Des préjugés raciaux chez les nourrissons

(18/04-2017) - D'après deux études menées par des chercheurs à l'université de Toronto et leurs collaborateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Chine, les nourrissons qui ont entre six et neuf mois présentent des préjugés raciaux.

More...

Dans la première étude, on a constaté que les nourrissons associaient les visages de leur propre race à de la musique joyeuse et les autres races à de la musique triste.

Dans la seconde étude, on a pu constater que les nourrissons font plus confiance aux informations données par un adulte de leur propre race plutôt que par un adulte d'une autre race.Dans les deux études, les nourrissons de moins de six mois n'ont pas fait ces différences.

Le docteur Kang Lee, auteur principal de cette étude, explique que les résultats de ces études sont importants pour plusieurs raisons. D'une part, cela prouve que les préjugés raciaux commencent bien avant la maternelle comme on le croyait jusqu'ici.

D'autre part, on a tendance à penser que lorsque quelqu'un a des préjugés raciaux, ceux-ci viennent d'une expérience négative avec quelqu'un de race différente. Mais ces résultats suggèrent que les préjugés raciaux émergent même sans qu'on ait eu d'expérience avec d'autres races.

D'après le docteur Lee, cela viendrait de ce que les nourrissons sont entourés de visages de leur propre race. Et que cela pourrait mener à des préjugés raciaux plus tard dans la vie.

Toujours d'après Lee, un résultat important est que les nourrissons apprennent plus facilement des personnes auxquelles ils sont le plus exposés. Les parents soucieux d'éviter que leurs enfants aient des préjugés raciaux pourraient présenter leurs enfants dès leur plus jeune âge à une grande variété de races différente. (Cyril Malka)

(Ci-dessous: Le docteur Lee parle de ses résultats en vidéo)

Partagez ici

Cliquez ici pour faire un commentaire ou poser une question

Leave a Reply: