite “sociopathe” masque volontairement sa sociopathie ?
    Quel genre de question vous posez à un sociopathe lors de votre entretient pour savoir si c’est un sociopathe ?
    Comment un sociopathe peut-il savoir qu’il est sociopathe ? Peut-il s’ignorer et faire du mal quand même ?
    Merci pour vos réponses,
    Une femme qui soupsonne son mari et sa belle mère d’être des sociopathes, qui en souffre, en séparation actuellement (récente) et qui n’est pas rassurée sur la suite des évènements.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Rose,

      Que de questions. Je ne peux pas y répondre dans un commentaire sur le blog. Il y a, tout simplement, trop de choses. J’ai écrit deux livres sur le sujet, dont un des deux vient de sortir et traite justement et du sociopathe, de la relation avec un sociopathe et de ce qu’il y a à faire.

      Voyez l’annonce de la sortie de “Revivre Après Une Relation Toxique” ici => http://malka.fr/2016/

      La réponse de vos questions, et plus encore, y sont.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici =>http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • sara says:

    Tout ce que vous avez décrit est vrai en ce qui concerne mon désormais ex-petit-amis sauf cette partie là : “Mais lui, il sait que le jeu touche à sa fin. Donc la vérité émerge. Il le fera délibérément. Délibérément, il vous dira ce qui vous est arrivé et à quel degré vous avez été bête. Vous allez vous sentir embarrassée et honteuse que ceci vous soit arrivé”.

    Je le soupçonne de m’avoir trompée avec une amie qu’il a rencontré une année avant moi.Plusieurs faits vont dans ce sens, quand je le confronte il nie tout en bloc et me traite de folle quand je lui ai demandé de choisir entre elle moi, il a choisi de mentir pour continuer à la voir et même me mentir en face à deux reprises (j’ai eu le malheur de rencontrer la soeur de la concérnée alors que j’étais en sa compagnie et qu’elle lui a demandé pourquoi il ne me ramenait pas avec lui, sous entendu chez elles, il a nié la chose et j’ai choisi de le croire mais le lendemain j’ai rencontré la personne en question qui m’a laissé comprendre qu’elle a rencontré mon copain récemment), quand je l’ai confronté il m’a menti en me disant qu’il l’avait croisé dans la rue et ont pris un café ensemble, j’ai appelé la fille et m’a confirmé mes soupçons qu’il passait chez elle. j’ai piqué une grande crise après laquelle j’ai voulu attenté à ma vie, il m’a sauvé car dans cet état je l’avais appelé et m’a guidé jusqu’à chez lui, j’étais comme un automate. ceci est arrivé après 3 ans de vie en couple, la situation s’est dégradée et ma santé avec.Issue d’une famille de divorcés j’ai tenu bon et comme je suis de confession musulmane je chérissais le rêve de n’appartenir qu’à un seul homme, le premier. je me suis battue et réorientée ma carrière pour correspondre aux exigences de la sienne. Mais à chaque fois je réalisais qu’il tenait à elle plus qu’à moi. Il ne l’a jamais rayé de sa vie.Pire encore au cours de cette année alors qu’on parlait mariage (après lui avoir forcé la main car il a compris que cette fois soit il le fait, soit je le quitte il m’a dit tu veux que je t’appel ton père et il l’a fait sans pour autant réussir à le rencontrer par la suite), après suite à un accrochage au sujet de la fête de mariage (dont il ne veut pas et s’appui sur mes propos car moi aussi je n’y trouve pas grand intérêt mais je ne peux pas m’en passer question de dignité face à la famille mais aussi à la société), je pète un plomb et je bazarde tout encore une fois. Il me sors par la suite qu’il espionnait ma petite soeur qui poursuit aux Etats-Unis et qu’il juge de moeurs légères.Je m’effondre encore une fois et je ne veux plus de lui. Il me supplie et fait tout pour me récupérer mais en parallèle je vois qu’il est redevenu ami avec sa copine que je n’ai jamais aimé. Mais en parallèle il me sort le grand jeu on discute de la dote et de la fête mais comme je ne pouvais plus lui faire confiance je met comme condition qu’on n’est pas d’enfant et que je continue à vivre chez moi, le temps que cette rancune passe. chose qu’il n’admet pas bien évidemment. On essai de rester amis mais comme je l’aime je retombe dans ses filets et on a eu un premier contact physique depuis l’ultimatum pour le mariage. ce dernier n’étant plus abordé depuis. un jour je lui envoi une blague (un père demande à son fils quel genre de femme il veut, le fils répond une femme comme la lune, son père souri et lui dit tu la veux belle comme la lune, le fils répond non qu’elle vienne le soir et repars le jour) je la lui envoyai pour qu’on en rigole ensemble. Le soir il m’appel ma lune, je croyais qu’il me complimentait chose qui n’est pas dans son habitude, il me corrige et me dit que c’est par rapport à ma blague. A ce moment là j’ai pété un câble car le seul genre de femmes qui correspond à ce critère sont traitées de putes dans notre société. En gros je n’étais que sa pute dont il se jouait pendant 7 ans. Je me suis déchaînée, insultes, j’ai essayé de contacter ses copains qui me connaissaient, l’un d’eux est partie lui répéter ce que je lui ai raconté et l’a prévenu que je pourrais me venger, tandis que le second avec qui j’avais l’habitude de discuter refuse de me parler.J’ai aussi recontacté l’autre en espérant qu’elle avouera sa relation avec lui. J’ai appelé sa mère pour vérifier s’il lui a bel et bien parlé de moi comme il l’a prétendu cours de cette année. Et je lui ai envoyé tout ça en espérant qu’il avoue. de le faire bouger. Il me sort à la fin, alors que je le “suppliais” qu’on recolle les morceau ou au moins qu’il me dise s’il veut toujours de moi, il me sort qu’il est à bout que c’est fini entre nous car j’ai fini par montrer mon vrai visage.

    La seule fois où j’ai senti qu’il était fragile et qu’il avait vraiment besoin de moi c’est quand on s’est réconcilié après lui avoir balancé qu’un mec me plaisait et que c’était choisi pour que je me défasse de cet amour qui me détruit, que c’était en réaction au bocal dans lequel il m’enfermait alors qu’il vivait sa vie tranquille et me mettait tjrs à l’écart de cette vie. j’avais honte de moi. je lui avais expliqué que je n’avais aucune intention d’être avec ce mec et pourtant il ne cesse de me le ressortir comme une grande trahison.

    A ce jour je ne connais pas à quoi ressemble ni son frère ni ses parents, seulement une cousine qu’on avait croisé une fois par hasard. quand je l’ai “harcelé” avec mon envie de savoir à quoi ressemble sa famille il m’a ramené de veilles photos du temps qu’il était enfant.

  • Une maman says:

    Bonjour Cyril,
    LE portrait que vous avez fait est tellement juste, chaque ligne, chaque mot je les ai vécus 14ans… Il m’a fallu une bonne thérapie pour parvenir à le quitter. Cependant, si les personnes proches s’en rendent peut-être compte (oui, moi aussi, j’ai brisé quelques liens d’amitié), c’est plus souvent indécelable, au premier à bord, par les autres et, ce qui est d’autant plus difficile, c’est de continuer à en être la victime alors qu’on a réussi à s’en séparer. Eh oui, rien de mieux pour le sociopathe que les enfants pour continuer à avoir du pouvoir sur son ancienne victime ! Aujourd’hui, la situation est grave, nous sommes séparés depuis presque dix ans, j’ai refait ma vie et lui a trouvé une autre victime mais nous avons 3 enfants “en commun” (en résidence alternée, qu’elle erreur de ma part !). Jusqu’à présent, j’ai pris sur moi (difficile de pouvoir continuer avoir des rapports à peu près normaux avec un sociopathe à part en prenant sur soi et en essayant de ne pas le prendre de front.) pour gérer nos relation rendues obligées pour les enfants. Mais oui, aujourd’hui, la situation est grave, non seulement parce que ma fille en est devenue elle aussi la victime mais aussi parce que mon fils aîné a exactement le même comportement et que sa première victime est aussi sa sœur.
    Comment agir face à ce genre de personnes qui, pleines d’assurance et très bons orateurs , arrivent à mettre les autres dans leur poche ? Comment prouver qu’une personne est sociopathe puisque qu’elle n’ira pas d’elle même voir un psy pour essayer de guérir, bien au contraire, c’est vous l’hystérique, l’idiote qui perd patience alors que lui ne se défait pas de son assurance peut importe le nombre de mensonges qu’il peut dire à la minute. Je me sens totalement démunie, un peu comme dans un cauchemar dont je ne pourrais pas sortir. J’ai pris une avocate pour récupérer la garde de mes deux derniers (au moins) afin de les protéger de ce comportement mais j’angoisse fortement car je sais de quoi il peut être capable.
    En vous remerciant d’avoir pris le temps de lire mon témoignage,

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, une maman,

      Merci pour votre témoignage.

      En effet, il est difficile de prouver qu’une personne est sociopathe et un psy ne peut pas “guérir” un sociopathe pour la bonne raison que ce n’est pas une maladie mais une structure de personnalité. Demander à un sociopathe de ne plus l’être est un peu comme me demander de ne plus avoir les yeux marrons. C’est là une structure de personnalité gravée dans le marbre et dont le sociopathe ne peut pas dévier.

      Il n’y a pas d’évolution possible, pas d’amélioration possible, pas de changement possible. Le sociopathe ne peut que répéter les mêmes comportements à l’infini, sans dévier. Il ne peut pas changer.

      Oui, la seule chose à faire est d’avancer lentement mais sûrement, tout en gardant votre sang froid, sans vous laisser provoquer jusqu’a obtenir la garde de vos enfants.

      Pour ce qui est du problème avec votre fils, ayez toujours les antennes à l’extérieur et soutenez-la le mieux possible.

      Il va sûrement vous falloir vous faire aider par un psy qui connaît le problème afin de vous soutenir au jour le jour. Ça me paraît nécessaire.

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Louis says:

    Bonjour Cyril,
    J’ai un amis a moi avec qui je parle beaucoup sur internet par vocal qui m’as avoué être sociopathe.
    C’est une personne de confiance et qui de plus m’as raconté des choses sur son comportement qui sont vraies car j’ai pu le vérifier grâce a vos vidéos qui disait exactement la même chose que ce qu’il me racontait sur lui.
    Il m’as aussi avoué s’être mit des règles pour se donner ses propres limites pour ne pas aller trop loin et me raconter qu’il était impulsif.
    Il m’as dit aussi qu’il ne se qualifiait pas de sociopathe vraiment atteint (il ne fessait pas parti des cas extrêmes).
    J’ai d’ailleurs senti en cette personne comme la meilleure amitié que j’ai jamais connu auparavant et cette personne cela fait maintenant a peu près deux ans que je l’as connais et ne sait jamais trouvé blessante envers moi a toujours été la pour moi quand j’en avais besoin etc.

    Alors mes questions sont :

    Est-ce que tout les sociopathe mentent ?

    Est-ce que cette personne qui fait parti de mes amis me manipule t’elle ?

    Si oui, qu’a t’il a gagner de moi ?

    Peut-il crée des liens d’amitié sans qu’il y ai quelque chose de mal intentionné derrière ?

    En espérant avoir une réponse assez rapidement.

    Cordialement Louis

    • Cyril Malka says:

      Bonjour Louis,

      Merci de votre commentaire.

      Vous me demandez:

      – Est-ce que tout les sociopathe mentent ?
      Pas toujours et pas dans tous les cas, bien entendu. Mais sinon, oui, tous les sociopathes mentent. Ne serait-ce que pour éviter que l’entourage en sache trop sur lui.

      – Est-ce que cette personne qui fait parti de mes amis me manipule t’elle ?
      Je ne peux pas le savoir à 100%. D’une part, car je ne sais pas si cette personne est vraiment sociopathe ou pas et d’autre part car il m’est impossible de savoir si vous avez quelque intérêt pour lui. Mais si c’est bel et bien un sociopathe, il y a des chances, oui.

      – Si oui, qu’a t’il a gagner de moi ?
      Du fait où je ne connais ni vous, ni lui, ni s’il est sociopathe ou pas, ni la situation, je ne peux pas répondre à cette question.

      – Peut-il crée des liens d’amitié sans qu’il y ai quelque chose de mal intentionné derrière ?
      Si c’est un sociopathe, c’est peu probable. Il y aura dans ce cas un intérêt pour lui, pour une manipulation futur éventuelle ou pour vous utiliser pour référence ou autre.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Lola says:

    Bonjour Cyril,

    Merci pour cet article. Je pense qu’il y a un truc qui ne tourne pas très rond avec l’homme que j’aime et peu à peu je prends conscience de certaines choses. Je cherche des réponses, je pense qu’il souffre d’une pathologie mais je ne suis pas psy et je ne suis pas dans sa tête, lui qui n’exprime jamais ses sentiments et qui fuit toute discussion …

    Je ne veux pas non plus mettre cet échec sur le compte d’une maladie et donc je me retrouve parfaitement dans votre article (en gros et si c’était moi qui déconnait, une chose comme ça est impossible …).

    Peut-être pouvez-vous m’éclairer.

    Cet homme est (sauf quelques cas dont je vais vous parler après) l’homme qui m’a le plus écoutée, l’homme qui s’occupe de moi qui me cuisine des plats qui me bichonne. Au début je lui ai raconté mes histoires, mon père tyrannique, mon ex méprisant et méchant. Lui m’a toujours dit être l’oreille confidente de ces femmes battues ou maltraitées psychologiquement car il est gentil. Et à l’époque oh oui qu’il était gentil … par contre il n’a jamais parlé de ses sentiments. J’ai mis ça sur le compte de son côté ours et j’ai même trouvé ça mignon car vu ses gestes envers moi, il ne pouvait qu’être amoureux de moi. Puis il m’a plus ou moins poussée à faire des choses en me convaincant et vu mon passé il est dur pour moi de dire non j’ai appris à m’adapter et dire oui pour faire plaisir.
    Cet homme c’est le charme incarné, bien que la première fois que je l’ai vu je me suis dit qu’il se la pétait un peu trop. Patron de sa boîte (plusieurs boites) il bosse seul et se dt “PDG”, il aime parler de ses voitures de course de ses aventures et ne me cache pas qu’il est un peu limite aux yeux de la loi (allusion à des comptes cachés, à de la mafia il aurait même été obligé de fuir un pays à cause de ça) mais il n’est jamais précis, il reste toujours dans le vague. Quand je li pose des questions il est un as pour ne pas y répondre. Il ne tient jamais en place, il voyage beaucoup, est un “casse cou”, vibre avec l’adrénaline, la vitesse, le sexe. Mais à côté de ça jamais un homme ne me rend aussi heureuse en sa présence. Au menu complicité, jeux ..
    Au début il me poussait dans mes projets et me soutenais allait dans mon sens. Maintenant à chaque fois que je dis quelque chose c’est comme si je disais n’importe quoi et ça va loin, si je critique quelqu’un il me dit que je suis trop critique alors que lui est à la limite raciste. Si je dis aimer telle musique il va me dire “bof” pour me contredire.

    Il y a un mois il m’ a frappée car je lui ai dit que je n’appréciait pas le regard d’un de ses amis sur moi; 3 mois avant il a donné un coup de pelle dans ma voiture car je voulais rentrer d’une soirée.Et là nous sommes dans un statut étrange. Il ne s’excuse pas mais en gros ne comprend pas pourquoi je reste après ce qu’il m’a fait. J’ai vu récemment qu’il était actif sur un site de rencontre. J’ai voulu lui en parler calmement mais il a retourné ça contre moi en me disant des choses du type “tu vois bien que je ne suis pas gentil avec toi tu devrais me quitter”. Bref, désolée c’est très long mais je cherche à comprendre et ne voudrais pas le juger en me trompant et en lui jettant la pierre car au final, l’idiote qui accepte c’est bien moi donc j’ai ma part de responsabilité. J’aimerais juste savoir sans être jugée sur mon acceptation du fait de mes sentiments si je suis tombée sur un plausible sociopathe ou si il reste quelque chose à sauver car je sais qu’il est dans une galère pro énorme et que cela joue sur ses nerfs, c’est peut-être passager, il n’a pas d’amis ni de famille dans le coin (de toute façon il ne s’entend pas avec sa famille) et je sers de punshing ball. Puis-je espérer un retour à la normal une fois ses soucis réglés ?

    Merci d’avance et merci pour votre article

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Lola,

      Avant tout, je ne peux pas faire un diagnostic sûr seulement basé sur les dires d’une tierce personne (vous, en l’occurrence), car il s’agit là d’un diagnostic lourd. Donc, prenez ma réponse avec un grain de sel, car je me trompe peut-être.

      Non, je ne suis pas sûr qu’il soit à vrai dire sociopathe, mais de toute évidence, il y a là une personnalité narcissique et oui, à la limite de la sociopathie.

      Mais cela ne change pas grand-chose par rapport à la réponse à votre question, car qu’il soit sociopathe ou narcissique, la réponse sera la même: non, vous ne pouvez pas espérer un retour à la normale (c’est-à-dire telle qu’elle était au début de votre relation). La phase de charme est passée et elle ne reviendra plus. Si, peut-être un court instant, histoire de vous faire revenir, histoire de vous rattraper, histoire de vous faire mordre à l’hameçon encore une fois, mais sinon, non. Cette période a maintenant disparu. Les choses vont continuer à empirer jusqu’à ce que vous le quittiez ou jusqu’à ce qu’il vous quitte.

      Si c’est lui qui rompt, il y a de fortes chances pour qu’il le fasse de façon à vous blesser un maximum. Vous aurez l’impression de ne pas avoir fait votre deuil. Pour cette raison, il est important que ce soit vous qui le quittiez afin de pouvoir, autant que possible, dire ou écrire ce que vous avez à dire.

      Donc oui, quittez-le, quittez-le au plus vite et le plus totalement possible. Coupez tout contact avec lui, quel qu’il soit. Prenez alors quelque temps seule afin de faire votre deuil et travaillez sur vous (éventuellement avec un thérapeute qui connaît ce problème si besoin).

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Joane says:

    Bonjour,
    J’ai vécu l’enfer avec une amie sociopathe avec laquelle j’ai habité en appartement.
    Je pourrais décrire les grandes lignes de ce qui s’est passé mais c’est inutile, car tout ce que vous avez écrit est la description parfaite de cette personne. Il n’y a aucun doute pour moi qu’elle est une sociopathe.

    À cette époque, je ne le savais pas. J’ai décidé de m’éloigner au final. J’ai perdu tout mes amis (qui étaient les siens aussi), mon travail, ma demeure, je n’avais plus rien. J’ai développé une maladie mentale et ça m’a prit 12 ans me remettre de cette relation. Le jour où je suis tombée sur un livre d’une femme qui explique sa sociopathie, j’ai finalement comprit.
    C’est très difficile de se reconstruire une vie, j’ai perdu mes amis d’autrefois, n’avait plus aucun repère. Je me suis relevée mais de peine et de misère.
    Au final, la leçon qu’on en tire est très précieuse:on ne se fait plus avoir de la sorte par après. On apprend à se respecter et à voir venir les gens dans leurs sournoiseries pour nous amadouer.
    Ça, c’est une superbe leçon et au bout du compte, je suis heureuse d’être maintenant plus avisée.
    Merci pour cet article, il reflète très bien la réalité de ce type de relation.

  • Ryma says:

    Bonjour Cyril;

    je trouve vos articles tres interessants et la question que je me pose est quelle est la source de ce mal en fin de compte, vous dites on nee sociopathe… c est donc genetique ? …y a t il des recherche genetiques qui ont demontre un gene different qui defini cette maladie mentale ? … je vais certainement commander le livre elever un sociopathe… mais vous tellement affirmatif sur le fait qu il n y ait aucune solution a ce mal…comment peut on etre aussi affirmatif en psychologie ?….

    Merci;
    Ryma

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Ryma,

      Pour l’instant, les recherches n’ont pas identifié un gène, mais plusieurs. Les choses ne sont pas toujours aussi simple en génétique. Ce n’est pas “une maladie – un gène”. Il est question de plusieurs gènes qui ne fonctionneraient pas comme il le faut. Pour l’instant, la recherche se poursuit dans ce domaine.

      Il est aussi aisé d’être affirmatif en psychologie qu’il l’est dans les autres sciences, en tous cas, dans cette affirmation: La sociopathie n’est pas une maladie, mais une structure de personnalité et pour l’instant, il n’y a aucune solution.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Celia says:

    Bonjour ,

    Je souhaiterais savoir si lorsque l’on remarque que notre compagnon est sociopate nous pouvons l’aidé à le sortir de cela ? Ou bien est ce que cela ne sert à rien ?

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Célia,

      Si votre compagnon est sociopathe, non, ni vous ne personne ne peuvent rien faire pour lui. Être sociopathe n’est pas à proprement parler une maladie dont on peut guérir. Il s’agit d’une structure de personnalité. On ne peut pas “guérir” de cette structure.

      Si vous êtes en relation avec un sociopathe, votre seule issue est d’en sortir. Il n’y a aucune amélioration ou changement possible.

      Voyez mon livre “Revivre après une relation toxique” (que vous trouverez ici: http://malka.fr/e/revivre) qui en dit bien plus sur le sujet et sur comment en sortir et s’en remettre.

      Bon courage,


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Milene says:

    Bonjour je me permet de me mettre en contact avec vous car je suis complètement désespérer et j’ai peur pour mon enfant et moi.quand j’ai lu votre article le père de mon enfant présente tous les signe plus la violence je l’ai quitté il a 2 ans j’ai changé de ville à cette époque j’étais enceinte je me cacher de lui. J’ai fait la bêtise de reprendre contact avec lui suite à de nombreuses arcelement téléphonique et que mon enfant puisse avoir un lient avec lui je ne sais pas comment je me suis retrouvé à renoué une relation avec lui le problème et qu’il as eu un comportement très douteux envers mon enfant je suis encore parti j’ai changer de ville il ce sert de notre enfant pour essayer d’avoir une emprise sur moi par exemple il ne l’a pas reconnu à la naissance il la. Reconnu juste 2 moi avant c’1 ans,il orthographié sont nom avec des faute d’orthographe puisque qu’il est simple. Comment il la reconnue j’ai pris un avocat nous somme entrain de monter un dossier pour le présenter devant le j.a.f. hier il m’a l’entrée via les réseaux sociaux qu’il savait ou j’étais depuis novembre et que la première fois que je suis partit il savais où j’étais,je commence à avoir sérieusement très peur je suis à bout psychologiquement et j’ai oublié de préciser que quand il y eu les acte de violence je n’est jamais déposer plainte.et depuis qu’il sais que je suis entraîné de monter un dossier auprès du j.a.f il se révèle de plus en plus et flirt avec la limite de la légalité avec son arcelement.bref si vous pouvez me conseiller pour le sortir de ma vie ou du moins calmer sont obsetion qu’il a. Car cette fois je crains pour ma vie

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Milene,

      La situation est compliquée, en effet, car si votre ex-compagnon est bel et bien sociopathe, il ne craint pas grand chose. Le sociopathe ne connait pas la peur et c’est pour cela qu’il peut facilement dire ou faire certaines choses sans crainte des retombées. Qu’elles soient légales ou pas.

      La première chose à faire est de totalement couper les ponts, mais cela n’est pas vraiment possible dans votre situation car vu qu’il est le père de l’enfant, il a légalement le droit de le voir à intervalle régulier à moins que le juge des affaires familiale en décide autrement, bien entendu.

      Il est dommage que vous n’ayez pas déposé plainte ou au moins des mains courantes afin de prouver le harcèlement. Je suppose qu’il est encore temps de le faire: Si les menaces sont faites par écrit (textos, mails, facebook ou autre), vous pouvez déposer plainte ou main courante.

      Sinon, à part couper tous les ponts, vraiment tous: changer de numéro de téléphone, d’adresse, le bloquer sur Facebook et autre et espérer qu’il laisse tomber, il n’y a pas grand chose à faire. Après, c’est aux juges, à la police et à l’avocat de bosser.

      Tant que l’affaire est en cours, il va essayer de vous harceler. Ça ne commencera *éventuellement* à se calmer lorsque tout ça sera fini: Lorsque le juge aura donné son verdict et lorsque les choses deviennent une habitude. Il trouvera alors une autre cible.

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

  • Yael says:

    Bonjour Cyril et bravo pour vos brillantes interventions. Un pervers narcissique et un sociopathe, est-ce la même chose ou y a-t-il une petite différence ? Merci pour votre aide.

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Yael,

      Merci pour votre commentaire. Je suis heureux que vous aimiez mon travail.

      Non, il n’y a absolument aucune différence entre un sociopathe, un psychopathe ou un pervers narcissique. Ces trois mots sont synonymes. J’ai écrit un petit billet sur le sujet qui vous en dit plus. Vous le trouverez ici: http://malka.fr/1963/

      Bonne lecture.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur Google+ => https://plus.google.com/+CyrilMalka

  • laura says:

    Bonjour,
    En fait, j’ai peur d’être une sociopathe. Je vis une relation assez affreuse avec le père de mes enfants et lorsque je lui explique comment je me sens par rapport à ce qu’il me fait endurer il me repond que je lui fait vivre la même chose. Et vice versa lorqu’il se plaind de moi, je vois exactement ce qu’il veut dire puisqu’il me fait vivre la même chose. Je ne sais pas s’il me ment ou pas mais ce qui est sur c’est qu’il me fait douter de ma santé mentale..

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Laura,

      Vous n’êtes sûrement pas sociopathe. Si vous l’étiez, vous n’auriez pas peur de l’être. Par contre, il est très normal qu’un sociopathe vous accuse de lui faire ce qu’il vous fait. Donc vous êtes le plus probablement manipulée en ce moment.

      Je vous conseille fortement mon livre “Revivre après une relation toxique” que vous pouvez trouver sur amazon: http://malka.fr/e/revivre

      Vous y trouverez une description précise de ce genre de relation et que faire pour s’en sortir.

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur Google+ => https://plus.google.com/+CyrilMalka

  • Adeline says:

    Bonjour, Est ce possible qu un sociopathe finisse par se suicider?

  • Arno says:

    Bonjour Cyril,

    Je sors d’une relation toxique. J’ai regardé votre vidéos sur les sociopaths et celle d’après la relation, c’est exactement mon vécu.
    Cependant, je ne crois pas que mon ex petite amie soit sociopathe même si ses effets produits sur moi sont les mêmes.
    Je la pense plutôt borderline, pourriez vous m’indiquer la différence est borderline et sociopathe.
    C’est assez flou et je ressens le besoin de savoir à quels troubles j’ai eu à faire.

    Merci

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Arno,

      Avant tout, je me suis permis de déplacer votre commentaire de la rubrique “Courrier des lecteurs” à un commentaire à l’article “Fréquenter un sociopathe”, je le trouve mieux placé, là.

      Ensuite: Borderline est tout à fait différent de sociopathe. Ça n’a pour ainsi dire rien à voir. Un borderline est appelé ainsi car entre la névrose et la psychose. Il y a régulièrement des épisodes psychotiques où le sujet perd le sens de la réalité totalement et peut entrer dans des phases paranoïaques.

      Bref, c’est toute une autre personnalité et il faudrait tout un article (ou une vidéo) pour en parler. J’ai fait un podcast sur le sujet il y a quelques années. Il s’appelle: États Limites (Borderline) et vous pouvez le trouver dans les archives de mes podcasts, ici: http://malka.fr/podcasts-archives/


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur Google+ => https://plus.google.com/+CyrilMalka

  • Lisa says:

    Bonjour , j’ai recement appris des faits sur mon ex petit ami dont je suis toujours eprise, des faits vraiment etranges , sales et sadiques . Cette vérité ressortant il demande a me voire m’offrant la faveur d’etre “lune des seule perqonne qu’il veuille voire” de l’apaiser et l’inverser comme il dit .
    Je ne sais pas s’il se rend compte de ce que je sais veritablement sur lui quand j’ai moi même tendance a l’oublier et que je suis tout bonnement incapable de faire le lien entre sa personne et ce que j’en sais .
    J’ai fait des recherches le mot qui en est ressorti est “sociopathe ” je me pose enormement de question ,je voudrais l’aider si possible mais egalement savoir si il représente un danger…
    Merci bien
    Lisa

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Lisa,

      Si votre ex petit ami est bel et bien sociopathe, non, vous ne pouvez rien faire pour l’aider. On ne peut pas changer un sociopathe, on ne peut pas traiter un sociopathe. C’est une structure de personnalité et non une maladie. Donc il est parfaitement impossible de faire quoi que ce soit pour l’aider ou le faire changer.

      Est-ce qu’il représente un danger? Oui. Certains sociopathes font dans la violence physique, d’autres moins. Mais ils font tous dans la violence psychologique. On ne se tire pas sans blessure d’une telle relation.

      J’ai fait quelques vidéos YouTube sur le sujet, essayez d’aller y jeter un oeil.

      Vous trouverez une série de deux vidéos sur “Après une relation toxique”. la première est ici: https://youtu.be/XRLuDkTGtAE et je suppose que vous verrez la deuxième sur la même page.

      Bon courage.


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici => http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur Google+ => https://plus.google.com/+CyrilMalka

  • josephine says:

    Bonjour Cyril

    La lecture de vos articles m’a fait froid dans le dos . Et ma question est toute simple , comment diagnostiquer un sociopathe si ce n’est à travers le prisme de sa propre perception ? Peut il être confondu avec une personne autiste asperger très narcissique ?
    Je vis depuis 15 ans avec le père de mes enfants . Je reconnais en lui un à un tous les éléments que vous avez décrits : très haute estime de sa personne , absence d’émotion si ce n’est la colère, absence de peur , collecte d’informations, mensonges, réussite professionnelle, ne supporte aucune contrainte,n’envisage pas l’echec, ne comprend pas l’ironie ou le second degré, absence totale d’empathie, jamais de remise en question sur ces actes, pas de remords, , c’est une personne qui ne rentre jamais dans la sphère émotionnelle intime, elle est mal à l’aise avec l’intimité, elle ne vous regarde pas dans les yeux par exemple etc…
    Il vit beaucoup dans la représentation , est aimé de tous , peut se présenter comme charmant . Il ne sait pas lire les émotions des autres et les apprend pour les imiter afin d’être accepté .
    Il n’y a jamais eu entre nous de lune de miel du début comme j’ai pu lire dans vos articles . Nous nous portions un intérêt mutuel , je crois qu’il a aimé ce que je représentais mes valeurs , mes amis et ma façon de vivre , .je crois qu’il voulait absorber tout ceci pour le mettre à son profit. De mon côté j’étais intéressée par son profil différent de tout ce que je connaissais , c’est une personne brillante, j’ai pensé que de nos différences nous pouvions être en harmonie et complémentaires. Je sortais d’une relation fusionnelle et elle représentait tout l’opposé .
    J’ai vu depuis le début que nous étions différents et que quelques chose clochait , je voulais l’aider à aller mieux et me disais qu’avec le temps j’allais y arriver .
    Mes proches ont trouvé que je changeais mentalement physiquement et ont vu une différence dans ma personnalité . Moi, je n’ai pas eu cette impression qu’il m’avait changé . Aujourd’hui je porte un regard froid et analytique sur cette histoire parce que je suis en train de me poser des questions sur moi même. Je suis épuisée et je sais marge tout qu’il va me falloir autant d’énergie si je décide de partir ou de rester . Je me dis qu’il faut être 2 pour accepter cette situation et que donc je dois y trouver mon compte et je ne sais pas en quoi. . Nous avons 2 enfants dont il s’occupe bien physiquement quand il le peut mais je ne vois que très peu d’affect avec eux . .. Est il sociopathe ou autiste ? Pourquoi je reste comme un saint Bernard ? Merci d’avoir lu ce long post
    Amicalement
    Joséphine

  • >