Sept raisons pour lesquelles une relation à distance est perdante

(12/01-2015) - En fait, cet article a vu le jour parce qu'une lectrice, Jessica, m'a posé la question suivante dans "Le courrier des lecteurs" :

Bonjour, pensez-vous qu’une relation (amoureuse comme purement sexuelle) à distance est possible et vivable pour les deux individus? Est-ce qu’elle peut tenir sur la durée?

J'ai commencé à répondre plusieurs fois, mais la réponse devenait relativement longue. Un peu trop longue pour un courrier. J'ai donc choisi d'écrire un article sur le sujet.

Lorsque nous parlons d'une relation à distance, dans ce cas, je comprends cela non pas comme une relation qui, pour un certain temps (mutation ou études) doit être à distance, mais d'une relation où les deux parties se sont connues à distance, sont tombées amoureuses l'une de l'autre à distance et n'ont pas de possibilité de se réunir physiquement. Donc une relation à distance "pour toujours", ou en tous cas, pour une période indéterminée.

La réponse courte à cette question est : non, il y a de fortes chances pour qu'une telle relation ne tienne pas dans la durée et qu'elle devienne invivable pour l'un ou l'autre, sinon les deux. J'ai choisi ici sept points importants qui expliquent pourquoi.

More...

Sept raisons

Seule
  1. Ce n'est pas une vraie relation
    Les relations à distance ne sont pas de vraies relations. Elles sont des fabrications de relations, car ce qu'on partage n'existe que dans le monde virtuel. On ne partage rien "pour de vrai". On peut vouloir croire que l'on est en train de vivre quelque chose de vrai et quelque chose qui aura peut-être un futur un jour, mais il n'en est rien. En réalité c'est un leurre qui ressemble à une relation, mais ce n'est pas une vraie relation. Les mails, Skype, les chats ne sont qu'une façade.
  2. Les mots perdent leur sens avec le temps
    Les mots ne sont rien sans action pour les soutenir. Ils restent à l'état de bulles de savon, car ils ne sont pas suivis d'actions concrètes, quelles qu'elles soient. Les mots ne peuvent pas montrer à l'autre ce qu'on ressent. Les deux amoureux vont s'envoyer de longs, mais, de plus en plus longs à un moment donné jusqu'au moment où ils vont se rendre compte que ces mots ne peuvent pas remplir l'espace physique vide à ses côtés. On peut écrire "je t'aime" souvent et beaucoup, mais après un certain temps, ça devient un tas de lettres mis à côté l'une de l'autre et dénué de sens.
  3. Cela en demande trop
    Les amis, les copains, la famille peuvent demander régulièrement : "mais comment sais-tu qu'il/qu'elle t'est fidèle?" La réponse type est généralement quelque chose du genre "Bah, j'le sais. Je lui fais confiance". Et on explique que le contact physique n'est pas un must que cela demande de la patience, mais que ça vaut le coup.

    Oui, il est bon d'avoir de la patience pour les relations à distance qui ont une durée déterminée. Mais pour une relation qui risque de continuer comme ça pendant des années, la patience ne sert pas à grand-chose. Patience pour quoi? Pour quel but?

    Cette relation demande beaucoup de force de caractère et beaucoup de sacrifices, mais n'apporte pas grand-chose au final.
  4. On perd la connexion avec la réalité
    Oui, on peut avoir Skype allumé toute la journée et il est aisé aujourd'hui, avec une tablette ou un smartphone de se promener avec son chéri ou avec sa chérie et de lui parler. On peut partager des expériences et parler ensemble. C'est exact. On peut même manger ensemble si le coeur y est. Il suffit de manger près de son portable et on peut également se coucher à côté de son portable, de sa tablette ou de son téléphone. Se faire la bise bonne nuit et bonjour.

    Mais n'est-ce pas là perdre contact avec la réalité et le monde autour de soi pour favoriser une relation virtuelle?

    Oui, bien entendu, de cette façon, on tire le meilleur possible de cette relation virtuelle, mais au risque que le monde aux environs perde de sa valeur et son intérêt.
  5. On fatigue
    La relation à distance pose un risque. C'est un risque que certaines personnes prennent en s'imaginant que les choses vont bien se résoudre. Mais que faire? La personne qu'on aime se trouve à un tout autre point du globe. Puisqu'on s'aime, on reste dans la relation.

    Au début, on supporte bien la situation, on est même très heureux, car on pense pouvoir gérer les problèmes au fur et à mesure. Et en fait, la plupart du temps, les choses se passent bien. Mais dans ce cas, ce qui ne vous tue pas ne vous rend pas plus fort. Encore une fois, c'est un chemin sans issue qui, à la longue, fatigue.

    On fatigue de devoir écrire de longs mails, on fatigue d'alterner les sessions Skype. On fatigue de cette routine des "tu me manques" à la fin de chaque session.

    Oui, on s'endort en regardant l'écran, mais au réveil, la place à côté, dans le lit, est toujours vide.
  6. On est malheureux
    On est toujours seul sans jamais être deux. Pas pour de vrai. On peut toucher l'écran du portable, mais ce n'est pas sa peau. Il n'en émane aucune chaleur.

    On ne peut pas entendre les battements de son coeur, on ne peut pas sentir la chaleur de sa main. On ne ressent pas la tiédeur de son souffle ou l'effleurement de ses lèvres. En fait, on se sent malheureux de ne pas pouvoir s'approcher plus.

    Et toute relation qui rend malheureux n'a pas lieu d'être. Ce n'est ni bon ni sain.
  7. Ça ne vaut pas le coup
    J'ai gardé cette raison pour la fin, car c'est aussi une forme de conclusion.

    Mais vraiment, ça ne vaut pas le coup de garder une relation envers et contre tout si cette relation est sans issues. Pourquoi rater ce qui se passe autour de soi pour un monde virtuel?

    Pourquoi passer à côté de la relation, réelle, qui elle pourra vous rendre heureux pour quelques pixels sur un écran, quelques mots doux et une idée que peut-être, ça va marcher?

    Pourquoi ne pas tourner le regard vers la réalité? Pourquoi prendre le risque de rater l'homme, la femme de votre vie?

Pour conclure

Cyril et Britt - Première rencontre - 1997

J'ai connu ma femme à distance. À cette époque, c'est un fait, il n'y avait ni Skype, ni vidéo. Internet n'était pas vraiment encore commercial et nous communiquions à distance par ordinateur au travers d'un réseau appelé FidoNet.

Les téléphones portables étaient tout nouveaux, la batterie tenait 20 minutes et mon portable, s'il pouvait montrer des SMS ne pouvait pas en envoyer.

Pendant plusieurs mois, nous avons communiqué par FidoNet, puis par e-mail. Mais nous habitions à 500 km l'un de l'autre. Nous étions chacun sur notre île. J'habitais Odense, sur l'île de Fionie (au Danemark) et ma future femme habitait alors Roskilde, sur l'île de Zeeland (sur laquelle se trouve Copenhague).

Nous nous sommes rencontrés dans un groupe de discussion sur la religion, puis sur la psychologie et autres, puis nous avons commencé à parler en privé, puis ça s'est développé.

Nous nous sommes déclaré notre amour en ligne, le 7 mars et nous nous sommes vus la première fois "pour de vrai" le 24 mars de la même année.

Si notre relation avait donné signe de rester une relation virtuelle, si nous avions été plus loin l'un de l'autre, nous n'aurions pas tenu le coup. Il faut beaucoup d'autres choses dans une relation. Il faut pouvoir mettre ses bras l'un autour de l'autre lors des coups durs et il faut pouvoir l'embrasser sur le front pour consoler. Il y a une foule d'autres choses en plus que de pouvoir se voir, s'entendre et se parler.

La vie à deux, la relation, c'est plus que ça. Bien plus.

Donc, pour répondre à la question posée, vue depuis mon expérience personnelle et mes connaissances professionnelles : Non, une relation exclusivement à distance est usante, fatigante et handicapante. Mieux vaut appuyer sur le bouton "éteindre" et voir dehors ce qui se passe.

Il y a tant de choses à voir et à faire... Toute une vie, en somme! (Cyril Malka)

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien
Partagez ici
  • J’aime votre article, mais je ne suis pas tout à fait en accord. D’abords, la raison numéro 3 n’est pas seulement une question lors des relations à distance. Il y a le risque d’infidélité dans les relations fixes aussi.

    En plus, il faut bien avouer que beaucoup de gens ont pris une décision après soit une divorce ou après autre rupture de relation – la mort d’un partenaire. Il ne vaut pas le coup d’essayer une relation fixe avec une personne qui est très différent par rapport à soi meme. Si on se rencontre seulement lorsqu’on a vraiment envie de partager du temps, c’est une situation win-win pour les deux.

    En fait, c’est la différence entre la religion et la biologie. Pardonnez-moi, mais il y a bien des raisons pour lesquelles beaucoup de gens ont choisi la relation souvent connue comme “Living alone together”…

    Les enfants peuvent aussi se rencontrer sur base neutrale si c’est seulement de temps en temps qu’ils se rencontrent chez l’un ou chez l’autre.

    Dans un monde idéal, il y a beaucoup de bonnes choses à dire sur les relations traditionelles, mais ce n’est pas impossible si les deux – homme et femme – sont satisfair avec ce choix.

    🙂

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Henrik,

      Je n’ai jamais écrit que certaines des raisons pour lesquelles une relation à distance ne pouvait pas exister dans le temps n’étaient valables que pour les relations à distance. Le sujet de ce texte est la relation à distance et pourquoi celle-ci ne fonctionnera pas et, même si l’infidélité est un risque dans beaucoup de relation, cela n’exclut pas que ce soit un risque également dans une relation à distance et que ce risque soit plus important que dans une relation proche.

      Oui, bien des gens ont décidé de ne pas avoir de relation fixe. Mais dans ce cas, il ne s’agit pas de relation à distance, puisque ce n’est pas une relation fixe. Si on rencontre ses enfants sur une base neutre après un divorce, ce n’est pas non plus une relation puisqu’on est divorcé. On n’est donc plus en relation.

      Ce texte ne traite pas de la relation à quelques centaines de kilomètres ou une relation dans laquelle on peut se voir de temps à autre. Ça, c’est une tout autre problématique que je traiterais peut-être un autre jour. Il s’agit ici des relations à distance, c’est-à-dire de couples qui s’aiment et qui ont une relation même s’ils sont à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. Ils ne se rencontreront probablement jamais. Ils ne sont pas ensemble physiquement parce qu’ils ne peuvent pas être ensemble. Non pas parce qu’ils ne veulent pas être ensemble.

      Et à la question : Est-ce qu’une telle relation peut tenir le coup, la réponse est donc “le plus probablement, non.”


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici =>http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • Merci beaucoup pour la clarification. Je suis désolé d’avoir mal compris le sujet, et je vous remercie pour l’explication. 🙂

  • >