06/11/1999

Lorsqu’on n’a pas le droit de voter

Il y a des convictions religieuses, où on n’a pas le droit de voter, car on a choisi sa religion une fois pour toute, mais devons-nous accepter ça ? Demande le chroniqueur du jour.

Prison

(11/06-1999) – Le dix de ce mois, nous avons voté. Cette fois, à propos des élections européennes. Et nous pourrons constater une participation moindre que lors de nos élections communales ou parlementaires, comme d’habitude. Les Danois ont toujours eu davantage de problèmes à se comporter par rapport à l’Europe, que par rapport au Parlement. C’est comme si c’était un peu loin de nous.

À moins que nous parlions de voter oui ou non, ce n’est pas le principal intérêt. Et les votes oui-non, ils ne nous le demandent plus, alors ça n’est plus amusant.

Mais certains disparaissent de la statistique. Ceux qui n’ont jamais voté. Les Témoins de Jéhovah ont l’interdiction de voter.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

D’après eux, ils ont “voté une fois”, pour Jéhovah, et ce vote est en vigueur une fois pour toutes. Voter est la même chose que de faire confiance aux solutions faites par les hommes.

La Watch Tower a sa logique propre. Satan est l’ennemi de Dieu, Satan a offert à Jésus (dans le désert) toutes les richesses du monde, et il n’aurait pas pu faire ça à moins que “toutes les richesses du monde ne lui appartiennent”. Le monde est donc une partie de Satan, et toutes les solutions non autorisées par la Watch Tower (de par leurs revues) sont donc des solutions sataniques.

L’idée que nous pouvons nous gouverner nous-mêmes ou régner sur la terre de manière sensée n’est qu’un jeu, joué par le malin pour nous pousser à nous éloigner de la vraie croyance : la Watch Tower ! Et nous, pauvres de nous, nous tombons dans le panneau.

La pire des choses sont les Nations Unies. Ceci est tout simplement l’œuvre diabolique (ça et l’Église catholique), et tout attachement à ce genre de diablerie est hérésie, et donc répréhensible. On ne peut pas être des deux côtés à la fois, on doit choisir entre le côté de Satan ou celui de Jéhovah. On est obligé de choisir entre Dieu ou les humains.

Voter est la même chose que de cocher les solutions humaines, et c’est donc de l’hérésie et condamnable. Des Témoins de Jéhovah ont même été martyrisés à cause de l’application de cette doctrine jéhoviste.

Mais le fait que les Témoins de Jéhovah aient une interdiction contre leur devoir civique n’est pour ainsi dire jamais remarqué. Nous avons, ici au Danemark, à peu près 30 000 personnes qui ne votent pas parce qu’ils ont “voté une fois” et cette unique fois n’est pas révocable, à moins d’être prêt à se tenir face à face avec une exclusion, et, de cette manière, perdre sa famille, ses amis et son entourage.

Il est en fin de compte assez incroyable, qu’un droit assuré par la loi constitutionnelle danoise puisse être interdit par une secte sans que personne ne réagisse. N’est-ce pas destructif pour une société si on élève les enfants (comme les enfants des Témoins de Jéhovah) dans la doctrine que la société est dangereuse, condamnée à mort et que nos mécanismes démocratiques sont l’œuvre du diable ? Que de s’acquitter de ses devoirs de citoyen soit lié à de sérieuses sanctions ?

Bien sûr, nous avons tous le droit de croire, et il nous faut continuer à avoir ce droit, mais parlons-nous ici de croyance ? Peut-on se cacher derrière une façade religieuse et de là mettre en œuvre une activité destructive pour la société ?

Notre futur, c’est la jeunesse. C’est un fait, mais apprenons-nous aux jeunes à être danois ? Non, je ne parle ni d’être supporter de football, ni des extrémistes aux crânes rasés.

Ça n’est pas de ça, que je parle, mais tout simplement : être citoyen ? Apprend-on aux enfants à l’école pourquoi c’est une bonne idée de passer voir le vieux voisin et dire bonjour, juste pour voir si elle est encore en vie ou a besoin d’aide ? Apprend-on aux jeunes à laisser la place aux plus anciens dans la rue ou dans le bus ? Leur apprend-on comment la société fonctionne ? Quelle est la loi constitutionnelle danoise ? Que veut dire : Voter ? Combien est-ce que ça a coûté d’obtenir ce droit, et pourquoi nous avons le devoir de voter ?

Je n’ai vu que peu d’enseignement de ce genre, et c’était au lycée. Comment croit-on donc qu’un enfant devient un citoyen ? Comment est-ce que l’enfant va apprendre à penser à sa responsabilité dans notre communauté ? Ceci est quelque chose qu’il faut bâtir petit à petit.

Je me souviens, lorsque j’allais à l’école. Et il n’y a pas si longtemps quand même. Il y avait quelque chose qui s’appelait “l’heure de morale”. Nous l’avions à partir du cours préparatoire, une heure par semaine. Là, nous apprenions comment il fallait se comporter, ce qu’on disait et ce qu’on ne disait pas, ce qu’on faisait et ce qu’on ne faisait pas. Et à partir de la sixième, nous avions l’instruction civique.

Je pense toujours à ces choses, et je considère comme très mauvaise éthique de ne pas voter. Si on trouve que les politiciens sont des idiots, alors, on va voter tout de même. On va voter blanc !

Je suis sur que les politiciens risquent de prendre ça très au sérieux s’il arrive 30 % de bulletins blancs, plutôt que 70 % qui aillent voter. Dans le premier cas, ça veut dire : je veux bien voter, je trouve que c’est important de voter, je fais mon devoir. Malheureusement, je n’ose remettre le futur de mon pays à aucun de vous !

Être danois, être citoyen danois est un devoir pour nous tous, pour les autres tout comme pour le pays et nous n’arriverons nulle part en gardant les mains dans les poches et en regardant la vie passer.

Et pour ceci, il serait important pour nous tous de regarder un peu le monde dans lequel nous vivons. Beaucoup de jeunes donnent l’impression d’y être indifférents. Ils ne donnent pas l’impression d’aller vers un but… Mais leur en donnons-nous un ? Comment agissons nous-mêmes ? Dans la vie de tous les jours ? Dans le trafic ? Que fait-on à l’école pour ça ?

Parlons franchement… Ça ne va pas trop fort, n’est-ce pas ?

Alors que se passe-t-il lorsqu’une secte comme les Témoins de Jéhovah entrent sur la scène ? Ils ont un but bien défini, des règles de conduite, une solidarité, des règles claires et nettes, et en plus, on sent qu’on a une valeur.

Mais au lieu d’être citoyen danois, on est devenu citoyen d’une multinationale américaine, et le Danemark a encore perdu un citoyen.

Si nous voulons trouver une solution au problème, il est temps de sortir les mains des poches et de commencer à prendre les choses plus sérieusement que nous le faisons. Notre société ne peut pas continuer à tolérer que les citoyens disparaissent dans une organisation ennemie de la société.

La Watch Tower se comporte comme ennemie de la société lorsqu’elle empêche ses membres d’avoir une relation bien équilibrée au monde dans lequel ils vivent, lorsqu’elle enfreint les droits de l’homme en enlevant aux membres de l’organisation les droits les plus fondamentaux, que d’autres ont obtenu après un combat ayant duré plusieurs générations.

Souvenez-vous que la Watch Tower est composée d’autres choses que d’adultes consentants, mais aussi d’enfants. Beaucoup de ces enfants vont grandir avec, dans l’idée, que le Danemark fait partie d’un monde en perdition, qu’il ne faut pas voter ou d’autre manière faire partie de la société dans laquelle nous évoluons.

Au lieu d’aller à la chasse à l’étranger un peu trop bronzé, nous devrions tourner le regard vers l’intérieur, sur les 30 000 d’entre nous qui vont de porte-à-porte pour répandre leur message.

© Cyril Malka – 1999 – Paru dans “Aktuelt” (Danemark) – le 11. Juin 1999.

P.S: Depuis cette chronique, Les Témoins ont voté en France – mais ne votent toujours pas au Danemark.

Partagez ici

Cliquez ici pour faire un commentaire ou poser une question

Leave a Reply: