De nombreux jeunes internautes (environ une vingtaine d'années) se sont plaints de dysfonctionnements érectiles: ils ne sont plus excités par leur partenaire lors des préliminaires.' />

La pornographie par internet rend impuissant

(14/09-2017) Tout ça a commencé par une étude italienne de la SIAMS (Società Italiana Di Andrologia e Medicina Della Sessualità - la Société italienne d’andrologie et de médecine sexuelle) sur l'impuissance.

De nombreux jeunes internautes (environ une vingtaine d'années) se sont plaints de dysfonctionnements érectiles: ils ne sont plus excités par leur partenaire lors des préliminaires.

More...

La pornographie étant toujours un sujet quelque peu tabou, ça a pris un peu de temps avant que le lien soit fait entre les deux.

La SIAMS a fait une étude sur près de 30 000 patients et on a constaté que 70 % de ces jeunes avaient été de gros utilisateurs de sites pornographiques sur internet, et ce, depuis de nombreuses années.

Ces jeunes hommes avaient pris l'habitude de surfer sur les sites X depuis l'âge de 13 ou 14 ans, et ils sont devenus de plus en plus immunisés au sexe. Il leur faut "augmenter la dose" pour obtenir le même effet à tel point que certains jeunes deviennent sexuellement blasés et sans réaction lorsqu'ils sont mis en contact de matériel pornographique. Même le matériel très violent n'a plus vraiment d'effet.

Ça commence par une réaction moindre aux sites pornographiques et, petit à petit, à une baisse de la libido. À la fin, il devient impossible d'avoir une érection.

Ceci n'est pas irréversible, bien au contraire. Après quelques mois de sevrage (mais dans ce cas, rien de rien de rien), la libido est de retour.

D'après les données de SIAMS, 28,9 % des internautes italiens fréquentent régulièrement les sites pornographiques.

Cela place l'Italie en quatrième position en Europe. La première place revient à l'Allemagne (34,5 %), puis vient la France en deuxième position (33,6 %), la troisième place est attribuée à l'Espagne (32,4 %) et donc l'Italie en quatrième place.

73 % des visiteurs étaient des hommes. 3,9 % ont commencé avant l'âge de 13 ans, puis cela va en augmentant: 5,9 % sont âgés de 14 à 18 ans, 22,1 % sont entre 25 et 34 ans (bon, une marge de 9 ans d'écart contre 4 ans d'écart pour les chiffres précédents) et 25,4 % des internautes entre 35 et 44 ans.

Les chiffres redescendent ensuite: 20,1 % pour les internautes âgés de 45 à 54 ans et tombent à 12 % pour les internautes de plus de 55 ans.

Donc messieurs, vous savez ce qu'il vous reste à faire: lâchez vos souris et occupez-vous plus de votre partenaire. Il en va de votre érection! (Cyril Malka).

© 2012 - 2017 - Malka. Article du 05/03-2012 remanié et mis à jour le 14/09-2017

Vous aimez ?

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement articles et nouvelles.

  • Recevez les nouveaux articles et nouvelles le jour de leur parution
  • Restez informé sur ce qui se passe dans le monde de la psychologie
  • Recevez gratuitement dans votre boîte mail des articles pour vous aider à avancer et à surmonter les problèmes du quotidien

Partagez ici