Et si la femme trompée était en fait la gagnante ?

(03/05-2016) - D'après une nouvelle étude, les femmes qui ont été trompées et abandonnées se tirent le plus souvent bien mieux d'affaire qu'on pourrait le croire et récoltent un bon jugement pour ce qui est des rencontres et de la vie en général.

Par contre, "l'autre femme" va devoir faire face à une route longue et difficile, car il va lui falloir travailler avec un partenaire qui s'est déjà montré malhonnête et infidèle.

Il y a eu plusieurs études sur l'effet produit par l'abandon dans une rupture. Mais cela a toujours été des études basées sur le court terme. Pour la première fois, les chercheurs de l'université de Binghamton et du University College London ont observé les conséquences de l'abandon par un partenaire sur le long terme. Les chercheurs ont questionné 5 705 participants dans 96 différents pays. Il s'agit là de l'étude la plus large qui ait été menée dans ce domaine.

Et les résultats mènent à penser que la leçon apprise par cette rupture apporte beaucoup.La thèse avancée par les chercheurs est que la femme qui "perd" son partenaire qui part pour une autre femme va passer au travers d'une période de chagrin et lors de laquelle elle se sentira trahie, mais elle va en tirer une expérience. Une intelligence de l'accouplement qui fait qu'elle pourra plus facilement détecter les signes qui pourraient signaler ces tendances dans d'autres mâles. Donc, en fin de compte, elle y gagne.

Pour ce qui est de "l'autre femme", c'est plutôt l'inverse. Oui, elle gagne le mâle en premier lieu, mais elle est maintenant dans une relation avec un partenaire qui a un passé de tromperie, et peut-être aussi d'infidélité ce qui fait qu'à long terme, elle "y perd".

Il s'agit peut-être ici d'une évolution de l'espèce. Si les humains ont appris à rechercher le couple et à le maintenir, il (ou surtout 'elle' le cas échéant, car l'étude était sur les femmes) apprend également quelles leçons tirer d'une rupture et comment s'y adapter. Ce qui est une bonne chose, car d'après les statistiques, plus de 85% d'entre nous seront victimes d'une rupture.

Mais quelle leçon peut-on tirer de l'infidélité?

Apparemment, beaucoup de choses: Entre autres qu'on n'est pas seul avec ce soucis, qu'on peut trouver de l'aide, qu'on apprend à s'y adapter et qu'on développe son sens critique et à faire de meilleurs choix. (Cyril Malka)

Partagez ici

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: