Ne vous laissez plus submerger par les troubles déficitaires de l’attention

business-19156_1920(15/10-2015) – Les troubles déficitaires de l’attention (TDA ; en anglais : attention-deficit disorder, ADD) est un trouble pédopsychiatrique caractérisé par des problèmes de concentration. On l’appelle trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH ou TDA/H ; en anglais : attention-deficit hyperactivity disorder, ADHD) lorsqu’il s’accompagne d’hyperactivité ou d’impulsivité (Wikipédia).

J’ai déjà traité le sujet par rapport aux enfants, mais en parlant avec un patient il y a quelque temps, je me suis rendu compte qu’en fait, je n’ai jamais parlé du TDA des adultes.

Car bien entendu, on ne “guérit” pas du TDA. C’est un trouble que l’on a toute la vie. L’hyperactivité est un peu spéciale. Dans certains cas, elle s’atténue avec l’âge, dans d’autres cas, non, ou très peu. L’avantage de l’hyperactivité est que l’on se rend plus facilement compte que quelque chose ne va pas chez l’enfant et on va plus rapidement rechercher de l’aide.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

Si l’enfant n’a que les troubles déficitaires, il paraîtra “tête en l’air”, un peu le genre à papillonner, le genre de gosse qui commence plein de trucs, mais ne les finit jamais, etc. Et on ne pensera peut-être pas à essayer de voir de plus près ce qui se passe. Pour ce qui est des TDA avec ou sans hyperactivité, voyez, entre autres, mon texte Pierre à fond la caisse ici => http://malka.fr/39

Maintenant, les TDA ont une influence sur le quotidien et sur la vie de couple. Il y a beaucoup à dire, bien entendu, mais j’ai ici choisi cinq points, pour commencer, qui peuvent poser problème, surtout dans la vie de couple, ainsi que des suggestions sur ce que l’on peut faire pour régler le problème.

Je voudrais bien ajouter (je lui ai demandé l’autorisation) que ma femme est une personnalité TDA donc mon expérience dans ce champ n’est pas que théorétique.

Les personnalités TDA se laissent facilement submerger. S’il y a plus d’une chose à faire, ils sont rapidement perdus et peuvent devenir passifs tout simplement parce qu’ils ne savent pas par quel bout commencer. Ils reçoivent toutes les impressions d’un coup et cela les paralyse facilement.

Se laisser submerger est un des problèmes principaux de la personnalité TDA et nous allons voir ici que faire.

Votre vie manque de structure

La désorganisation va rapidement être ressentie comme écrasante. Il est donc important de trouver un système d’organisation qui marche bien pour vous. Cela est différent de personne à personne et il vous faudra essayer plusieurs systèmes afin de voir celui qui vous correspond le mieux. Utilisez un agenda papier ou un agenda électronique (voire les deux) et notez tout, ou pour ainsi dire tout. Utilisez éventuellement un agenda électronique avec un système de sonnerie: Une sonnerie pour vous rappeler de prendre vos médicaments, une autre pour démarrer un projet, une pour prendre une pause, une autre pour retourner au travail. Utilisez éventuellement le système Pomodoro. C’est gratuit et vous pouvez découper votre journée en tranches de vingt minutes, dix minutes, une demi-heure, comme vous le voulez. Vous pouvez lui demander de sonner (signe de commencer à travailler). Après 25 minutes, elle sonnera et inscrira “Pause”. Après cinq (ou dix comme vous le voulez) minutes, sonnerie (travail), etc. Vous pouvez programmer la Pomodoro en avance avec les plages de temps que vous désirez.

Le plus judicieux est de commencer avec des périodes courtes. Par exemple, dix minutes travail, cinq minutes pause et augmenter le temps des périodes petit à petit. Voyez le rythme et le temps qui vous convient le mieux.

Vous pouvez trouver ce système de planning totalement gratuit en ligne ici => https://kanbanflow.com

Difficultés à articuler vos points de vue lors de conflits

Certaines situations avec votre partenaire peuvent vous submerger. Par exemple lors de désagréments, le partenaire TDA peut sentir qu’il n’est pas capable de trouver les mots justes pour communiquer sa perspective ou son point de vue. Ce qui fait que le partenaire qui n’est pas TDA peut se sentir frustré et perdre patience. Le résultat risque d’être que le partenaire TDA passe en mode défensif et se met en colère, ou bloque ou autre.

Dans ce cas, avant que les choses se compliquent, mettez-vous d’accord avec votre non-TDA partenaire pour prendre une petite pause. Décidez d’un moment où vous allez revenir à la conversation. La pause vous aidera à vous recentrer et à réunir et organiser vos pensées. Allez faire un tour ou prenez de profondes inspirations et expirations ou faites quelques exercices. L’important est d’oxygéner votre cerveau. Vous pouvez alors noter quelques pensées que vous aimeriez discuter.

Finir un travail de routine paraît impossible

Les adultes TDA se sentent submergés lorsqu’ils essayent de compléter des tâches de routine, telles les tâches ménagères. Sur ce point, il est important qu’il y ait une collaboration dans le couple.

Plutôt que de déléguer les tâches, trouvez les tâches qui jouent sur les avantages de chaque partenaire. Si vous aimez vous occuper des plantes et de la cour, focalisez sur les travaux extérieurs et votre partenaire qui est plus organisé, paye les factures.
Il s’agit ici d’un domaine clef, car si le partenaire TDA doit accomplir des tâches dans un domaine qu’il ne domine pas, il va tout simplement laisser tomber. Ce qui peut mener à des interactions négatives dans le couple.

Dans d’autres cas, il vous faut tout simplement être deux sur certaines tâches. Les faire ensemble.

De temps à autre, il est nécessaire de parler ensemble de cet arrangement afin de recentrer et de faire des petits ajustements.

Tout paraît important

Lorsque quelqu’un est TDA, il aura du mal à choisir ses priorités. En gros, chaque tâche lui paraîtra d’égale importance. Comme on ne peut pas tout faire d’un coup, on se sent facilement submergé.

Faites la différence entre tâche et projet. Un projet est composé de plusieurs tâches, et commencez par écrire ce qu’il faut faire et assurez vous que vous définissez les tâches, et non le projet. Par exemple, “organiser ma table de travail” ce n’est pas une tâche, mais un projet. En gros, s’il faut faire plus de trois choses différentes, c’est un projet. Donc plutôt que d’écrire “organiser ma table de travail”, vous écrirez différentes tâches telles que: “mettre les factures dans le classeur”, “jeter les vieux papiers”, “mettre les factures à payer dans le présentoir”, etc.

Vous pouvez aussi organiser ce qu’il y a à faire basé sur les actions demandées: “Choses à lire”, “à payer”, “à signer”, “à discuter”, “à donner”…

Pour organiser plus facilement les choses prioritaires, partez de ce principe: “Une priorité est quelque chose qui, si vous ne le faites pas, aura une conséquence négative. Les conséquences sont une perte financière, perte dans votre business, problème de santé ou rompre un engagement”.

Vous pouvez aussi vous poser cette question: “Si je ne peux faire qu’une chose aujourd’hui, quelle serait-elle?” De cette façon, vous pourrez plus facilement voir quelle est la chose la plus importante (en partant du principe des priorités).

Souvenez-vous de faire des pauses le long de la journée et faites une vérification rapide: “Est-ce que je fais ce qu’il y a de mieux à faire en ce moment? Est-ce la chose la plus importante? Est-ce la plus haute priorité?”

Vous ratez les dates limites

Les personnalités TDA ont généralement un mauvais jugement du temps qui passe. Donc ils sous-estiment régulièrement le temps qu’une tâche va prendre et ils finissent souvent leur travail bien plus tard que prévu. Ceci peut vous mettre la pression et vous risquez de culpabiliser, car vous aurez l’impression de ne pas avoir fait ce que vous aviez à faire.

Que faire? Simple: Multipliez le temps que vous pensez qu’une tâche va prendre par deux. Par exemple, si vous pensez qu’une tâche va vous prendre une demi-heure, planifiez une heure.

N’hésitez pas à demander de l’aide aux personnes de votre entourage, surtout quand vous vous sentez submergé.

Vivre avec les TDA est parfois difficile et vous n’avez pas besoin de le faire seul. (Cyril Malka)

© 2015 – Malka

Partagez ici
>