Comment détecter les mensonges ?

Menteur

(06/11-2014) – Il est assez difficile de me mentir. Bien sûr, c’est faisable. Tout est faisable ! Mais très souvent je pénètre les mensonges.

On m’a de temps à autre demandé (pas moins mes enfants) comment je faisais. Il y a des méthodes, qui d’ailleurs sont utilisées par la police et qui peuvent vous aider à y voir plus clair. Ce sont ces méthodes que nous allons voir dans cet article.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

Avant tout, sachez que pour certaines personnes, le mensonge est devenu réalité.

En gros, ces personnes croient à leurs propres mensonges et pour cette raison, certains de ces signes peuvent ne pas être là, pour la bonne raison que dans son esprit, cette personne ne ment pas.

Le texte qui suit est surtout conçu pour voir le mensonge chez une personne qui n’est pas menteuse pathologique.

Les signes qui indiquent qu’on est en train de vous mentir

  • La personne qui ment extériorise moins, donc vous verrez que les mouvements physiques (mains et bras) sont beaucoup moindres qu’en temps normal et que très souvent les mouvements des bras seront dirigés vers le corps de cette personne et non vers l’extérieur.

     

  • La personne qui ment évitera de vous regarder dans les yeux.
     
  • La personne qui ment touchera, éventuellement nerveusement, son visage, sa gorge et sa bouche. Elle se grattera le nez ou derrière les oreilles. Il y a peu de chances pour qu’elle touche sa poitrine ou son cœur avec une main ouverte.
     
  • Les mouvements émotionnels sont décalés, car la personne qui ment est obligée de réfléchir aux émotions que celle-ci doit laisser paraître. Pour cette raison, il y a un petit délai avant que l’émotion ne soit exprimée, celle-ci reste « en route » plus longtemps qu’elle ne le devrait et stoppe tout d’un coup. Ceci, car l’émotion est calculée.
     
  • Le délai de temps entre les mouvements et les mots, ce qui est dit et ce qui se fait, est décalé par rapport au même délai chez une personne qui ne ment pas. Si, par exemple, vous donnez la toute dernière expansion de World of Warcraft à votre conjoint, et que celui-ci en est heureux, il dira par exemple : Waow! super! et il sourira. Il sourira après avoir dit « Waow! Super! » La personne qui ment sourira en même temps qu’elle dira : « Waow! Super! »
     
  • Souvent, les mouvements et les expressions ne vont pas tout à fait de paire (avant que la personne ne réagisse et change cela bien sûr). Cela pourra être de dire « Waow! Super! » tout en fronçant les sourcils.
     
  • Les expressions du visage sont souvent limitées aux mouvements de la bouche lorsque quelqu’un ment. Par exemple, lorsque quelqu’un sourit, on ne voit pas le sourire que dans la bouche, mais les joues, les yeux, les mâchoires, le front, etc. Mais si c’est un sourire commercial ou un mensonge, seule la bouche sourira.
  • 201107071305.jpg

     

    Comment Détecter les Mensonges
    Apprenez à détecter les mensonges dans cette formation vidéo (à télécharger) de trois heures.
    Prix: €25.00

  • Une personne qui ment se comportera de façon défensive. Une innocente ira plus souvent à l’offensive.
     
  • Un menteur n’aime pas être face à la personne qui le questionne et tournera la tête ou le corps de façon à ne plus être de face. Une fuite, dira-t-on.
     
  • Un menteur pourra, inconsciemment, placer des objets (livre, verre, cuiller, etc.) entre lui-même et la personne qui le questionne.
     
  • Le menteur reprendra souvent vos mots afin de composer sa réponse. C’est-à-dire que lorsque vous lui demanderez : — As-tu pris le billet de cinq euros qui étaient dans mon sac ? le menteur répondra : — Non, je n’ai pas pris le billet de cinq euros qui étaient dans ton sac. Une façon de donner plus de poids à ses propos.
     
  • Le menteur parlera plus que naturellement, tout en ajoutant des détails qui ne sont pas nécessaires pour la compréhension afin de vous convaincre. Ils n’aiment pas les pauses dans une conversation.
     
  • De même, les mots ne sont pas prononcés très clairement et vous entendrez des erreurs flagrantes de syntaxe ou de grammaire.
     
  • Les menteurs évitent de mentir en ne disant rien de direct. C’est-à-dire qu’ils se contenteront de répondre à vos questions plutôt que de nier directement.
     
  • Ceux-ci utiliseront l’humour (sarcasme ou ironie) afin d’éviter le sujet qui les gêne.
     
  • Le menteur risque d’oublier des pronoms en parlant, car il est concentré sur le fond de ce qu’il doit dire. De plus, il parlera souvent d’un ton plus monotone. Si vous alternez les questions vous remarquerez que les réponses honnêtes ont plus de variations que celles sur lesquelles il vous ment.
     
  • Si vous soupçonnez quelqu’un de vous mentir, changez de conversation tout d’un coup. Le menteur vous suivra dans ce sujet, tout content de parler d’autre chose. La personne innocente sera déstabilisée par le changement de sujet et voudra essayer d’y revenir.

N’oubliez pas de ne pas vous contenter de suivre cette liste à la lettre. Comparez ces comportements aux comportements de base de cette personne.

Pour en savoir encore plus, voyez le texte: Mensonges et direction du regard ici et voyez notre formation vidéo de trois heures ici. (Cyril Malka)

© 2008 – 2014 – Malka

Partagez ici

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: