La première fois qu’elle a pleuré, j’ai paniqué !

Rita, photo lors d'une interview

Elle s'appelle Rita et elle était ma première patiente.

Rita, de plus de dix ans mon aînée, est née aveugle. Très jeune, elle a été placée dans un orphelinat religieux, car ses parents ne voulaient pas l'élever. Outre des règles très strictes d'un extrême sadisme, les enfants étaient forcés à manger, ils vivaient sous une menace quasi constante, ils étaient châtiés dans les règles de l'art et en règle générale maltraités. On aurait pu croire que leur cécité était de leur faute.

La jeunesse de Rita ne s'est pas mieux passée et après plusieurs internements en psychiatriques, elle s'est retrouvée affublée de différents diagnostics allant de la paranoïa à la schizophrénie en passant par le borderline (États Limites).

Ces différents maux ont été traités à coup d'électrochocs, de bains glaciaux, de Valium à tire-larigot (c'était tout nouveau), d'amphétamine, de choc d’insuline et une foule d'autres méthodes aussi expérimentales qu'inefficaces.

More...

Lors d'un de ses internements, elle a rencontré un Témoin de Jéhovah qui lui a fait miroiter un futur sur une terre devenue un paradis. Elle recouvrirait la vue, elle sera heureuse, pourra caresser des lions et vivre sans maladies, sans handicaps... Bref, le bonheur.

Rita est donc devenue Témoin de Jéhovah.

Mais avant de pouvoir accéder au paradis, il lui a fallu vivre un enfer dans la secte. Dans sa congrégation, une fois qu'elle eut été baptisée et que les heures passées avec elle ne comptaient plus sur les rapports (comme heures de 'proclamation'), elle n'était qu'un problème.

Elle s'est mariée avec un homme abusif, suicidaire, qui a fait plusieurs tentatives de suicide et qui a accusé Rita d'en être la raison.

Ne pouvant pas divorcer, elle a prétendu avoir un amant afin de se faire expulser de la secte.

Elle a trouvé un thérapeute pour essayer de se remettre d'aplomb.

L'homme, Torben Edward, était un charlatan que j'avais fait juger comme tel deux ou trois ans avant ma rencontre avec Rita. Il avait abusé sexuellement de mon ex-femme et d’autres élèves lors de prétendus stages.

Il a bien entendu abusé de Rita, psychologiquement, sexuellement et financièrement.

Lorsque j'ai rencontré Rita, c'était dans une salle où je tenais une conférence sur la structure psychologique sectaire. Elle s'était assise au piano et jouait un air mélancolique. Nous avons un peu parlé.

Après que j'ai tenu ma conférence, elle s'était sentie touchée en plein par la description et voulait commencer en thérapie.

Si j’avais suivi les règles, la vie de Rita aurait été bien différente aujourd’hui !

Cyril, dans une interview - 1994

Suivre les règles ?

À l'époque, j'étais psychanalyste (même si j'étais directif et actif lors des sessions, je ne suis devenu cognitif que plus tard), et Rita, je n'aurais pas dû y toucher.

Car en effet : Elle était institutionnalisée (elle ne gagnait pas sa vie, elle n'était pas autonome), elle était sous médicaments -- une liste longue comme ça. Elle en avait pour se calmer, pour s'endormir, pour se réveiller, pour garder la nourriture (sinon elle vomissait tout).

Elle ne savait pas si elle vivait de jour ou de nuit, elle n'osait pas sortir (ou très très peu) et ne pouvait pas suivre un traitement, elle avait plusieurs diagnostics qui indiquaient une psychose, elle avait plusieurs personnalités entre lesquelles elle jonglait lorsqu'elle rencontrait des problèmes.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

À l'époque, j'étais psychanalyste (même si j'étais directif et actif lors des sessions, je ne suis devenu cognitif que plus tard), et Rita, je n'aurais pas dû y toucher.

Car en effet : Elle était institutionnalisée (elle ne gagnait pas sa vie, elle n'était pas autonome), elle était sous médicaments -- une liste longue comme ça. Elle en avait pour se calmer, pour s'endormir, pour se réveiller, pour garder la nourriture (sinon elle vomissait tout).

Elle ne savait pas si elle vivait de jour ou de nuit, elle n'osait pas sortir (ou très très peu) et ne pouvait pas suivre un traitement, elle avait plusieurs diagnostics qui indiquaient une psychose, elle avait plusieurs personnalités entre lesquelles elle jonglait lorsqu'elle rencontrait des problèmes.

Des fois, elle se prenait pour le comte de Monte-Cristo, d'autres fois pour une artiste, ou une princesse...

En bref, ce n’était pas une cliente à prendre en thérapie pour un psychanalyste.Mais quelque part, je ressentais, quelque part au fond de moi, que je pourrais l'aider. Non, ce n'était rien de précis. Ce n'était rien de bien fondé. Juste une intuition très forte. Je pensais pouvoir l’aider (je n’en étais pas sûr), mais surtout, je voulais l’aider. Je voulais, en tous cas, faire mon possible.

Je l'ai donc prise en thérapie.Rita n’osait pas sortir. Elle ne se déplaçait pas, donc j’allais chez elle. Je passais une bonne heure aller et une bonne heure retour pour les consultations.

C'est arrivé à la deuxième séance. À un moment donné, alors qu'elle parlait, j'ai trouvé une association importante et je lui ai dit.

Elle a sursauté.

- Oui! Oui! Exactement! a-t-elle dit en explosant en sanglots en même temps.

Du coup, c'est moi qui ai sursauté. De peur, d'une part, car je ne m'attendais franchement pas à ce que ça ait cet effet sur elle, puis un peu de panique.

J'ai regardé ma montre d'un air nerveux : la séance devait finir dans deux minutes. Je n'aurais jamais le temps d'arrêter ces larmes à temps. Je ne pouvais pas non plus la laisser dans cet état là.

Heureusement que Rita était aveugle et ne pouvait pas me voir. Je devais avoir l'air fin à ce moment, totalement en panique.

Après une minute de silence qu'on aurait pu prendre pour un silence professionnel, je me suis dit que je resterai le temps nécessaire à ce qu'elle aille un peu mieux avant de repartir. Je ne pouvais décemment pas la laisser dans cet état.

Oui, c’est vrai, ce n’est pas professionnel, vu avec les lunettes de psy, mais le bien-être de mes patients m’est important.

En fait, si ce genre de chose était arrivé aujourd'hui, j'aurais pu envoyer un texto, un message Skype ou un mail à mon psy. Un truc du genre : Patient en pleurs. Deux minutes avant fin. J'fais quoi maintenant?

Ce n’était pas possible à cette époque, mais aujourd’hui, ça l’est !

C'est le genre de conseil, de trucs, d'astuces que je retransmets dans ma formation à distance de Coach de Vie Rationnelle.

C’est une formation que j’aie conçu afin d’aider le coach à éviter les problèmes typiques qu’un coach ou thérapeute peut rencontrer.

Il y a bien entendu une formation sur les théories de la psychologie et du coaching, il s’agit du premier module, mais aussi tout un module pour vous aider à éviter les écueils que vous pourrez rencontrer sur votre chemin.

Non, vous n'avez pas besoin d'être déjà bien dans les théories. Non, vous n'avez pas besoin d'avoir de l'expérience. Tout simplement parce que nous tous, qui que nous soyons, avons commencé un jour. Nous avons tous eu les jetons la (ou les) première fois. Nous avons tous vécu des moments où nous nous sommes dit: "Meeeeerde! Je fais quoi, maintenant".

Ce sont des situations vécues par la plupart des coachs, la plupart des thérapeutes. Mais on n’est pas obligé de passer par là !

Dans la formation Coach de Vie Rationnelle, vous pouvez constamment et à tout moment poser vos questions et avoir un soutien.

La formation bat son plein en ce moment.

Le module de base est fini et nous sommes en train de commencer le module avancé.

Vous pouvez voir une vidéo du contenu du module avancé ici :


Le monde de la psychologie évolue constamment. Même lorsque je dis que le module de base est fini, ce n’est pas tout à fait vrai. Il y aura un ajout constant de vidéos afin que vous puissiez garder votre savoir à jour.

On n’a jamais fini d'en apprendre. Il se passe toujours quelque chose de nouveau et lorsqu’il y en a besoin j'ajoute une leçon.

Il n'y a pas de limite de temps aux modules, donc non seulement vous y allez à votre rythme, mais en plus, vous serez averti lorsque j'ajoute une nouvelle leçon.

Le module de base est utile pour comprendre les bases de la psychologie et de la communication, mais aussi pour comprendre les bases de la psychologie cognitive emotivo-rationnelle. En plus, on peut parfaitement utiliser ces leçons pour soi-même en premier lieu (c'est d'ailleurs recommandé).

Vous pouvez voir une petite vidéo de présentation de ce module ici :



Du côté technique, il y a aussi le module "Cabinet Virtuel" dans lequel je vous explique :

  • Comment mettre son site en ligne.
  • Comment se faire connaître.
  • Comment faire de la pub.
  • Comment acheter un nom de domaine.
  • Comment installer un blog.
  • Comment installer une base de données.
  • Comment recevoir des paiements.
  • Comment faire une boutique en ligne.
  • Comment écrire des articles.
  • Comment gérer une liste de diffusion...

Bref: Tout ce dont on a besoin pour être visible sur le net et pour travailler en ligne. Il ne reste plus que quelques leçons à faire avant que ce module soit tout à fait fini aussi.

Bien entendu, si besoin est, je rajouterai des leçons. Internet évolue également, les choses bougent et rien n'est gravé dans le marbre.

Tant qu'un module n'est pas officiellement fini, il y a 10% de rabais dessus, car il est en "lancement". Donc encore quelques semaines et ce sera le prix plein pot.

Donc si vous avez envie de commencer l'année avec une nouvelle formation à distance, si vous avez envie d'aider les autres à évoluer, à avancer, à aller mieux (et pas seulement 'se sentir mieux') vous avez ici l'occasion rêvée.

Pour finir l'histoire de Rita: après deux ans de thérapie, elle a arrêté tous ses médicaments, elle n'en a plus eu besoin. Elle a trouvé un travail, et elle venait en thérapie, je n’ai plus eu à me déplacer et lorsque j'ai déménagé à plus de 300 km de là, elle prenait bus et train pour venir.

Nous avons pu finir après six ans de thérapie. Elle a bien changé. Elle est comme transformée. Elle a trouvé sa vie.

Si vous aussi vous voulez aider les autres

Si vous aussi vous voulez aider les autres comme je l'ai fait avec Rita, allez faire un tour sur http://malka.info

Vous pourrez en savoir plus et vous inscrire à cette formation qui vous permettra de changer votre vie et celle des autres en mieux !

Je suis sûr que si vous le désirez, et avec le soutien nécessaire, vous le pouvez !


Partagez ici
  • Chakira says:

    Bonjour
    mais du coup, vous avez fini par faire quoi pour Rita ? :p
    même s’il y a la conclusion vers laquelle vous vouliez nous emmener, il manque la fin de l’histoire… lol

    • Cyril Malka says:

      Bonjour, Chakira,

      Si, je finis l’histoire en bas de page et j’explique comment son traitement a évolué. Pour l’anecdote en elle même, je suis resté quelques minutes supplémentaires et nous avons parlé un peu jusqu’à ce qu’elle aille mieux. Je pense que je suis resté un petit quart d’heure de plus, un truc comme ça. De toute façon, il y avait plus d’une heure de transport pour moi donc un quart d’heure de plus ou de moins, hein ?


      Amicalement,

      Cyril

      Oui, vous pouvez suivre une thérapie à distance avec Cyril Malka ! Plus d’informations ici =>http://malka.fr/912/

      Cyril Malka sur FaceBook => http://on.fb.me/HYQDMm

  • >