07/03/1998

Une firme comme d’autres

Argent

Ce commentaire a paru dans Kristeligt Dagblad le 31 juillet 1998. Kristeligt Dagblad a élagué le texte. Les passages élagués sont rendus en italiques.

Le gouvernement et le fisc danois devraient peut-être mettre la Watch Tower sous loupe, comme on l’a fait en France.

(31/07-1998) – Birthe Pedersen a un article dans Kristeligt Dagblad sur les Témoins de Jéhovah le 23 juillet. D’après elle, l’existence même des Témoins de Jéhovah en France est menacée. Mon impression est que cet article s’emboîte parfaitement dans la nouvelle ligne de Kristeligt Dagblad. Une nouvelle ligne d’après laquelle on ne lit que quelques voix critiques vis-à-vis des sectes. Par contre, la propagande de ces mêmes sectes est propagée au travers ce journal sans problèmes. Plusieurs fois, on peut même y lire beaucoup d’inexactitudes. J’espère que cet article passera au travers du chas.

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

Je suis en contact et en dialogue avec des opposants des sectes en France (F.E.C.R.I.S., U.N.A.D.F.I…) ainsi que je suis en dialogue avec plusieurs membres de la secte nommée et je suis au travers de dialogues, l’évolution des ces problèmes en France. Ça ne me fait pas spécialiste, mais assez au courant du sujet quand même.

Pour comprendre la vue du gouvernement français sur les Témoins de Jéhovah, il faut commencer par comprendre la vue générale des Français sur la religion.

Et en France, la religion est, comme autant d’autres choses, une affaire privée. C’est à dire que l’on n’a pas de religion d’État comme au Danemark (1). Ça veut dire qu’il n’est pas suffisant de se marier ou de baptiser ses enfants à l’église.

Si on veut se marier, ceci doit se passer à la mairie. Le mariage n’est officiel que devant le maire.

Qu’après on veuille se marier à l’église (catholique ou protestante), à la Synagogue, la Mosquée ou autre, c’est le problème de chacun. Le gouvernement français ne reconnaît pas tout ça comme suffisant. Seulement les papiers signés sous une autorité française, sur papier officiel sont valables

On peut donc dire que l’état français de cette manière respecte toutes les religions. Les gens peuvent croire ce qu’ils veulent.

Là où les choses se compliquent, c’est si on veut reconnaître un culte comme étant association cultuelle, et de cette manière être exempté d’impôts. Pour ainsi faire, il faut remplir certaines conditions, et le point où la Watch Tower est tombée est vis-à-vis du point où le culte va “à l’encontre de l’ordre public”, c’est à dire : la société.

Et nous devons admettre que c’est le cas de la Watch Tower, qui apprend entre autres à ses membres, que l’état, la société est dirigée par le diable. La loi de la société doit être soumise à la loi de Dieu (lisez ici: la volonté de la Watch Tower. Entre autres pour cette raison, il ne faut pas prendre plus que nécessaire part à la société.

Dans ses livres, la Watch Tower incite ses membres à commettre des illégalités, par exemple : si on est infirmière dans un hôpital et que l’on voit qu’une consœur est hospitalisée pour un avortement, alors il faut mettre la “loi du monde” de côté (ici le secret professionnel) et dénoncer cette personne aux anciens qui prendront les mesures nécessaires.

On interdit aux membres de voter. Si on vote, on est part du monde et c’est de l’hérésie. La peine est une exclusion. Ce genre d’interdiction est une chose très grave aux yeux du gouvernement français. Voter n’est pas un droit en France, mais un devoir. Pour cette raison, interdire le vote est donc empêcher les membres d’effectuer leur devoir de citoyen, et aux yeux de l’État français, c’est donc gêner l’ordre public.

Enfin, nous avons aussi cet exemple qui est assez récent. Trois anciens des Témoins de Jéhovah apprennent que l’un de leur membre abuse de sa fille régulièrement. Ils n’y font rien, ne dénoncent pas le membre, ne font rien pour arrêter cette chose.

Le résultat est donc que cette personne a continué d’abuser de sa fille mineure pendant un an jusqu’à ce que sa sœur finisse par le dénoncer à la police française.

Sous le procès on a demandé aux anciens, dont l’un était directeur d’école, pourquoi ils n’ont rien fait comme ils l’auraient du d’après la loi française. La réponse fut: ” – Si nous avions eu connaissance d’un crime, nous serions peut-être allés le dénoncer, mais un viol c’est différent “.

Je dois admettre qu’ils ont l’esprit large chez les Témoins de Jéhovah.

Le 25 février 1998, ces trois anciens furent condamnés à 3 mois de prison avec sursis. Le violeur eut une peine de douze ans. Les Témoins n’aiment pas toujours témoigner.

En bref, l’état français ne souhaite pas faire plus de concessions à la Watch Tower. En tout cas pas tant que la secte agite à l’illégalité et participe à ce genre d’actions.

Que nous tolérions ce genre de choses au Danemark est déjà assez problématique vis-à-vis du reste de l’Europe. (2)

Le Danemark s’inscrit sur la carte européenne des sectes. C’est un problème pour les autres pays nordiques et le reste de l’Europe. Ce que d’autres pays comme l’Allemagne, la France, la Suède considèrent comme destructeur de la société est vu ici comme autorisé et libre.

Et c’est le genre de chose qui nous vient d’un pays ayant une église nationale…

Dans ces temps de l’Union européenne, ça peut devenir un problème, car ça veut dire que diverses sectes peuvent avoir un quartier général au Danemark, où les règles sont plus souples qu’ailleurs et de là contourner différentes lois dans d’autres pays.

Combien de temps va-t-il s’écouler avant que le Danemark ouvre les yeux et comprenne la différence entre la compréhension et l’indifférence ?

Oui, je vois bien que le gouvernement français utilise « l’arme fiscale » contre la Watch Tower… Et pourquoi non ? Nous parlons ici d’une firme qui vend des livres au contenu pseudo-religieux.

La Watch Tower elle-même n’a pas hésité à l’époque de convaincre le gouvernement mexicain que ce qu’elle propageait n’était pas la Bible, que leur littérature n’était pas religieuse, car la loi du Mexique n’autorisait pas les cultes à être propriétaires terriens.

En Bulgarie, la Watch Tower n’a pas hésité à signer un document qui affirme qu’on n’expulsera pas les membres recevant une transfusion sanguine, simplement pour recevoir le statut de religion.

Ici, on y vient inconsciemment à penser au petit Dan de la ville de Gråsten : il est mort à l’âge de quinze ans. (3)

Si l’état danois avait eu ce genre de conditions et avait moins peur d’avoir une opinion, la Watch Tower aurait peut-être signé une déclaration de ce genre, et Dan serait avec nous aujourd’hui !

La Watch Tower fichait ses membres jusqu’à ce que l’état danois s’en occupe après un cambriolage à Holbæk. (4) . Ce fichier était illégal… Qu’est-il arrivé ?

Et nous pourrions continuer comme ça.

Je peux seulement voir la Watch Tower comme une firme, comme n’importe quelle autre firme, qui vend des livres.

J’admets qu’il s’agit de livres dangereux, mais nous ne pouvons pas empêcher ça. Ils ne se plient pas aux lois de la société et au respect des autres, car ils se croient au-dessus de ces règles (ils sont les porte-parole divins, nous sommes entre les griffes de Satan), mais ils se plient volontiers pour les richesses.

Inquiétant… Et dangereux.

Ça serait peut-être une bonne idée si le fisc d’ici mettait la Watch Tower sous loupe.

Pour ce qui est des autres remarques de l’article de Birthe Pedersen parlant de quelle manière ce genre d’action du gouvernement français pourrait frapper l’église protestante en France, je ne vois là qu’une remarque exagérée. Kristeligt Dagblad a très souvent mentionné le catholicisme négativement sans avoir de faits ou de raisons.

Par exemple dans cet exemple où on crie « au loup » à quelque chose qui n’est pas là et méprise le danger réel : L’influence nocive des sectes sur notre société.

© Cyril Malka – 1998 – Publié en version raccourcie dans Kristeligt Dagblad le 31. Juillet 1998.

Notes:
(1) Au Danemark, il y a une religion d’État. L’église tient les registres de naissances et dès sa naissance on est d’office membre de l’église nationale. L’église nationale prélève 3% d’impôts directement soutirés de la paye. On est obligé de faire des démarches pour se retirer de l’église. Lorsque le monarque danois, la reine Magrethe II, a voulu sortir de l’église nationale et devenir catholique, cela lui fut interdit par le gouvernement : la reine danoise se doit d’être membre de l’église nationale, quoiqu’elle en pense… Et quoiqu’elle croie (ajouté sous la traduction.)
(2) La loi danoise, très laxiste, autorise beaucoup de choses. La Scientologie qui n’avait pas le droit d’ouvrir une école pour les enfants des scientologues en Allemagne, l’a ouverte au Danemark. Les élèves et les enseignants sont allemands. Thies Kristoffersen, nazi réputé a, jusqu’ il y a trois ans propagé le nazisme interdit dans le reste du monde via sa résidence au Danemark. (Ajouté sous la traduction).
(3) Dan est mort à l’âge de quinze ans en juillet 1993. Il avait refusé un traitement contre la Leucémie, entraînant des transfusions sanguines. J’avais à l’époque mené une campagne contre la politique de la Watch Tower sur ce sujet (ajouté sous la traduction).

Partagez ici
>